VICTOIRE DE LA TOYOTA N°7 DE KOBAYASHI-LOPEZ-CONWAY AU FUJI EN WEC ET DOUBLÉ AVEC LA 8

 


WEC-2018-FUJI-Le départ des 6 Heures

 

Première victoire de l’année pour la seconde Toyota, la N°7 de l’équipage Kamui Kobayashi, Mike Conway et José Maria Lopez, Toyota qui naturellement triomphe et l’emporte à domicile sur ses terres et son circuit du Fuji.

Après les succès de la voiture-sœur la N°8 à Spa et au Mans et la déception liée à la disqualification de cette 8 lors de l’épreuve de Silverstone, sur la piste ultra rapide située au pied de la très mondialement connu  montagne du Fuji, les deux Toy TS050 ont à nouveau largement survolées la course et dominé la concurrence et ce malgré les tentatives répétées de l’ACO d’égaliser les performances avec les voitures privées de la catégorie LMP1.

 


WEC 2018 FUJI La REBELLION

 

Visiblement au vu des résultats, l’écart reste encore assez grand – la troisième l’une des Rebellion termine tout de même encore à … 4 tours – et probablement impossible à combler, le fossé séparant un constructeur aux moyens et ressources illimités en termes d’ingénierie, de personnel et d’une voiture à la pointe de la technologie, bien évidemment par rapport aux voitures des écuries ‘ privées’ !!!

Du coup et comme c’’st le cas depuis le début de l’actuelle saison en l’absence de leurs seuls réels adversaires – les équipes ‘ usines’ Audi et Porsche – qui se sont retirés- les pilotes des deux équipages Toyota se dont disputé ‘ LE’ match entre eux…

 


WEC 2018 FUJI – La TOYOTA N°7 file fers a première victoire en 2018.j

 

Le trio vainqueur de la 7 prenant rapidement la tête du peloton précédant ses coéquipiers, les vainqueurs des manches précédentes, Alonso-Buemi-Nakajima.

Et les positions sont restées inchangé au classement jusqu’au drapeau à damiers, offrant ainsi aux pilotes de la 7, une toute première victoire, amplement méritée, en 2018.

Troisième place sur le podium pour l’une des deux Rebellion, la N°3 d’André Lotterer, Neel Jani et Bruno Senna, avec la voiture déclarée victorieuse à Silverstone.

Mais Rebellion qui rit avec la  et qui pleure et grince des dents avec la 1…

En effet, parti avec des pneus slicks sur piste mouillée au lancement de la course au cours du 13ème des 230 tours, le toujours très performant pilote US, Gustavo Menezes, a fauté et s’est retrouvé dans les rails, contraint de se retirer!

Quatrième place pour l’une des BR1 de l’équipe Russe SMP, celle de l’ancien Champion du monde de F1, le Britannique Jenson Button qui roule avec Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin et comme Alonso se dit enchanté de l’ambiance qui règne en mondial d’endurance WEC.

Le Top 5, étant complété par l’Enso CLM P1/01-Nismo de l’écurie ByKolles du Français Tom Dillmann et des Anglais Olivier Webb et James Rossiter

 


WEC-2018-FUJI-Victoire et doublé des ORECA-07 du JACKIE CHAN-DC en LMP2

EN LMP2, TRIOMPHE ET DOUBLE DES ORECA DU JACKIE CHAN DC

 

En LMP2, l’équipe Chinoise du Jackie Chan David Cheng Racing, place ses deux Oreca07, pilotée par Weiron Tan, Nabil Jeffri et Jazeman Jaafar et Gabriel Aubry-Ho Pin Tung et Stéphane Richelmi, aux deux premières places.

Troisième marche du podium pour l’Alpine A470 Signatech que se partagent le Brésilien André Negrao etle Français Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet.

Top 5 de cette catégorie complété par une autre Oreca 07, celle des tricolores Mathieu Vaxiviere, Jean Eric Vergne et François Perrodo et par la Ligier JSP217/Gibson de l’écurie Larbre Compétition de Ricci/-Creed-Ihara.

 

WEC-2018-FUJI- Le peloton des GT-PRO.

 

VICTOIRE PORSCHE EN GTE/PRO ET AM

 

Dans la classe GTE-Pro, les vainqueurs du Mans, la paire avec le Danois Michael Christensen et le Français Kevin Estre, récidive et l’emporte en précédant la BMW de d’Antonio Félix Da Costa le Portugais et de Tom Blomqvist, le jeune Anglais, le constructeur Bavarois visiblement enfin bien aidé par la BOP qui jusqu’alors lui était un peu défavorable !!!.

À la troisième place, l’une des Ford GT, du duo Britannique, Harry Tincknell et Andy Priaulx.

Plus loin, les deux Aston Martin rapides aux qualifications mais pas dans le coup en course en terme de rythme…

 


WEC-2018-FUJI-La PORSCHE 911-RSR du Team PROJECT1.

 

 

Enfin en GTE-Am, tout premier podium et succès et pour la première fois dans l’histoire de l’équipe Team Project 1.

Avec au volant de la Porsche 911 RSR, un équipage expérimenté emmené par le toujours aussi véloce Joerg Bergmeister, qu’épaulaient le tandem Patrick Lindsey et Egidio Perfetti, lesquels l’emportent en devançant une autre 911 RSR, celle de l’écurie Proton avec Matteo Cairoli, Giorgio Roda et Satoshi Hoshino.

Troisième place pour la première Aston Martin, la N°90 de TF Sport avec Yoluc, Adam et Eastwood.

 

John ROWBERG

Photos : TEAMS 

 


WEC-2018-FUJI- La TOYOTA N°7 victorieuse de KOBAYASHI-LOPEZ et CONWAY

LE CLASSEMENT FINAL DES SIX HEURES DU FUJI

 

1 – Kobayashi/Conway/Lopez (Toyota TS050) Toyota Gazoo, les 6 Heures en 230 tours

2 – Nakajima/Buemi/Alonso (Toyota TS050) Toyota Gazoo, à 11″440

3 – Lotterer/Jani/Senna (Rebellion R13/Gibson) Rebellion à 4 tours

4 – Petrov/Aleshin/Button (BR1/AER) SMP Racing à 11 tours

5 – Dillmann/Webb/Rossiter (Enso CLM P1/01/Nismo) – Bykolles à 11 tours

6 – Tan/Jaafar/Jeffri (Oreca 07-Gibson) Jackie Chan DC Racing à 13 tours (1er en LMP2)

7 – Aubry/Tung/Richelmi (Oreca 07/Gibson) Jackie Chan DC Racing à 13 tours

8 – Negrão/Lapierre/Thiriet (Alpine A470/Gibson) Alpine Signatech à 13 tours

9 – Vaxiviere/Perrodo/Vergne (Oreca 07/Gibson) TDS Racing à 14 tours

10 – Ricci/Creed/Ihara (Ligier JSP217/Gibson) Larbre Compétition à 19 tours

11 – Estre/Christensen (Porsche 911 RSR) Porsche à 23 tours (1er en LMGT/PRO)

12 – Da Costa/Blomqvist (BMW M8 GTE) MTEK à 23 tours

13 – Tincknell/Priaulx (Ford GT) Chip Ganassi à 23 tours

14 – Calado/Pier Guidi (Ferrari 488 GTE) Scuderia AF Corse à 23 tours

15 – Bruni/Lietz (Porsche 911 RSR) Porsche à 23 tours

16 – Pla/Mücke (Ford GT) Chip Ganassi à 24 tours

17 – Thiim/Sørensen (Aston Martin Vantage) AMR à 24 tours

18 – Catsburg/Tomczyk (BMW M8 GTE) MTEK à 24 tours

19 – Martin/Lynn (Aston Martin Vantage) AMR à 24 tours

20 – Maldonado/Gonzalez/Davidson (Oreca 07/Gibson) DragonSpeed à 25 tours

21 – Van Der Garde/Van Eerd/De Vries (Dallara P217/Gibson)  RT Nederland à 26 tours 

22 – Bird/Rigon (Ferrari 488 GTE)  AF Corse à 28 tours

23 – Lindsey/Bergmeister/Perfetti (Porsche 911 RSR) Project1 à 29 tours (1er en LMGT/AM)

24 – Roda Jr/Hoshino/Cairoli (Porsche 911 RSR) Proton à 29 tours

25 – Adam/Yoluc/Eastwood (Aston Martin Vantage) TF Sport à 29 tours

26 – Lamy/Dalla Lana/Lauda (Aston Martin Vantage) AMR à 29 tours

27 – Barker/Wainwright/Preining (Porsche 911 RSR)  Gulf Racing à 29 tours

28 – Castellacci/Flohr/Fisichella (Ferrari F488 GTE) Spirit of Race à 30 tours

29 – Sawa/Mok/Griffin (Ferrari F488 GTE) Clearwater à 30 tours

30 – Andlauer/Ried/Campbell (Porsche 911 RSR) Proton à 54 tours

31 – Hanley/Allen (BR Engineering BR1/Gibson) DragonSpeed à 61 tours

32 – Orudzhev/Sarrazin/Isaakyan (BR Engineering BR1/AER) SMP Racing à 98 tours

33 – Laurent/Beche/Menezes (Rebellion R13/Gibson) Rebellion à 207 tours

34 – Beretta/Ishikawa/Cheever (Ferrari F488 GTE) MR Racing à 216 tours

 

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles