VdeV : LA FINALE CE WEEK-END À ESTORIL

 

 

 

 

Invitée surprise de cette première journée, la pluie matinale ajoute du piment et une difficulté supplémentaire à la prise de marque dans cette manche finale de la saison 2018 des VdeV Endurance Series, organisée sur le tracé Portugais d’Estoril, près de Lisbonne.

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP3 / PFV VdeV

 

VdeV 2018 – Estoril – La LIGIER JSP3 de MONZA Garage de CORBETT-WINSLOW-LASKARATOS – Photo Hugues-Laroche

 

Premiers essais studieux pour les concurrents de l’Endurance GT / Tourisme / LMP3 / PFV qui débutent avec des pneumatiques rainurés sur une piste encore humide.

Confirmant les prestations observées depuis la rentrée, Monza Garage se met d’entrée en évidence en plaçant la Ligier JSP3 n°69 de Corbett-Winslow-Laskaratos, au sommet du classement en 1’44’’316, devant de nombreuses prétendantes à la victoire.

À commencer par la Norma M30 n°21 du DB Autosport de Bassora-Robert-Perissel et la Norma n°30 de l’équipe Périgourdine CD Sport de Wolff-Melin- Beltoise.

En deuxième séance d’essais libres, c’est au tour de l’écurie Polonaise Inter Europol Competition, d’afficher ses prétentions – de titre – avec la Ligier n°22 de l’équipage Smiechowski-Fredriksson-Hippe, relevée en 1’42’’245.

Suivait la Ligier n°95 du Team Virage du duo Enqvist- Rattenbury, mais ce qui retient l’attention, c’est le superbe troisième temps réalisé par la Renault RS. 01 n°45 de l’écurie AB Sport Auto de Domingues-De Miguel-Ferté qui, comme le matin, domine le PFV devant la Foenix n°87 de chez Solution F du trio Faure- Cochet-Pourquie.

 

VdeV 2018 – Estoril – La LIGIER N°26 du Wimmer Werk Motorsport – Photo :  Hugues-Laroche.

 

La troisième séance des Essais Libres, voit ensuite les leaders du challenge reprendre des couleurs. Le meilleur chrono, en 1’35’’806 sur une piste en constante amélioration, revient en effet à la Ligier n°26 du Wimmer Werk Motorsport de Dunner-Kaiser- Bachler.

Elle précède de 0’’296, la Ligier n°69 de Monza Garage, et de 2’’057 la Ligier n°95 du Team Virage, décidément très en forme.

En PFV, c’est cette fois au tour de la Foenix n°96 de Solution F de Charriol et des Zacchia père et fils, de s’illustrer, tandis qu’en GT, la Ferrari F458 de Visiom, monte en puissance, avec une performance en 1’41’’294.

 

VdeV 2018 Estoril-La NORMA de CD Sport et la LIGIER du Team VIRAG -Photo Hugues-Laroche

 

Enfin, au terme de l’ultime session,  le Team Virage confirme sa pointe de vitesse, mais cette fois avec la Ligier n°94 de Caouette-Falchero-Padovani, pointée en 1’34’’318, soit le meilleur chrono de la journée.

Confirmation également de la rapidité de la Ligier n°69 de Monza Garage, de la n°26 du Wimmer Work Motorsport et de la n°95 du Team Virage, toutes réunies dans la même seconde avec la n°33 d’Inter Europol Competition de Scheuschner-Müller Crepon- Michel, en embuscade !

Quant à la catégorie PFV, elle reste la mainmise, sur le sec, des Foenix Solution F, la n°87 devant la n°96.

Rendez-vous  ce samedi 3 novembre à 9h00, pour le coup d’envoi des qualifications, puis à 12h05 pour le départ de la course de 6 heures.

 

MONOPLACES : VARONE ET SEGERS JOUENT LE TITRE

VdeV-2018-Estoril-La Monoplace de Nicolas VARONE -Photo-Hugues-Laroche.

 

La piste s’asséchant constamment au fil de la journée, les conditions permettent de redistribuer – du moins provisoirement – les cartes. Nicolas Varrone du TS Corse et Grégory Segers du Lamo Racing Car, les deux hommes forts du Championnat, s’échangent bien les meilleurs chronos lors des deux premières séances d’essais libres, mais Augustin Collinot de chez CD Sport, pour son troisième meeting dans le Challenge, se charge de jouer les troubles fêtes en dominant la troisième !

Les qualifications, disputées en fin de journée, rétablissent toutefois la hiérarchie, puisque les trois premiers du classement général provisoire terminent dans le même ordre. Varrone décroche en effet une nouvelle pole position en 1’38’’222, 0’’953, devant Segers qui précède lui-même de 0’’348, le Suédois Edward Jonasson d’Inter Europol Competition.

 


VdeV 2018 – Estoril –  Gregory SEGERS – Photo Hugues-Laroche

 

Quatrième sous le damier, Nicolas Melin du Formula Motorsport, dans la lutte pour le titre Gentleman, prend un avantage psychologique en devançant Pietro Peccenini du TS Corse.

L’Italien s’élancera en troisième ligne de la Course 1 au côté de Collinot, tandis que sur la quatrième partiront « Lebreton » et Brice Morabito, autre pilote TS Corse.

Suivent ensuite Baptiste Leonard du LSP Racing Team et Grégory Choukroun du Lamo Racing Car.

Départ de la première manche ce samedi 3 novembre à 8 h 00.

Soyez à l’heure au rendez-vous !

 

Stéphane ENOUT

Photos : Hugues LAROCHE

 

 

Endurance V de V

About Author

gilles