LIVRE : «DUCATI EN MOTOGP», UN OUVRAGE CULTE POUR UN PÈRE NOËL EN ROUGE !

 

 

Bon comme le bouquin format beau livre commence en 1956, forcément les photos sont en noir et blanc mais il semble que la couleur rouge n’ait pas été officielle aux débuts en GP de la marque.

Car ce bouquin n’évoque que les GP, si l’on avait ajouté le WSBK il aurait fallu le livre avec une grue !

 

LA « MARIANNA » REINE DES COURSES DE GRAND FOND

 

Bonne chose, dès les premières pages, on évoque le fameux système desmodromique, avec explications et en rendant à César ce qui est à César, ce n’est pas une invention Ducati…

Un truc marrant, la première double page en photo montre, en 1971, une Ducati devant Agostini, à Pesaro. Le pilote Ducati s’appelle Spaggiari, je n’ai aucune idée s’il a un quelconque rapport avec le casse du siècle à Nice ‘Les Égouts du Paradis’ (Albert Spaggiari) mais rouler devant Ago, à chaque fois, c’est aussi arrivé à mon ami Bernard Fau, c’est une sorte d’hold up !

Et l’on entre de plein-pied dans cette histoire fascinante…

 

LA SAGA ROUGE

CAPIROSSI, PREMIER HÉROS DE L’ARMÉE ROUGE

 

En 2002, apparaît une GP3 que Capirossi et Bayliss vont faire rouler en 2003 en GP, Capi termine quatre derrière trois Honda totalement imprenables, celles de Rossi,  Gibernau et Biaggi.

La GP 4 sera moins réussie que la GP3, partie cycle trop réactive et moteur trop violent, on commence alors dans le stand Ducati une sorte de lutte entre les ingés qui s’accrochent à leur système de moteur porteur et les pilotes qui n’y arrivent pas.

On arrive à 2007, je ne vous raconte pas le bouquin puisque je vous propose de l’acheter, avec le nirvana, le titre, qui reste aujourd’hui le seul d’ailleurs, de Ducati en MotoGP.

Le pilote est le jeune Australien prodige Casey Stoner, dont le succès ne se confirmera pas l’année suivante, il passera chez Honda en 2011 où il écrase totalement le Championnat…

 

CASEY STONER LE MAGNIFIQUE

 

Bien sûr, un chapitre est consacré au ratage total du passage de Valentino Rossi, qui devait être une histoire emblématique de l’Italie, où Rossi n’a pas obtenu les grosses modifs techniques qu’il demandait, en particulier sur le cadre.

Les changements arriveront mais trop tard, suite à cette mascarade, Rossi s’en va et le staff technique va changer chez les rouges, c’est l’arrivée du magicien, Gigi dall Igna avec la naissance d’une nouvelle moto, qui va devenir une référence en 2017-2018.

Le bouquin se termine par deux doubles pages en couleur avec les photos de toutes les Ducati de GP depuis 2002.

On fait aussi un récapitulatif de tous ceux qui ont piloté ces motos, beau survol historique d’une marque dont les fans/tifosi/aficionados, sont totalement accros, un univers dans lequel on entre… c’est quasiment une initiation.

 

GIGI DALL’IGNA, LE MAGICIEN

 

Tout ça est un peu ce qui est connu de l’histoire de Ducati mais ce bouquin est aussi une recherche historique très poussée, en tous cas dans le domaine des GP, tout le monde y trouvera matière à s’extasier.

On revoit les grands moments, j’ai évoqué le titre de Stoner, il ya eu aussi une première victoire en GP en 2003 avec Capirossi, l’exploit de Bayliss à Valence en 2006, avec de beaux tableaux qui résument les saisons…

Oui, pour les non initiés, c’est un plongeon dans un monde superbe mais méconnu.

Pour les Ducati addicts, c’est un ouvrage qui doit figurer en bonne place dans votre bibliothèque !

Bref, pour tout le monde, il est incontournable.

 Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Éditeur, Ducati  et MotoGP

 

232 pages

Prix : 49,90 €

Édition Terre-Mars

Auteurs : Éric Celis et Pascal Litt.

Commandes à adresser à :
Éditions Terre-Mars,
4, Rue Pitois
92800 PUTEAUX

En France ajouter 10 € pour l’expédition (59,90 € au total)
en Europe le port est à 18€ (67,90€ au total),
dans le reste du monde, il y a 49 € de port et un prix total de 98,90 €.

Vos chèques doivent être à l’ordre de Éditions Terre-Mars

Tél.: 01 41 38 00 10.

 

 

Livres Sport

About Author

jeanlouis