TOYOTA DE RETOUR EN BTCC

 

 

 

Après des années à soutenir de loin le privée Tom Ingram,
Toyota revient officiellement en BTCC.
L’an prochain, Ingram pilotera une Corolla.

 

Toyota et le BTCC, c’est une très longue histoire. En 1974, John Markey aligna une Celica en catégorie 1600. L’année suivante, au volant d’une seconde Celica (du « team Samurai » !) Win Percy frôla le titre (les victoires de catégorie comptant alors pour le classement général.) En 1982, toujours avec une Celica 1600, Percy décrocha cette fois le sacre !

En 1983, Toyota aligna des Supra 6 cylindres ; les premières voitures capable de viser la victoire générale. Le motard Barry Sheene en pilota une en 1985, lors de son unique saison complète sur quatre roues. Puis Toyota revint à la classe 1600 avec la Corolla GT coupé (qui ne fut pas importée en France.)

Chris Hodgetts remporta les titres 1987 et 1988. Au volant d’une Corolla, Phil Dowsett remporta la classe 1600 en 1989. En 1991, à la faveur de l’apparition du règlement « Supertourisme », Toyota revint officiellement. En 1993, l’équipe troqua ses Carina II pour des Carina E et recruta l’ex-pilote de F1, Julian Bailey.

En 1998, Andy Rouse, l’un des pilotes des Carina II, fit construire une Corolla BTCC, espérant ensuite convaincre Toyota UK de le soutenir. Entre problèmes d’homologations et manque de budget, la voiture ne roula jamais. En 2011, le BTCC adopta le règlement NGTC. Les écuries privées Dinojet et Speedworks construisirent des Avensis NGTC.

Tom Ingram rejoignit Speedworks en 2014. Bientôt, il devint l’un des principaux animateurs du BTCC. Double-champion des indépendants (2017-2018), Ingram s’est même offert le luxe de pointer en tête du Général !

Les prouesses d’Ingram ont poussé Toyota UK à sortir du bois. La Corolla BTCC 2019 sera soutenu officiellement. Pour la première fois depuis la Carina E de 1993, Toyota marquera des points au Championnat constructeur. Speedworks préparera la voiture. Ce qui signifie qu’il y aura très probablement deux, voire trois Corolla. On ne connait pas le nom du ou des futur(s) équipier(s) d’Ingram.

Pour le BTCC, c’est une très grande nouvelle. Avec BMW, Honda, Subaru et Vauxhall, il y aura donc cinq constructeurs présents en 2019! Qui plus est, cela veut dire une nouvelle voiture.

Or, face à un TCR UK centré sur les privés, le BTCC a besoin d’accentuer son côté « pro ».

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : TOYOTA UK

Copyright : TOYOTA UK

BTCC Tourisme Toyota

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE