FORMULE e : OLIVER ROWLAND CHEZ eDAMS, DÈS LA 1ère COURSE À RIYAD

 

 

 

Remise à plat de l’organigramme chez Nissan eDAMS ! Oliver Rowland est promu titulaire. Tandis que Mitsunori Takaboshi et Jann Mardenborough, sont nommés pilotes d’essais de Formule e.

 

Oliver Rowland est habitué de jouer les doublures d’Alex Albon ! Pour 2018, le Thaïlandais et lui devaient se partager un baquet chez DAMS, en F2. Ils se relayèrent d’ailleurs, lors des essais hivernaux.

Finalement, Nissan mis la main à la poche et Albon disputa l’intégralité de la saison. Le Britannique se recycla comme pilote d’essai Williams, avec en parallèle, quelques piges en Blancpain et en Mondial WEC.

À l’automne, Albon doit débuter en Formule e, avec eDAMS. Mais le Thaïlandais préfère sécher le test collectif de pré-saison, pour mieux préparer la dernière manche de F2. Du coup, Rowland est appelé. Puis, lorsqu’Albon est happé par la Scuderia Toro Rosso, eDAMS qui comptait l’aligner à Riyad, fait appel à Oliver Rowland pour le reste de la saison 2018-2019.

Comme prévu, Toro Rosso a finalement bien recruté Alex Albon. Mais pas question de le laisser disputer l’ePrix de Riyad. Ce sera donc Rowland qui sera présent. Notons qu’outre le test collectif de cet automne, Rowland avait déjà été pilote Mahindra, lors de l’ePrix de Punta del Este en Uruguay, en 2016. Il n’est donc pas complètement novice.

Pour l’ex-pilote d’essai Renault F1 et Williams, ce sera un moyen de rebondir, après une saison 2018 sans réelle activité.

Signalons qu’en parallèle, Nissan place deux pilotes dans l’Équipe eDAMS. Mitsunori Takaboshi fut Champion de F3 Japan en 2017. Soutenu par le constructeur depuis plusieurs saisons, le Japonais court actuellement en Super GT.  Au volant d’une Nissan, bien sûr !

Il avait déjà participé au rookie test de la Formule e, l’hiver dernier, avec DAMS. Le plus « dangereux » pour Rowland, c’est sans doute Jann Mardenborough.

Révélé par la Gran Turismo Academy, il remporta le British GT, s’essaya à la F3, termina vice-champion de la Toyota Racing Series et il remporta une course de GP3 (lors d’un éphémère partenariat Red Bull-Nissan.

Sa deuxième saison de GP3 fut décevante et le Britannique fit un flop en GP2. En 2017, Nissan le fit redescendre en F3 Japan, où il finit dauphin de Takaboshi. Depuis 2017 et une saison oubliable en Super Formula, il se consacre au Super GT.

Pur produit Nissan et très photogénique, « Jann tha Mann » serait un casting idéal à moyen-terme pour eDAMS…

Du reste, on peut se demander l’intérêt pour les équipes d’avoir un… voire deux pilotes d’essai, alors qu’il n’y a pas de « vendredi » en Formule e et que le kilométrage entre deux épreuves est très limité…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : NISSAN eDAMS

Oliver Rowland. Copyright : NISSAN eDAMS

Formule E Monoplaces Nissan

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE