ROBERT KUBICA AVEC GEORGE RUSSELL CHEZ WILLIAMS EN 2019, EN F1

 

 

F1-2018-BUDAPEST-ROBERT-KUBICA en essai le 1er août au HUNGARORING avec la WILLIAMS-MERCEDES

 

Les indiscrétions qui circulaient avec insistance en Grande Bretagne et dans le paddock de Yas Marina, où se dispute en cette fin de semaine, le vingt-et-unième et dernier GP de la Saison 2028, celui d’Abou Dhabi, concernant le pilote Polonais Robert Kubica viennent d’être confirmées ce jeudi 22 novembre 2018.

Kubica va bien effectuer l’année prochaine son grand retour en Grand Prix et repiloter une monoplace de F1 à plein temps !

En effet, si le jeune espoir Britannique George Russell a bien lui déjà signé pour 2019, en remplacement du Canadien Lance Stroll, en partance pour le Team Racing Point Force India, racheté par son père, l’homme d’affaires Lawrence Stroll, le second volant restait en balance, entre l’actuel second pilote, le Russe Sergey Sirotkin et le Polonais Robert Kubica…

Mais visiblement, Sirotkin n’aurait pas été suivi par son financier, la banque Russe SMP, bien implantée dans diverses disciplines en compétition automobile (F1-F2-Endurance-24 Heures du Mans), laquelle n’a pas souhaité accepté la demande formulée par l’équipe Williams, la somme exigée étant jugée trop importante…

 


F1 2018 CATALUNYA- 16 Mai ESSAIS privés PIRELLI – La WILLIAMS MERCEDES de ROBERT KUBICA.

 

Du coup, Robert Kubca, solidement soutenu, lui par le groupe pétrolier Polonais PKN Orlen SA (Polski Koncern Naftowy Orlen), lequel aurait offert d’apporter les 15 millions de dollars demandés, permettant ainsi à l’ancien vainqueur du Grand Prix du Canada, le dimanche 8 juin 2008 à Montréal, d’effectuer enfin son grand retour en F1.

Rappelons que Kubica alors qu’il brillait en GP F1 avait été victime le 6 février 2011, d’un dramatique accident à San Lorenzo près de Testico, alors qu’il disputait avec son navigateur Jakub Gerber, un rallye en Italie, au Ronde di Andorra, près de Gènes, perdant l’usage d’une main sectionnée au cours de cette terrible sortie de route.

Depuis avec une volonté de fer, Robert a repris le volant dans différentes disciplines en circuit en Endurance, et GT, avant de revenir comme pilote de test et d’essai en GP, avec Renault, puis Williams cette saison.

L’annonce de ce ‘come-back’ en F1, près de huit ans après le drame, vient donc être officialisée à Yas Marina, à la veille des premiers essais du GP D’Abu Dhabi !

Robert qui confiait ce jeudi à Yas Marina :

« Je souhaite tout d’abord sincèrement remercier tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette longue et difficile période de ma vie au cours des dernières années. Cela fut croyez-moi, un sacré défi que ce challenge de tenter de de revenir sur les grilles de départ en GP F1, mais ce qui paressait devoir être impossible est finalement devenu réalité et je suis heureux de pouvoir enfin confirmer que je serai bien sur la grille en 2019 »

Et, indiscrétion, la monoplace de Robert devrait arborer le N°76 !

Clin d’œil au nombre de Grands Prix qu’il a disputé.

Robert entamera ses grands débuts officiels des la semaine prochaine au lendemain du GP d’Abou Dhabi, lors des premiers essais d’inter-saison programmés par le manufacturier Pirelli

 

John ROWBERG

Photos : TEAM et PIRELLI

F1-2018-BUDAPEST-ROBERT-KUBICA-WILLIAMS-MERCEDES

Evenements F1 Monoplaces

About Author

gilles