VICTOIRE DE LA CADILLAC DU TEAM WAYNE TAYLOR AU PETIT LE MANS EN IMSA

 

 

 

Dernière victoire de la saison dans le Championnat d’endurance US de l’IMSA pour l’équipage de  la Cadillac du Wayne Taylor Racing, à Petit Le Mans 2018, ultime manche de la série IMSA 2018, finalement vainqueurs .

Sur la piste de Road Atlanta à Braselton, tout a été décidé par la capacité des pilotes pour tenter d’économiser au maximum le carburant, lors du dernier relais de course.

Et la scoumoune s’est abattue sut le trio, Filipe Albuquerque, Tristan Vautier et Christian Fittipaldi en toute fin de course deux virages avant la fin après 10 heures de course.

À la fin, le Portugais a réussi à amener sa voiture jusqu’à la ligne d’arrivée en quatrième position. Même sort pour le Nissan du Team Patron Tequilea Extreme Speed de Scott Sharp, Ryan Dalziel et Norman Nato, qui avaient mené la course mais avaient été forcés de de lever le pied pour faire des économies de carburant, afin d’aller au bout!

 


IMSA-2018-PETIT-LE-MANS-Victoire-de-la-CADILLAC-du-Team-WAYNE-TAYLOR.

 

 

Finalement le succès revient au trio formé de Renger Van Der Zande, Jordan Taylor et Ryan Hunter-Reay,les pilotes de l’équipe du Wayne Taylor, Championne en titre.

La lutte pour obtenir le titre 2018, a également été décidée avec le carburant. En raison d’un « splash », Colin Braun, Jon Bennett et Romain Dumas ont dû se contenter de la septième place.

Du coup juste derrière, la paire Felipe Nasr et Ed Curran, épaulé par Gabby Chaves, remporte le deuxième titre en trois ans pour la voiture numéro 31 de l’équipe ActionExpress Racing.

Derrière la Cadillac Dpi qui triomphe, les deux dernières marches du podium après les 10 heures de cette édition 2018 du Petit Le Mans reviennent à l’équipe Riley-Mazda Joest enfin à l’honneur.

Oliver Jarvis, Tristan Nunez et Lucas Di Grassi, précédant le trio Bomarito-Franchitti-Pigot.

La mieux classée des Acura de l’équipe de Roger Penske ne se classant qu’au cinquième rang, avec Helio Castroneves, Ricky Taylor et Graham Rahal.

La seconde voiture du Team, avec Juan Pablo Montoya, Dane Camero, et le Français Simon Pagenaud, ayant subi une sortie de piste, ne se classe qu’en  32ème  position!


IMSA-2018-PETIT-LE-MANS-Les-pilotes-PORSCHE

SUCCÈS PORSCHE EN GTLM

 

L’édition 2018 a été très animée dans la catégorie GT Le Mans, ou huit des neuf voitures engagées ont mené à différents moments de la course. Ce sont finalement Nick Tandy, Patrick Pilet et Fred Makowiecki, le trio de pilotes affectés par le Porsche GT Team à la 911 RSR N°911, qui ont remporté la victoire à Road Atlanta.

En GTLM, victoire Porsche donc avec l’Anglais Nick Tandy, et les Français Patrick Pilet et Fred Makowiecki.

Sur la seconde marche du podium, la Corvette de ‘Oliver Gavin, Milner et Marcel Fassler et la BMW de Jesse Krohn et John Edwards, tous deux rejoints par le spécialiste de la Supercar Australienne, Chaz Mostert.

Mais le titre revient à l’autre Corvette, celle d’Antonio Garcia et de Jan Magnussen, également assistés de Marcel Fassler.

Malgré un contact avec les rails, du pilote Espagnol, les techniciens de Pratt & Miller ont réussi à réparer la voiture et Garcia est retourné à la piste en terminant neuvième de la classe.

Mais Oliver Gavin, Tommy Milner et Marcel Fassler, au volant de la Corvette C7.R N°4, se sont emparés de la deuxième marche du podium 48 minutes seulement avant la fin de la course, en gérant de main de maître leur dernier arrêt aux stands. Ainsi, le trio Chevrolet a marqué des points précieux, offrant à leurs coéquipiers Antonio Garcia et Jan Magnussen malgré leur neuvième place, la possibilité de coiffer la deuxième couronne consécutive en catégorie GTLM.

La première Ford ne finissant qu’à la cinquième place, celle de Ryan Briscoe, Richard Westbrook et du Champion Indycar 2018, le Néo-Zélandais Scott Dixon.

