LA FIA FÊTE SES ‘STARS’ SES CHAMPIONS 2018 À ST PETERSBURG, LA CITÉ DES TSARS !

 

 

 

 

 

Les vainqueurs des Championnats du Monde de cette année ont été couronnés ce vendredi soir, lors d’une magnifique cérémonie de remise des prix 2018, organisée par la FIA au cœur de la Cité des Tsars, Saint-Pétersbourg, en Russie. Et ce un an après avoir été fêtés au Château de Versailles en France.

Les Stars du Sport Automobile mondial se sont donc retrouvés dans le Grand Hall du Philharmonia historique de St Pétersbourg pour une soirée scintillante célébrant tous les Champions du Monde.

La présentation du Trophée du Championnat du Monde des pilotes de Formule 1, au Britannique à Lewis Hamilton a été l’un des points forts du gala annuel. Le pilote Mercedes AMG, est entré dans l’histoire en 2018, en devenant le troisième pilote à remporter cinq titres de Champion du Monde, à égalité avec le légendaire Juan Manuel Fangio et en s’approchant du grand Michael Schumacher, sept fois sacré.

 

 

Hamilton a décroché onze victoires au cours de l’année. L’Allemand Sebastian Vettel, le seul réel rival du Britannique pour le titre, a fait pression sur le Britannique, mais quatre victoires consécutives en Grand Prix, après la traditionnelle pause du mois d’août ont permis à Hamilton de prendre la tête du Championnat et en se classant à la quatrième place du Grand Prix du Mexique, il s’offrait sa cinquième couronne de F1, à deux manches de la fin du calendrier.

 

 

Le titre des Constructeurs de Formule 1 a quant à lui été attribué à l’écurie Mercedes AMG Petronas F1 pour la cinquième fois consécutive.

Toto Wolff, Directeur de Mercedes, a commenté le succès de son équipe :

« Ce fut une saison incroyable. Ai-je apprécié la bataille avec Ferrari ? Non, mais ce fut vraiment difficile. Mais si je regarde en arrière, je ne l’aurais pas fait autrement. C’est ce qu’est la Formule 1. Le summum de la course automobile et vous vous attendez à ce que vos concurrents soient très forts. Au final, le résultat final est donc encore plus agréable. »

 

 

 

En Rallye, Sébastien Ogier et son Copilote Julien Ingrassia ont été meilleurs que le Champion de F1, le couple Français décrochant son sixième titre consécutif au Championnat du Monde des Rallyes.

L’équipage français a triomphé après une bataille épique contre la paire Belge Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul, le duo de l’équipe Coréenne Hyundai.

Ogier et Ingrassia ont remporté trois victoires au cours des quatre premières manches, mais à partir de la mi-saison, Neuville a pris le dessus. La victoire au Rallye de Grande-Bretagne et la deuxième place à l’avant-dernière manche en Espagne ont donné une avance étroite à la paire tricolore de l’écurie M-Sport et sa cinquième place en Australie, lui suffisait pour remporter le titre, Neuville connaissant une sortie de route fatale.

Sébastien Ogier qui indiquait :

« Ce fut une saison intense. Le suspense était au rendez-vous jusqu’au dernier moment de la saison. Je pense que le Rally Wales de Grande Bretagne a marqué un tournant. Il restait trois épreuves à disputer et nous étions à 23 points des leaders. Nous avions besoin d’un résultat solide et gagner ce Rallye était vraiment important, pour les points, mais aussi mentalement. Je crois qu’à partir de ce moment-là, la pression était sur leurs épaules. Nous savons tous que la psychologie a un impact important sur le sport et nous avons réussi à être plus forts dans la dernière partie de la saison. »

 

 

Tout comme la victoire d’Ogier, le triomphe de son compatriote Jean-Éric Vergne, dans le Championnat des Monoplaces Électriques de la Formule e, a été un autre temps fort, salué à St Petersburg. Le pilote ‘privé’ de l’équipe TECHEETAH a remporté le titre devant une foule d’équipes soutenues par des constructeurs, y compris le Champion en titre de l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler, Lucas di Grassi.

La clé de la victoire de Vergne réside dans sa cohérence métronomique. Alors que le Français a grimpé à quatre reprises sur la plus haute marche du podium, c’est le fait qu’il a terminé dans les points à chacune des douze courses de la saison qui lui a valu un premier titre en Formule e.

