INDYCAR : ED JONES SIGNE AVEC ED CARPENTER ET SCUDERIA CORSA

 

 

Licencié par le Chip Ganassi, Ed Jones eut tôt fait de se recaser chez Carpenter. Au passage, l’équipe s’associe avec Scuderia Corsa.

 


INDYCAR-2018-INDIANAPOLIS-Essais-ED-JONES.

 

Depuis plusieurs années, Ed Carpenter aligne deux voitures. La N°21 est confiée à un pilote à temps plein (naguère Josef Newgarden et désormais Spencer Pigot.) Le patron, Ed Carpenter, pilote la N°21 sur ovales. Un second pilote se charge des circuits routiers.

En 2019, ce pilote, ce sera Ed Jones. L’Emirati de Dubaï, a connu des fortunes diverses en 2018, avec le Chip Ganassi. Les bons jours, il était dans la roue de son équipier, le Champion le Néo-Zélandais Scott Dixon.

Mais plus fréquemment, il jouait les voiture-balais…

Ce manque de constance et le lobbying de Dixon sont sans doute les causes de son remplacement par le Suèdois Felix Rosenqvist (managé par le même homme que Dixon ; l’ex-pilote de F1 Stefan Johannson.)

 

INDYCAR-2018-INDY-500-ED-JONES.

 

Pour sa troisième saison d’Indycar, avec une troisième équipe (il avait piloté pour Dale Coyne en 2017), l’ancien Champion d’Indy Lights tentera de faire rebondir sa carrière. Sa voiture sera co-managée par Scuderia Corsa.

Cette équipe d’IMSA possède une monoplace d’Indycar, confiée à l’Espagnol Oriol Servia lors des 500 miles d’Indianapolis 2018. L’équipe s’était alors associée à Rahal. La Scuderia Corsa veut venir pas à pas en Indycar.

L’objectif étant d’être présent, sous ses propres couleurs, à l’horizon 2020. La rumeur dit même qu’elle serait le sous-marin d’Alfa Romeo…

A Indianapolis, l’équipe ressortira la voiture de Servia, pour la confier à Jones.

Une question reste en suspens:  Que va devenir Jordan King, la doublure 2018 d’Ed Carpenter? Pilote disposant d’un budget, il intéresserait plusieurs petites équipes. A moins que Carpenter ne se décide à passer à trois voitures…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : CARPENTER et INDYCAR

INDYCAR-2018-ROAD-AMERICA-A-ELKHART-LAKE-ED JONES, le 24 juin.

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE