SSP MONDIAL EN ARGENTINE : VICTOIRE DE CLUZEL, EN COURSE POUR LE TITRE MONDIAL AU QATAR !

 

CORTESE TOUJOURS EN TÊTE AU CHAMPIONNAT

 

Ainsi donc les souhaits que je faisais la veille de cette course ont été partiellement actés par le destin.

Parti quatre sur la grille, Cluzel a fait le holeshot !

Et durant une grande partie de la course, l’Allemand Cortese a eu trois Français devant lui, Cluzel, Mahias et le jeune Perolari, le protégé de GMT 94…

Là c’était royal, Cortese rendait douze points à Cluzel et le Français se retrouvait en tête du général, avec un point d’avance, et encore une course à rouler…

Las !

Cortese n’est pas non plus né de la dernière pluie, il a eu la patience d’attendre de se mettre dans le rythme des pilotes devant lui, il a repris Perolari, qui a fait une course somptueuse mais de là à rester devant l’un des deux pilotes qui se battent pour le titre, non.

 

MAHIAS N’EST HÉLAS PAS ALLÉ ASSEZ VITE !

 

Le cas Mahias aurait pu devenir un joli matelas de points pour Cluzel, il est parti en pole et a été second jusqu’à trois tours de la fin et, il est quand même Champion du Monde 2017, il a du laisser passer un Cortese qui avait évidement la bave aux lèvres.

Bien sûr rien n’oblige Mahias à se battre pour Cluzel, ils ont la même moto, une Yamaha 600, mais ne roulent pas du tout dans le même team.

Je regrette juste que le conquérant de 2017 n’ait pas eu la niaque de tenir, de contenir Cortese.

Qui une fois deuxième s’est dit qu’il n’y avait plus que Cluzel devant, l’a repris un peu mais ce jour, Jules était intouchable, c’est sa cinquième victoire cette année et il serait carrément devant si après un accrochage avec Cortese il ya deux manches, ils étaient restés tous deux dans le gravier.

Jules est resté scotché et Cortese est reparti, remontant même dans les points !

Vie ingrate…

Il n’y a pas plus de justice en sports mécaniques que partout dans ce bas-monde, mais quand même, je l’ai un peu en travers si ça se finit comme ça.

Car Cluzel a donc récupéré cinq points, il en avait onze de retard avant la course, il en a donc encore six de retard et il reste une seule course au Qatar.

C’est encore une mission impossible, mais j’ai écrit hier que le génie des Sports Mécaniques est que justement l’impossible peut toujours arriver et je n’évoque en rien un incident sportif.

Voilà, six points c’est plus que la différence entre une  première et une deuxième place.

Donc si au Qatar Cluzel gagne et Cortese finit encore deuxième, l’Allemand sera Champion du Monde d’un point…

Alors chers Mahias et Perolari, j’espère que vous serez somptueux au Qatar, devant Cortese, j’espère aussi que Jules Cluzel sera aussi guerrier qu’en Argentine ce week end,

Et oui, je suis un peu rêveur mais j’adore les belles histoires…

Alors au Qatar, Forza Jules !

Et Forza les Frenchies !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : WSBK

Classement général SSP 2018 avant la finale au Qatar

http://www.worldsbk.com/fr/resultats%20statistiques

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis