À ABU DHABI, L’ADIEU DE KIMI RÄIKKÖNEN À LA SCUDERIA FERRARI

 

 

F1-2018-YAS-MARINA-KIMI-RÄIKKÖNEN-et-SEBASTIAN-VETTEL-

 

Dernier Grand Prix ce dimanche, sur le Circuit de Yas Marina, à Abou Dhabi, pour le pilote Finlandais Kimi Räikkönen avec la Scuderia Ferrari, dernier pilote Ferrari à avoir, précisons-le tout de même… été sacré Champion du Monde autrefois, car c’est loin, c’était en… 2007

‘Iceman’ quitte donc une équipe avec laquelle il aura tout de même passé en tout en deux périodes (2007 à 2009) et (2014 à 2018) huit années, disputant donc huit saisons de GP !

Mais le Finlandais conservera tout naturellement des liens solides avec Maranello et ce dans la mesure ou il va désormais rejoindre Hinwill, à coté de Zürich, ayant signé avec l’Équipe Suisse Sauber, laquelle rappelons-le, utilise des moteurs Ferrari !

Räikkönen aujourd’hui, c’est vingt et un succès en GP, dix avec Ferrari, neuf avec McLaren et deux avec Lotus-Renault !

 

F1 2001-La SAUBER de KIMI RÄIKKÖNEN

 KIMI ET LA F1 : UN PEU D’HISTOIRE…

Kimi a effectué ses grands débuts en Formule 1, le 4 mars 2001 avec l’Écurie Suisse Sauber qu’il va curieusement retrouver la Saison prochaine !

C’est un jeune pilote qui est recruté par Peter Sauber car le Finlandais n’a jusqu’alors disputé que dix-sept courses en monoplace (13 victoires, 3 podiums et un abandon) !

Né le 17 octobre 1979 à Espoo, il n’est à l’époque âgé que de 21 ans au moment de sa signature…

Auteur d’une belle première saison en GP, il finit deux fois quatrième en Autriche et au Canada, cinquième en Grande-Bretagne et sixième pour son premier Grand Prix en Australie, se classant dixième du Championnat du Monde avec neuf points.(9-6-4-3-2-1 attribués aux six 1ers)

Un an plus tard, l’Écurie McLaren-Mercedes le recrute pour remplacer son compatriote Mikka Häkkinen qui se retire.

Pour sa découverte de cette prestigieuse équipe, il fait jeu égal avec son équipier, David Coulthard, obtient quatre podiums et finit au sixième rang devancé par son partenaire classé devant lui, cinquième du Championnat.

En 2003, Kimi termine Vice-Champion du Monde battu de deux points par Michael Schumacher. Remporte enfin sa première victoire en F1 à Sepang au GP de Malaisie, le dimanche 23 mars.

Un an plus tard, campagne catastrophique et Kimi ne finit que sixième au Championnat !

En 2005, avec une McLaren revigorée, il triomphe à sept reprises et devient pour la seconde fois Vice-Champion, devancé cette fois par la Renault de Fernando Alonso.

En 2006, partenaire de Juan Pablo Montoya puis de Pedro de la Rosa, il décroche six podiums mais aucun succès -une première depuis 2002– et occupe la cinquième place au Championnat.

Après cinq saisons sans être parvenu à remporter le titre mondial, il quitte McLaren et rejoint la Scuderia Ferrari, qui cherche un successeur à Michael Schumacher qui a annoncé son départ de la F1.

L’annonce a lieu le 10 septembre 2006.

La saison débute en fanfare car Kimi signe le ‘hat-trick au GP d’Australie (Pole-Record du Tour-Victoire).

Et Kimi avec six victoires (Australie-France-GB-Belgique-Chine-Brésil) devient, dès sa première saison avec Ferrari, Champion du Monde en devançant et sur le fil, un espoir dont on dit grand bien, le jeune Britannique Lewis Hamilton et Fernando Alonso, et ce à l’issue de l’ultime Grand Prix de la Saison.
110 points
contre 109, à ses deux rivaux !

Malgré une Saison 2008 en demi-teinte, il contribue au titre Constructeur de son Équipe. Et finit 3ème du Championnat avec deux victoires

Fin 2009, Ferrari met un terme à son contrat ! Du coup, le Finlandais choisir de se retirer de la Formule 1 pour se reconvertir dans le … Championnat du Monde des Rallyes au sein du Citroën Junior Team. Il termine dixième du Championnat en 2010 et 2011, en effectuant au passage une petite pige de deux courses en NASCAR avec l’écurie Kyle Busch Motorsports.

