CHEZ LES FANGIO À… PARIS, ON A ASSISTÉ AU… 5ème SACRE DE LEWIS HAMILTON À MEXICO !

 

 

Tableau de JUAN-MANUEL-FANGIO, dans le restaurant VESUVIO de ses neveux à PARIS

 

Ce dimanche 28 octobre 2018, le Britannique Lewis Hamilton, en décrochant à l’issue du Grand Prix du Mexique, sur le circuit des frères Pedro et Ricardo Rodriguez de Mexico, son cinquième titre mondial en F1, a rejoint dans la légende le ‘GRAND’ pilote Argentin, l’inoubliable Juan-Manuel Fangio.

Ajoutant un peu plus à l’histoire, en étant sacré un… 28 octobre. 28 octobre?

La date du jour, où Fangio fut couronné pour la première fois Champion du monde en Formule 1, à l’issue du GP d’Espagne, disputé à l’époque sur le circuit de Pedralbés à Barcelone. Fangio avec 31 points, et trois victoires (GP Suisse-France et Espagne) devançant au terme des huit Grands Prix de cette saison 1951, dans l’ordre les deux Ferrari de l’Italien Alberto Ascari et de son compatriote, José Froilán González, respectivement crédités de 25 et 24 points.

 

LUCIANO-FANGIO, ce 29 octobre-2018. Assurément un ptit air de famille !!!

 

Ce dimanche 28 octobre, bien loin de Mexico et aussi de Balcarce au sud Buenos-Aires en Argentine, ou vivait Juan -Manuel Fangio, décédé le 17 juillet 1995, justement à Buenos-Aires, ses cousin et neveu … Luciano et Fabrice Fangio, ont suivi l’événement qui se déroulait au Mexique.

De leur restaurant Parisien, situé dans le quarter des Champs Elysées, le ‘Vésuvio’, ils ont donc assisté au sacre de Lewis Hamilton, lequel rejoignait donc, avec cinq titres et un 28 octobre, leur illustre oncle, Juan Manuel!

 

Le tableau de l’ancêtre RAFAEL parti en ARGENTINE en 1862 dans le restaurant VESUVIO à PARIS.

UN PEU D’HISTOIRE…

 

Habitué de son établissement, le Vésuvio’ depuis plusieurs décennies, une excellente table que m’avaient fait découvrir au début des années 80, mes confrères Philippe Rubino et Christian Vella, Luciano Fangio, le patriarche de la famille – la branche établi en France depuis 1961 – aujourd’hui âgé de 76 ans, il est né le 6 octobre 1941 à Castiglione Messer Marino, prés de Pescara, au cœur de la province de Chieti dans les Abruzzes, le village natal des Fangio, nous a raconté l’histoire de l’installation de son arrière grand père en Argentine.

« Tout commence en 1862. A cette époque, Pascual Fangio quitte notre village des Abruzzes pour s’installer dans la lointaine Amérique du sud et il débarque en Argentine, à Buenos-Aires. Là, après avoir fait fortune comme maréchal ferrant, il fait venir en 1870, son cousin, mon arrière grand-père, Rafael. Le père de Domenico et futur grand-père de son fils, Juan-Manuel qui verra le jour en 1911, la-bas à Balcarce, cette branche de notre famille n’ayant plus jamais quitté l’Argentine. »

 

LUCIANO FANGIO et son frère en 1963, dans leur restaurant de la rue des Ecoles à Paris

 

Luciano poursuit:

« Pour ce qui concerne notre branche, avec mon frère, lui aussi prénommé Domenico, nous sommes donc arrivés en France en 1961. Où nous avons ouvert notre tout premier établissement à Paris, au quartier Latin, 33 rue des Ecoles, lequel s’appelait déjà le Vésuvio!»

 

FABRICE et LUCIANO FANGIO, ce 29 octobre 2018, devant leur restaurant Parisien ‘Le VESUVIO’

 

Il précise:

« Puis, dix ans plus tard, nous avons ouvert un autre restaurant le ‘Bella Napoli’, rue Quentin Bauchart, aujourd’hui le ‘Vésuvio’. Et en 1975, on s’est installé sur la plus belle avenue du monde, sur les Champs Elysées, où on a inauguré la Maison d’Italie, et hasard ou destin, juste à coté des locaux de la compagnie aérienne… Argentine, ‘Aerolinas Argentinas’»

 

Juan Manuel FANGIO et Gilles GAIGNAULT en novembre 1985

 

Fréquemment ‘chauffeur’ du mythe, lorsqu’il venait à Paris, j’ai eu souvent l’occasion d’y emmener, au 72 Champs Elysées, Fangio, déjeuner et dîner chez ses lointains cousins Français. Ce qui lui permettait d’évoquer les souvenirs de famille d’autrefois. Juan-Manuel ayant conservé ses racines Italiennes, rendant visite régulièrement à la famille à Castiglione Messer Marino, lors de ses voyages en Europe.

 


FABRICE et LUCIANO-FANGIO ce 29 octobre 2018 dans leur restaurant Parisien-Le VESUVIO.

 

Fangio n’est plus là pour féliciter Lewis Hamilton qui l’a rejoint ce 28 octobre au palmarès avec cinq couronnes, mais ses descendants de France, ont suivis depuis Paris, le déroulement de ce Grand Prix du Mexique 2018!

Histoire d’avoir une pensée pour Juan-Manuel, la ‘Star’ mondiale des Fangio, un nom, le leur, mondialement connu!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: AUTONEWSINFO et Famille FANGIO

 


LUCIANO-FANGIO ce 29 octobre 2018 devant le portrait de son grand-père.

 

About Author

gilles