JULES CLUZEL AVEC LE GMT 94 EN SSP MONDIAL 2019 !

2019, JULES CLUZEL CHANGE DE COULEUR

40 podiums, 17 victoires, Jules Cluzel est le plus capé des pilotes de SSP mondial.

Et fin 2018, en bataille pour le titre, son team a eu des ennuis et il pouvait se retrouver sans moto, Christophe Guyot, le boss de GMT 94 lui avait promis qu’il aurait une moto jusqu’à la fin de l’année.

Le changement de couleur de Cluzel ne s’est finalement pas fait en 2018, c’est annoncé aujourd’hui pour 2019, il sera en bleu.

Il y a quelques semaines, au cours d’une discussion avec  Christophe Guyot, qui s’est reconverti dans le SSP après des années et des titres mondiaux en endurance, nous avions évoqué l’arrivée d’un deuxième pilote, puisque en 2018, le seul engagé par GMT 94 a été Constantin Perolari.

CHRISTOPHE GUYOT PERIODE ENDURANCE

Année 2018 fulgurante pour ce jeune homme de 20 ans, débuts discrets mais très vite on le voit énerver ceux qui se battent devant.

Un vrai prodige !

ERIC DE SEYNES ET CORENTIN PEROLARI

Comme Christophe m’a dit, je ne suis pas le seul, que ce qu’il voulait c’était un titre mondial en vitesse, on pouvait raisonnablement penser que Perolari allait continuer d’enflammer les circuits en 2019 mais peut-être pas au point de décrocher le pompon !

Donc il fallait un deuxième pilote, celui qui sera capable d’aller le chercher ce titre.

On a joué au chat et à la souris avec Christophe, un nom circulait à l’époque, mais il m’a dit… « Peut-être pas… »  

Du Guyot à l’état pur…

Alors on a échangé quelques noms possibles, il était clair qu’il voulait taper haut.

On a évidemment parlé de Cluzel, mais il a bien noyé le poisson avec d’autres noms, qu’il cherchait d’ailleurs peut-être à recruter, mais en ce qui me concerne, je pariais sur Jules Cluzel.

SSP 2018 EN ARGENTINE, DE GAUCHE A DROITE, CORTESE, CLUZEL, MAHIAS

C’est fait et c’est magnifique, on a tellement cru au titre mondial de Jules après celui de Mahias, jusqu’au bout, jusqu’à la dernière manche et le destin avait décidé de mettre l’Allemand Cortese en lumière.

Ce titre n’a pas échappé au patron de Yamaha Europe, Eric de Seynes, qui a monté un deuxième team en WSBK, avec Melandri et Cortese.

J’ai su, en parlant avec Eric, qu’il se préparait aussi un gros coup en SSP 600.

En effet, Yamaha soutient officiellement le team GMT 94 cette année, sur deux points importants, le moteur et l’électronique.

Quant au missile dont Christophe rêvait, c’est fait, c’est Cluzel.

En France où l’on a peu de pilotes de vitesse, à la différence de l’Espagne ou de l’Italie par exemple, on va donc voir un team 100% français dans un championnat du monde, avec un jeune pilote (20 ans) bourré de talent, Perolari, qui se battra en 2019 pour les podiums, et un autre, avec plus d’expérience (30 ans) qui est chargé de ramener le titre dans le Val de Marne…

Et bien, au soir d’une journée d’essai du MotoGP à Jerez où l’on a vu un Quartararo brillant, un Zarco tenace et positif malgré des chronos un peu en ruine, on aura donc su que sur les circuits de WSBK, un team français arrive avec le vent en poupe.

Et ça c’est génial, même pour le fana de tout terrain que je suis, ça fait un gros bout de temps qu’on l’attendait !

Maintenant messieurs, gaz !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos GMT 94

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis