F2 : BYE BYE RUSSIAN TIME, PLACE À VIRTUOSI

 

 

 

« Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. »
RUSSIAN TIME quitte la scène. UNI-Virtuosi prend sa place en F2.
Or, la structure Anglaise gérait jusqu’ici l’écurie Russe…

 

Cela faisait quelque temps que RUSSIAN TIME était en sursis. Plus précisément, depuis la mort de son fondateur, Igor Mazepa.

Le projet de Svetlana Strelnikova, la nouvelle responsable, était flou. Le plus probable était que les Markelov père et fils tenaient les cordons de la bourse.

L’équipe avait d’ailleurs disparu des inscrits à l’issue de la Saison 2017. Mais suite au retrait de Fortec et Racing Engineering, l’équipe put rempiler.

Artem Markelov effectua une énième saison. L’arrestation de Valery Markelov son père coûta sans doute un baquet chez Williams à son fils !

Il est néanmoins attendu au Japon, en Super Formula pour 2019.

ÀYas Marina, lors du test post-saison, les pontons des monoplaces de RUSSIAN TIME étaient vierges, là où d’habitude, le nom de l’équipe était inscrit…

Quelques jours plus tard, donc, UNI-Virtuosi reprend la franchise des Russes.

Virtuosi fut fondé par le trio Paul Devlin, Declan Lohan and Andy Roche. L’équipe disputa l’Auto GP de 2012 à 2014. Andrea Roda leur offrit un premier succès.

Pour 2015, l’équipe avait recruté Nikita Zlobin et Johnny Cecotto Jr. Hélas, la série sombra après deux meetings.

Virtuosi offrit alors ses services à RUSSIAN TIME et le trio géra la structure F2. En 2019, Virtuosi passera donc de l’ombre à la lumière.

Les pilotes devraient être annoncés prochainement.
À Yas Marina, RUSSIAN TIME/Virtuosi avait fait rouler Zhou Guan Yu et Luca Ghiotto.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : F2

 

F2 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE