KURT BUSCH AVEC CHIP GANASSI EN NASCAR ET EN INDYCAR

 

 

 

L’actualité Nascar du week-end, c’est le transferT de Kurt Busch de Stewart-Haas au Chip Ganassi !
Le pilote Américain en profiterait également pour faire des piges dans d’autres disciplines, dont les 500 Miles d’Indianapolis…

 

INDYCAR-2014-  500-MILES-INDIANAPOLIS-KURT-BUSCH-portrait

 

Ces dernières années, la plupart des vétérans de la Nascar (Jeff Gordon, Tony Stewart, Dale Earnhardt Jr, Carl Edwards…) se sont alignés et reconvertis vers la monoplace de l’Indycar

À 40 ans, Kurt Busch est l’un des derniers dinosaures. Dans une autre vie, Busch fut un jeune surdoué, terminant troisième en 2002 (pour sa seconde saison complète en « Cup ») avant de s’imposer en 2004. Hélas, mis à part une quatrième place finale en 2009, Busch n’a plus vraiment fait parler de lui depuis.

En 2017, il remportait les Daytona 500 pour la première fois. Mais depuis, il ne s’est plus imposé.
Après cinq saisons chez Stewart-Haas, il compte se relancer chez Ganassi.
Il va remplacer Jamie McMurray dans la Camaro portant le dossard N°1.

Par le passé, on a vu Busch dans d’autres voitures de courses. Il a remporté l’IROC 2003.
Il a disputé deux éditions des 24 heures de Daytona (3ème en 2008.)
Après un test en CART avec Rahal et un test en Indycar avec Andretti, il disputa les 500 Miles d’Indianapolis 2014,
terminant à une surprenante sixième place.

Aussi, d’aucuns pensent que cette signature avec le Chip Ganassi, s’accompagnera de piges
aux 24 Heures de Daytona et aux 500 Miles d’Indianapolis. Dans les deux épreuves, il est capable de viser le podium.

À Indianapolis, Ganassi doit aligner Scott Dixon (qui n’est pas perçu comme un expert, malgré un succès)
et Felix Rosenqvist (qui a roulé à Indianapolis, en Indy Lights.)

Busch pourrait être en renfort de poids. Son sponsor, Monster, pourrait faire la soudure.
Surtout, Chip Ganassi songe à revenir à trois voitures et ça serait l’occasion idéale de rôder la nouvelle structure…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : INDYCAR

 

Indycar Monoplaces Nascar

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE