INDYCAR : UN RETOUR EN AUSTRALIE, À SURFERS PARADISE EN 2020 ?

 

 

 

Il y a un mois, l’Indycar a dévoilé son Calendrier 2019.
Les tractations pour 2020 ont déjà débuté et Surfers Paradise envoit une lettre ouverte aux Organisateurs…

 

 

 

INDYCAR-SURFERS-PARADISE.

 

La magnifique station balnéaire de Surfers Paradise a accueilli l’Indycar pour la première fois en 1991.

C’était l’époque où le CART avait des visées internationales. Néanmoins, contrairement aux épreuves Brésiliennes, Britanniques ou Allemandes, l’Australie ne fit pas long feu…

Il est vrai que les Organisateurs prenaient en charge les frais de transport!

À la fin des années 90, le CART perdit les droit du nom « Indycar » au profit de l’Indy Racing League.

Néanmoins, les Organisateurs de Surfers Paradise continuèrent d’appeler leur épreuve « Indy 300 ». Surfers Paradise fit parti du dernier carré de fidèles près à défendre bec et ongles le CART, devenu Champ Car.

Au grand dam de l’Indycar !

En 2008, après la fusion, il y eu une épreuve Hors-Championnat.

Puis, comme de par hasard, l’Indycar proposa une date en avril qui n’arrangeait pas les Australiens…

Dès 2016, les Organisateurs tentèrent de revenir, alors que l’Indycar se rabibochait avec d’autres circuits issus du Champ Car.

Surfers Paradise était également une manche la série Australienne de Supercars. Lors de l’édition 2018, la Première Ministre du Queensland (l’équivalent d’une Présidente de Conseil régional), Annastacia Palaszczuk et Le pilote Australien qui roule en Indycar, Will Power, invitèrent Mark Miles, de l’Indycar.

L’appel du pied est renouvelé. Le Championnat d’Indycar s’arrête très tôt, en septembre, car aucune TV US ne veut diffuser de courses pendant les Championnats de Foot US et de Basket.

L’épreuve de Surfers Paradise, qui tomberait en octobre, permettrait de prolonger la Saison.

De plus, cela ouvrirait les portes à une seconde manche extra-américaine (Chine, Brésil, Dubaï…)

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : HONDA

Ryan Briscoe, dernier vainqueur à Surfers Paradise. Copyright : HONDA

Circuits Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE