TOTO WOLFF : LA SITUATION POUR OCON EST COMPLIQUÉE POUR 2019… ON PENSE DONC DÉJÀ À 2020…

 

 

 

 

F1 2018 SINGAPOUR – ESTEBAN OCON

 

Considéré à juste titre comme l’un des grands espoirs de la Formule 1,
égalité avec le Hollandais Max Verstappen, le jeune pilote Français,
Esteban Ocon va pourtant incroyablement se retrouver à pied et sans volant la Saison prochaine.

Si quelques espoirs demeuraient de le voir poursuivre sa carrière en Grand Prix, en 2019,
les déclarations faites ce vendredi 26 octobre à Mexico, où se déroule en cette fin de semaine
le GP du Mexique, par Toto Wolff, l’homme fort et Patron de l’Équipe Mercedes en F1 qui manage Ocon, ne laisse pratiquement plus aucune chance à ce dernier de rouler au volant d’une monoplace de GP.
la saison prochaine !

En effet la seule et unique option pour Esteban Ocon d’être titulaire d’un volant, l’est chez Williams.

Le Team Britannique maintes fois sacré Champion du Monde au début des années 90 et qui depuis de nombreuses années, s’enfonce dans l’anonymat et n’est plus que l’ombre de ce que fut cette grande équipe Williams.

Williams qui a bout de souffle techniquement mais aussi et surtout essentiellement financièrement doit d’abord penser à renflouer ses caisses… l’Écurie de Sir Franck et Claire Williams, n’attirant plus les sponsors comme au temps de sa splendeur, époque où elle alignait les victoires et accumulait les titres mondiaux.

Du coup, chez Williams on doit se résoudre à enrôler des pilotes ‘payants‘ solidement soutenus… pour épauler l’espoir anglais, George Russell, récemment recruté.

Comme le sont, le Polonais Robert Kubica et les Russes Sergey Sirotkin et Mazepin, dont les pères
-de richissimes hommes d’affaires- font partie à Moscou de la Nomenklatura,
tous deux proches du Président Vladimir Poutine.

Éliminé au sein de son actuelle écurie, malgré une saison magnifique, l’ex-Écurie Indienne Force India, en grosse difficulté financière, elle aussi, ayant, été rachetée par le milliardaire Canadien Lawrence Stroll pour y placer son fils Lance, déçu des mauvaises performances de sa monoplace actuelle, la… Williams, le second volant restant attribué à l’autre pilote –présent depuis quatre ans- le Mexicain Sergio Pérez, dont les soutiens apportent annuellement plusieurs dizaines de millions de dollars, pour lui garantir ce volant en GP !

 

F1-Toto-WOLFF, le Patron du Team MERCEDES GP

 

 

Ce vendredi donc à Mexico, Toto Wolff, n’a pas laissé le moindre doute sur la destination d’Ocon
en 2019 :

« La situation est compliquée et se présente très mal pour la Saison prochaine, c’est pourquoi nous pensons déjà à 2020. Esteban sera de toute façon totalement impliqué dans notre programme de développement chez Mercedes.»

Et l’homme d’affaires Autrichien, d’ajouter et de préciser :

« On souhaitait qu’il reste motivé et au départ avec Williams on désirait l’y placer pour qu’il participe au développement de leur voiture même si elle est loin d’être très performante. Et au final, il pourrait parfaitement aussi faire du bon travail avec nous comme réserviste.

Et Toto Wolff, conclut :

« Au fond, il vaut peut -être mieux rester un an sur la touche pour mieux revenir en course au volant d’une voiture performante et compétitive.»

 

F1-2018-VALTERRI-BOTTAS.

 

Pour être totalement complet dans cette fâcheuse histoire, rappelons la chronologie des faits.

Au début de l’été, très exactement le 20 juillet au GP d’Allemagne, l’Écurie Mercedes annonce avoir prolongé, d’un an pour 2019, le contrat de son pilote Finlandais Valterri Bottas, avec une option pour 2020 !

À ce moment de la Saison, chez Mercedes, Toto Wolff pensait et imaginait avoir ‘casé’ son protégé Esteban Ocon chez… Renault, l’Équipe Française ayant aidé et participé à son arrivée en F1, tout comme Mercedes !

Sauf que, à la grande surprise générale, malgré l’accord de principe, chez Renault, on décidait finalement de recruter le pilote Australien Daniel Ricciardo, le brillant vainqueur du plus prestigieux des GP. fin mai, celui de Monaco !

 

F1 2018 MONACO DANIEL RICCIARDO enfin vainqueur et HEU-REUX

 

Ce dernier en délicatesse dans son équipe, la formation Autrichienne Red Bull, mécontent du traitement qui lui était accordé, estimant qu’on favorisait en permanence son jeune équipier, le Hollandais Max Verstappen, est ravi de claquer la porte… pour signer avec Renault !

Et le 3 août, Renault confirmait l’engagement et officialisait l’arrivée de Daniel Ricciardo, à partir de 2019.

Quelques jours plus tard, le 7 août, nouveau rebondissement autour d’Ocon. Son équipe actuelle Force India au bord du dépôt de bilan et de la faillite est reprise par un Consortium Canadien, avec à sa tête l’homme d’affaires Lawrence Stroll. Ce dernier rachetant le Team Indien pour y placer son fils, le pilote Williams, Lance !

 

F1-2018-LAWRENCE et LANCE STROLL

 

Du coup, après Mercedes, Renault et Force India, temporairement rebaptisé, Racing Point Force India, l’infortuné Esteban Ocon, voyait une à une, toutes les portes se refermer.

Jusqu’à celles de la bien modeste Williams.

Désormais, eu égard à son énorme talent, il est évident que Toto Wolff va l’entourer, le chouchouter et le faire patienter jusqu’à 2020, où il devrait rejoindre l’équipe Mercedes, manifestement pas franchement satisfaite de son actuel pilote N°2, Valterri Bottas, jugé trop irrégulier et ce malgré de jolis coups d’éclats, parfois…

Histoire de réparer cet immense gâchis !

 

F1 2018 CANADA – ESTEBAN OCON.

 

À l’heure du bilan de cette incroyable saga, comment ne pas regretter la signature si tôt en milieu de saison de Bottas, pourtant pas si convaincant selon ce qui se raconte en coulisses à Brackley,
siège du Team Mercedes…

Ainsi va la vie, si souvent injuste !

Une seule certitude, Mercedes va le couver en 2019, afin de lui permettre de mieux rebondir et de poursuivre sa belle ascension vers les GP en 2020. Après tout, Esteban est tout jeune, étant né le 17 septembre 1996. Il n’affiche effectivement que 22 printemps !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN- TEAMS-PIRELLI

F1-2018-GP de FRANCE-La FORCE-INDIA du Français ESTEBAN OCON- Photo : Bernard BAKALIAN

 

Evenements F1 Monoplaces

About Author

gilles