STÉPHANE DAOUDI ANALYSE L’ACCROCHAGE ENTRE OCON ET VERSTAPPEN À INTERLAGOS…

 

 

À la suite de l’accrochage survenu dimanche dernier à l’occasion du Grand Prix du Brésil de Formule 1 sur la piste d’Interlagos à Sao Paulo, entre la Red Bull-Renault du Hollandais Max Verstappen et la Racing Point Force India du Français Esteban Ocon,  Stéphane Daoudi, pilote et instructeur et coach de nombreux jeunes espoirs, nous a fait parvenir son anlyse que nous publions, bien volontiers car nous partageons totalement son point de vue.

Rappelons encore que le contentieux existe depuis l’époque du Championnat d’Europe de Formule 3 remporté cette année-là par Esteban Ocon, Max Verstappen ne se classant d’ailleurs qu’au troisième rang, également devancé par le Britannique Tom Blomqvist. Ocon totalisant 478 points devant Blomqvist avec 420 points et Verstappen, lui, 411 points

 

Gilles GAIGNAULT

 

 

MAX VERSTAPPEN 100% RESPONSABLE !

 

Alors…

En général je ne commente pas, mais là si je peux, à mon humble niveau, contribuer à rétablir l’image d’un jeune pilote Français je prends la plume…

D’abord, je suis surpris de lire autant d’insultes et de jugements gratuits envers Esteban Ocon.

Que les badeaux le fassent c’est compréhensible, mais 80% de mon réseau FB est branché Sport Automobile et ne serait-ce que par respect pour un jeune Français qui a accompli ce qu’on aurait tous voulu faire, je trouve que l’insulte est mal venue… et injuste !

Revenons-en aux faits :

Esteban Ocon est pilote professionnel. Il sort des stands en pneus neufs et peut encore prétendre intégrer le Top 10 et marquer des points. Il remonte sur la monoplace de Max Verstappen, certes leader mais moins rapide.

Si Esteban lâche l’accélérateur au lieu de doubler, il perd du temps. Ce serait une faute professionnelle que pourrait lui reprocher son équipe.

Il n’y a donc aucune autre alternative que de doubler le leader et quoi qu’en dise les ignorants, c’est parfaitement autorisé.

L’histoire démontre qu’en se « dédoublant », il est arrivé que certains pilotes finissent sur le podium.

Eh oui…

De son côté, Max Verstappen est leader d’une course qu’il domine largement.

Personne n’a pris en compte qu’Ocon ne tombe pas du ciel mais remonte depuis deux tours sur Verstappen. Lui le sait car Esteban a déjà tenté de le dépasser à deux reprises et il le voit dans ses rétros. (Il y a aussi 99% de chance qu’il ait été informé par radio qu’Esteban n’était pas dans le match pour la victoire…)

Au bout de la longue ligne droite des stands, Ocon retente et Verstappen montre à nouveau qu’il l’a vu puisqu’il ferme clairement la porte. Ocon le dépasse donc par l’extérieur.

À ce moment, Max Verstappen n’a plus aucun doute ni effet de surprise, il sait qu’Esteban est là.

Dans le virage à droite le S de Senna, Esteban est à l’intérieur, déjà largement sur le vibreur et ne peut pas être plus à droite. C’est une manœuvre de dépassement en deux temps qui a réussi avec plein d’autres pilotes dans le même virage pendant ce Grand Prix.

Sur cette piste d’Interlagos de Sao Paulo, elle est connue depuis… des siècles !

Lorsque Verstappen braque, il ne laisse aucune place à Ocon et il anéanti ses chances de victoire par un accrochage que je qualifierait d’erreur de jeunesse car je suis certain que si le cas venait à se reproduire, il préférerait ouvrir la porte et choisirait de gagner la course plutôt que de s’accrocher !

Imaginons que cet accrochage ne concerne pas la victoire mais ait été une bataille pour… la 10ème place, on aurait blâmé Verstappen, sans hésiter !

Le fait qu’il soit leader ne change rien à la donne, sauf qu’il a anéanti tout seul, une victoire qu’il lui tendait les bras, s’il avait laissé passer Ocon. Et oublier son orgueil…

Le temps que les pneus neufs d’Esteban baissent de rythme, Verstappen serait remonté et aurait redoublé Esteban sous drapeaux bleus, sans souci.

S’attacher au fait que Vertsappen était leader, est-ce qui a provoqué toutes les insultes et erreurs de jugements.

Esteban Ocon a fait son job et Max Verstappen, aussi talentueux qu’il soit, a fait une erreur qui, avec le recul, lui sera sûrement reprochée par son équipe.

Voilà 😁

Stéphane DAOUDI

Photos : Collection DAOUDI

 

F1 Monoplaces

About Author

gilles