FERNANDO ALONSO EN KART : L’HISTOIRE D’UNE PHOTO…

 

 

Notre ami Jacky Foulatier, Fondateur et Rédacteur-en-Chef du Magazine ‘Kart Mag’, nous adresse un article fort intéressant sur Fernando Alonso, en couverture du dernier numéro de ‘Kart Mag’ et l’histoire d’une photo !

 

 

En effet, à la une du dernier Magazine, grâce à son titre mondial en catégorie OK-Junior, le Français Victor Bernier partage la couverture du numéro 197 (novembre-décembre 2018) avec un autre Champion du Monde, Fernando Alonso.

La photo choisie pour illustrer la carrière du pilote Espagnol a été prise au Championnat d’Europe Espoir (ICA) à Genk en 1997 par le Fondateur du Magazine Jacky Foulatier.

Il nous raconte l’histoire de cette photo…

« À cette époque, l’Intercontinental A était une catégorie très populaire, qui venait s’intercaler entre le Junior et la Formule A. En France par exemple, il fallait se qualifier en participant au Challenge Jean-Claude et Victor Alazard. Sur le circuit belge de Genk, ils étaient cette année-là 162 pilotes représentants 25 pays. C’était un vrai parcours du combattant pour atteindre la finale. Fernando Alonso avait réussi l’exploit de remporter ses huit manches de qualification, ainsi que la pré-finale haut la main. »

Et, Jacky poursuit :

« La finale devait être une formalité pour l’Espagnol, mais c’était sans compter sur un vibreur (très haut à l’époque) mal négocié, de travers avec les pneus froids, qui envoyait le leader de la course en toupie ! Il essayera bien de se repousser, en vain, avec des gommes tendres collées au bitume très adhérent de Genk. Dans l’herbe, Alonso n’avait plus qu’à ce morfondre d’avoir perdu ce titre de Champion d’Europe qui lui tentait les bras. »

Avant de préciser :

« J’étais le seul photographe à être présent à cet endroit pour figer cette photo symbolique sur ma pellicule. Le numérique n’existait pas encore ! »

Et, Jacky de conclure :

« Finalement, c’est l’Italien Alessandro Balzan qui remporta le titre. Quatre Français avaient atteint la finale. Fabien Pauchet, qui se tua malheureusement par la suite en voiture, était en route vers le podium, avant de renoncer sur ennui mécanique. Guillaume Sémioli, Olivier Couvreur et Wilfrid Lecarpentier s’étaient également mis en valeur. »

Outre cette victoire manquée et sa place de deuxième au Championnat d’Europe Formule A un an plus tard, combien de titres Fernando Alonso aurait pu remporter s’il avait poursuivi sa carrière en Karting ?

Sans doute un peu plus au regard de son immense talent.

Ce même constat aurait pu être établi en Formule 1, s’il avait choisi une écurie plus compétitive que n’est McLaren depuis des années…

Dans le Magazine ‘Kart Mag’ actuellement en Kiosque, un magnifique article retrace la carrière Karting de ce pilote exceptionnel, qui vient de dire adieu à la Formule 1.

 

Jacky FOULATIER

Photos : KART MAG

 

Karting

About Author

gilles