Réfléchissant sur le fait de battre les principaux constructeurs engagés en Formule e, Vergne a déclaré :

« Cela m’a apporté une énorme satisfaction et l’équipe a fait un travail remarquable. Personne ne doit oublier que nous sommes partis de rien, il y a quelques années. Ce que nous avons pu réaliser est absolument remarquable. Nous n’avions pas la voiture la plus rapide, nous sommes une équipe privée, avec le plus petit budget, c’était une belle réussite pour les gars de l’équipe. »

 

 

Johan Kristoffersson a remporté cette année son deuxième titre consécutif au Championnat du Monde ​​de Rallycross et la victoire du Suédois en 2018 était encore plus forte que lors de son premier titre.

En 2017, il avait remporté sept victoires avant de décrocher le titre, mais cette année, Kristoffersson était presque invincible… car il n’a raté la victoire qu’une fois dans les douze manches du Championnat !

Le pilote de l’équipe PSRX Volkswagen Sweden, qui a remporté le titre, expliquait :

« C’est une saison incroyable. C’est difficile de se rendre compte à quel point c’était vraiment génial. Aller à chaque course avec l’objectif de pouvoir se battre pour la victoire et de réussir à obtenir onze victoires sur douze dans un sport comme le Rallycross, avec une compétition au niveau de ce qu’elle était cette année, il ne devrait pas être possible d’y parvenir. Faites-le, et nous l’avons fait! »

Un certain nombre de récompenses spéciales proposée par la FIA ont également été remises à St Pétersbourg.

Le prix de la révélation de l’année, voté par les membres de la commission des conducteurs de la FIA, a été remporté pour la deuxième année consécutive par Charles Leclerc, considéré comme la future étoile de la Formule 1.

Le coureur Monégasque avait décroché le titre en 2017 de la Formule 2 l’année dernière et Leclerc a reçu cette fois le prix pour la qualité de sa transition vers le plus haut niveau, la Formule 1.

En compétition avec une équipe Sauber F1 qui revenait enfin au niveau de la concurrence après une période de jachère, Leclerc a réussi à terminer dans les points à au moins dix occasions, obtenant comme meilleur résultat, la sixième place derrière les pilotes des trois meilleures équipes au Grand Azerbaïdjan. Les performances exceptionnelles de Leclerc en 2018 ont été récompensées par son engagement par la Scuderia Ferrari en 2019 aux côtés du quadruple Champion du Monde, Sebastian Vettel.

Le prix de la personnalité de l’année, voté par les Médias du Championnat majeur de la FIA, accrédité de façon permanente, a été remis à Lewis Hamilton, cinq fois champion de F1.

Le prix Action de l’Année, voté par les amateurs de sport automobile via les canaux en ligne de la FIA, a été remis à la star du Mondial WRC, Teemu Suninen, dont le sauvetage épique d’un crash presque certain lors du Rallye de Finlande était considéré comme le moment le plus incroyable de l’année. .

De son côté, Toto Wolff, et Niki Lauda, ​​les directeurs de l’équipe Mercedes, ont remporté le prix du Président pour les efforts qu’ils ont déployés pour obtenir un cinquième titre consécutif des constructeurs de Formule 1. Grâce à ce succès, Mercedes n’est que la deuxième équipe de l’histoire de la F1 à remporter cinq titres consécutifs, alors que son rival, Ferrari, enregistrait six victoires consécutives de 1999 à 2004. Wolff était sur place vendredi soir à St Petersburg, pour récupérer le prix du Président de la FIA, Jean Todt, alors que Lauda poursuit sa récupération après une opération chirurgicale majeure l’été dernier.

Les espoirs qui représentent l’avenir de la FIA ont également été honorées à St Pétersbourg. Des Champions de toutes les disciplines du sport automobile ont été récompensés.

Dans le Championnat d’Europe de Formule 3, Mick Schumacher, fils de Michael, la ’légende’ de la F1, a remporté le titre. L’étoile montante a connu un début difficile en 2018, mais a finalement débloqué son compteur à partir de Spa pour remporter huit victoires avant de s’offrir le titre Européen.

Les champions du monde de karting CIK-FIA, Victor Bernier, Patrik Hájek et Lorenzo Travisanutto ont également été récompensés.

Les applaudissements finaux de l’année ont bien sûr été réservés au Champion de la F1, Hamilton.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : FIA

 

FIA

About Author

gilles