Mais après deux ans, en 2012, Räikkönen effectue son retour en Formule 1, avec l’Écurie Lotus F1 et se classe troisième en 2013 du Championnat après avoir renoué avec la victoire lors du Grand Prix d’Abou Dhabi.

Après deux saisons au sein de l’Équipe Britannique, il claque la porte avant la fin de la Saison 2014, car il accuse le patron du Team, Gérard Lopez de ne pas l’avoir payé…

 

F1-KIMI-RÄIKKÖNEN et FERRARI-Photo-Nicolas PALUDETTO.

 

Il retourne chez Ferrari pour 2015, et fait d’abord équipe avec Fernando Alonso puis avec Sebastian Vettel. Mais ne parvient pas a s’imposer, face aux pilotes Mercedes (Hamilton et Rosberg) et à son partenaire Vettel. Et ne peux terminer mieux que quatrième au Championnat à deux reprises.

En remportant le Grand Prix des États-Unis 2018 et ce après avoir disputé 114 courses sans parvenir à s’imposer, Kimi devient, avec vingt-et-un succès, le Finlandais le plus victorieux en Formule 1, devant Mika Häkkinen.

Le 11 septembre 2018, deux jours après qu’il ait signé la pole à Monza au GP d’Italie, la Scuderia Ferrari annonce qu’elle met un terme à leur collaboration.

‘Iceman’ précise alors- ce qui est une belle surprise – qu’il restera bien en F1 et qu’il disputera toujours le Championnat du Monde en 2019, avec l’Équipe Sauber, en remplacement du jeune Monégasque Charles Leclerc… qui le remplace au sein de la Scuderia à Maranello !

Pour son ultime GP à Abou Dhabi, dimanche dernier 25 novembre au volant d’une Rosso, Kimi n’a pu finir la course à Yas Marina, victime hélas malheureusement d’un ennui moteur qui l’a trop rapidement lors du sixième tour, contraint à l’abandon… Alors qu’il occupait la 4ème place.

Sûr que Kimi espérait une autre fin chez Ferrari !

 

F1-2018-ABOU-DHABI-Dernière apparition de KIMI RÄIKKÖNEN en tenue FERRARI, ce dimanche 25 novembre au GP d’ABOU DHABI

Ferrari, avec laquelle Il achève son aventure après 150 Grands Prix,
un titre de Champion du Monde, dix victoires et 51 podiums.

En 2019, Kimi Räikkönen va donc effectuer son come-back avec l’Équipe qui l’a fait débuter en 2001…

À 39 ans, « Iceman » visiblement n’avait pas encore envie de prendre retraite en GP et il va donc retrouver Sauber, l’Écurie avec laquelle, il a débuté en Formule 1… il y a  18 ans !

Au vu des bonnes performances de  la monoplace Helvète cette année avec Charles Leclerc, nul ne doute que Kimi peut encore viser les podiums.

En tout cas il sera bien à Melbourne pour la manche d’ouverture pour s’aligner au départ de son 290 ème GP..

 

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN – TEAMS – PIRELLI

Kimi-Räikkönen au volant de la FERRARI en 2007 au GP de Malaisie

KIMI-RÄIKKÖNEN- VICTORIEUX au GP-D’ABOU DHABI en 2012

F1-2013-GP-CHINE-SHANGHAI- Podium-ALONSO-RÄIKKÖNEN-HAMILTON- Photo-PIRELLI.

F1-2018-AUSTIN- KIMI-RÄIKKÖNEN remporte le GP des USA à AUSTIN au TEXAS, le dimanche 21 octobre 2018

F1 2018  – AUSTIN TEXAS – Circuit du COTA – 21 octobre- Victoire pour la FERRARI de KIMI RÄIKKÖNEN.

F1 2017  Au GP de MONACO – KIMI RÄIKKÖNEN en pole avec la FERRARI.

F1 2013- GP AUSTRALIE à MELBOURNE- Le 17 mars 2013, KIMI RÄIKKÖNEN-1er sur le podium du GP-AUSTRALIE à l’Albert Park

2011- NASCAR, à CHARLOTTE, KIMI-RÄIKKÖNEN.

WRC Au Rallye ce FINLANDE en 2011  – La CITROËN de KIMI-RÄIKKÖNEN.

 

 

Evenements F1 Monoplaces Personnalités

About Author

gilles