POLE ET PREMIÈRE LIGNE LOGIQUE DES TOYOTA AUX SIX HEURES DE SHANGHAI EN MONDIAL WEC

 

 

Pole et première ligne logique et comme c’est le cas lors de chacune des manches de cette Super-Saison du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2018-2019 pour les deux équipages des deux Toyota TS050 Hybride !

Mais les écarts avec la concurrence se resserrent.

En effet le top 5 des prototypes LMP1 – représentant trois équipes utilisant les technologies hybride et non hybride – n’est séparé que de seulement… 1″2 seconde, un écart beaucoup plus serré que précédemment lors des épreuves du début de Saison.

Les résultats de ces qualifications démontrent ainsi que le travail mené par le législateur sur l’Équivalence de Technologie (EoT) porte véritablement ses fruits.

Et franchement, l’on ne peut que s’en féliciter car la ‘ballade’ des Toy en tête des chronos et des courses, depuis l’absence et le retrait de ses seuls réels deux adversaires, les deux équipes ‘usine’ qu’étaient Audi et Porsche, commençait sincèrement à lasser les fans, tout comme les observateurs, le résultat étant – simple question de bon sens – connu à l’avance, tant les moyens techniques et financiers sont différents !

En témoigne le résultat de la catégorie LMGTE Pro, discipline où les neuf premiers de la catégorie se tiennent en … huit dixièmes, avec quatre Constructeurs différents aux quatre premières places !

 

WEC-2018-SHANGHAI-  La TOYOTA TS-050 N°7 en pole.

 

Pilotée par le duo Kamui Kobayashi et Mike Conway qui font équipe avec, la TS050 HYBRID N°7 de l’Équipe Toyota Gazoo Racing, s’adjuge la pole position de ces 6 Heures de Shanghai en Chine.

Le duo tandem réalise une moyenne de leurs chronos respectifs de 1’42 »931, qui lui assure sa deuxième pole de la Saison.

Et c’est Kamui Kobayashi qui signe le chrono le plus rapide des qualifications en 1’42 »708.

La seconde TS050 HYBRID, la N°8 de la paire associant Fernando Alonso et Kazuki Nakajima, offrant avec 1’43 »159 à 0 »228, un nouveau doublé à l’Écurie Toyota, en qualifications.

L’une des Rebellion Racing, s’élancera depuis la troisième position sur la grille, avec une moyenne de 1’43 »218, pour la R13-Gibson N°3, signée par le tandem André Lotterer et Bruno Senna, qu’épaule Neel Jani.

Rebellion Racing est proche de Toyota, à seulement 0″592 seconde de la pole position, et 0″1 seconde d’écart avec la deuxième TS050 HYBRID N°8.

Le SMP Racing pointe au quatrième, avec une moyenne de 1’43 »870 pour Stéphane Sarrazin et Egor Orudzhev sur la BR Engineering BR1-AER N°17.

La seconde RB13 de Rebellion Racing  est cinquième avec 1’44 »179, devant la BR Engineering BR1 du Team DragonSpeed.

À retenir que le top 5 de ces qualifications se tient en seulement 1″2 seconde !

POLE POUR LE JACKIE CHAN EN LMP2

WEC-2018- SHANGHAI-  L’ORECA du JACKIE CHAN-DC, en pole en LMP2

Dans la catégorie LMP2, l’équipe Chinoise du Jackie Chan DC Racing, est en tête de cette session des qualifications, à domicile.

Au volant de l’ORECA N°38, Ho-Pin Tung et Gabriel Aubry, décrochent leur première pole position de la Saison.

Le duo sino-français réalise une moyenne de 1’48 »888, le meilleur chrono de la catégorie étant signé par le jeune pilote Français Aubry avec 1’48 »653.

Les qualifications LMP2 s’achèvent sur un doublé des ORECA du Jackie Chan DC Racing, avec la deuxième place des Thaïlandais Jazeman Jaafar et Nabil Jeffri, crédités eux de 1’49 »138.

Troisième avec 1’49 »857, le Team Américain DragonSpeed, devance l’Alpine A470 de la formation Berrichonne Signatech Alpine Matmut, leader du Classement général provisoire du Trophée Endurance FIA de la catégorie LMP2 et qui obtient le quatrième rang, avec 1’50 »206

Top 5 complété par une autre ORECA, celle de l’écurie Française TDS Raving, avec 1’51 »006

FORD S’OFFRE LA POLE EN LMGTE/PRO

WEC 2018 SHANGHAI – La FORD N°66 du CHIP GANASSI s’offre la pole en LMGTE/PRO

La pole position en LMGTE Pro revient à l’une des Ford GT, la N°66 de Stefan Mücke et Olivier Pla avec une moyenne de 1’58 »627.

Mücke s’offrant un temps ultra rapide avec 1’58 »464 pour finalement arracher la meilleure performance à l’écurie BMW. C’est la deuxième pole de la Saison pour le duo de la Ford N°66.

La BMW M8 GTE N°81 de Martin Tomczyk et Nicky Catsburg, semblait pourtant bien partie pour obtenir la pole position, jusqu’aux toutes dernières minutes de ces qualifications.

Mais le chrono le plus rapide de la catégorie est la propriété d’un étincelant Nicky Catsburg avec 1’58 »441.

Et, grâce à une moyenne de 1’58 »874, le Néerlandais et l’Allemand de l’équipe BMW Team MTEK, n’échouent qu’à … 0″023 seconde de la paire Mücke et Pla !

Aston Martin pointe derrière au troisième rang. Maxime Martin et Alex Lynn au volant de la Vantage AMR N°97, se qualifient à seulement deux dixièmes du temps de référence de la Ford N°66.

Grâce au quatrième temps de Kevin Estre et Michael Christensen, avec leur Porsche 911 RSR, quatre constructeurs différents occupent les quatre premières places de la grille de départ LMGTE Pro.

ASTON MARTIN DÉCROCHE LA POLE EN LMGTE/AM

WEC-2018-SHANGHAI.- -Pole en LMGTE-AM pour ASTON-MARTIN

En LMGTE Am, une autre magnifique performance de ces qualifications est à mettre à l’actif d’Aston Martin.

Grâce au duo formé de Pedro Lamy et Paul Dalla Lana avec une moyenne de 2’01 »884, l’Aston Vantage N°98, s’adjuge depuis 2014, une cinquième pole position consécutive à Shanghai, mais qui curieusement n’est aussi que sa première de cette Super Saison 2018-2019 !

Le toujours aussi performant petit Portugais Pedro Lamy, s’est retrouvé au volant à deux reprises lors de cette session et il signe dans les derniers instants, le meilleur chrono de la catégorie en 2’00 »880.

Quant à la paire composée de Khaled Al Qubaisi et de Matteo Cairoli, ils réalisent eux, une moyenne de 2’01 »951, synonyme de deuxième position pour leur Porsche 911 RSR, la N°88 du Dempsey Proton Racing.

 

François LEROUX

Photos : WEC – TEAMS


WEC-2018-SHANGHAI- Tous les Polemen des quatre catégories.

Endurance FIA WEC

About Author

gilles