 


IMSA-2018- PETIT-LE MANS-La PORSCHE GT

 

La victoire au Motul Petit Le Mans est la quatrième cette année pour Porsche dans des courses d’Endurance prestigieuses. En effet, la firme allemande s’était déjà imposée aux 12 Heures de Sebring, aux 24 Heures du Nürburgring et aux 24 Heures du Mans. En outre, le trio composé de Patrick Pilet, Nick Tandy et Frédéric Makowiecki faisaient également partie des équipages gagnants de Sebring et du Nurburgring. Ces succès en série constituent une façon idéale pour la firme de Weissach de célèbrer ses 70 ans d’existence.

En GT Daytona, doublé en finale pour Daniel Serra, qui avec la Ferrari de Scuderia Corsa remporte le succès associé avec Gunnar Jeannette et Cooper MacNeil.

La troisième place obtenue, donne le titre à l’équipe Paul Miller, avec la Lamborghini pilotée par Sellers-Snow-Lewis !

 

Peter GRISWOLD

Photos: IMSA et TEAMS

 

 

IMSA 2018 PETIT LE MANS – Victoire de la CADILLAC du Team WAYNE TAYLOR

LE CLASSEMENT FINAL DE PETIT LE MANS 2018

 

1 – Van Der Zande/Taylor/Hunter-Reay (Cadillac DPi)  Wayne Taylor, 443 tours

2 – Jarvis/Nunez/Di Grassi (Mazda DPi) Joest à 5″306

3 – Bomarito/Franchitti/Pigot (Mazda DPi) Joest à 7″605

4 – Albuquerque/Vautier/Fittipaldi (Cadillac DPi) Action Express à 9″458

5 – Castroneves/Taylor/Rahal (Acura DPi) Penske à 30″450

6 – van Overbeek/Derani/Bernhard (Nissan DPi) Patron Tequila ESM à 45″065

7 – Bennett/Braun/Dumas (ORECA LMP2) CORE à 56″543

8 – Nasr/Curran/Chaves (Cadillac DPi) Action Express à 1 tour

9 – Trummer/Alon/DeFrancesco (ORECA LMP2) JDC-Miller à 2 tours

10 – Miller/Simpson/Goikhberg (ORECA LMP2) JDC-Miller à 8 tours

11 – Sharp/Dalziel/Nato (Nissan DPi) Patron Tequila ESM à 10 tours

12 – Pilet/Tandy/Makowiecki (Porsche 911 RSR) Porsche à 24 tours  (1er en GTLM)

13 – Gavin/Milner/Fassler (Corvette C7.R) GM Corvette à 24 tours

14 – Krohn/Edwards/Mostert (BMW M8 GTE) Rahal RLL à 24 tours

15 – Sims/De Phillippi/Auberlen (BMW M8 GTE) Rahal RLL à 24 tours

16 – Briscoe/Westbrook/Dixon (Ford GT) Chip Ganassi à 24 tours

17 – Bamber/Vanthoor/Jaminet (Porsche 911 RSR) – Porsche à 24 tours

18 – Hand/Mueller/Bourdais (Ford GT) Chip Ganassi à 25 tours

19 – Magnussen/Garcia/Fassler (Corvette C7.R)  GM Corvette à 26 tours

20 – Vilander/Bertolini/Molina (Ferrari 488 GTE) Risi Competizione à 27 tours

21 – MacNeil/Serra/Jeannette (Ferrari 488) Scuderia Corsa à 36 tours

22 – Legge/Parente/Hindman (Acura NSX) Michael Shank à 36 tours

23 – Sellers/Snow/Lewis (Lamborghini Huracan) Wright à 37 tours

24 – Long/Nielsen/Renauer (Porsche 911) Wright à 37 tours

25 – Bell/Cressoni/Montecalvo (Ferrari 488) Scuderia Corsa à 37 tours

26 – Mies/Morad/van der Linde (Audi R8) Land à 37 tours

27 – Perez/Fraga/Buhk (Mercedes-AMG) P1 à 37 tours

28 – Keating/Bleekemolen/Stolz (Mercedes-AMG GT3)  Riley à 38 tours

29 – Potter/Lally/Davis (Audi R8) Magnus à 38 tours

30 – Hawksworth/Heinemeier Hansson/Rayhall (Lexus RC F) 3GT Racing à 44 tours

31 – Saavedra/Gutierrez/Owen (ORECA LMP2) PR1 Mathiasen à 76 tours

32 – Cameron/Montoya/Pagenaud (Acura DPi) Penske à 133 tours

33 – Baumann/Marcelli/Frommenwiler (Lexus RC F) – 3GT Racing à 217 tours

34 – French/Masson/Boulle (ORECA LMP2) PerfTech à 239 tours

35 – Marks/Aschenbach/Farnbacher (Acura NSX) Michael Shank à 257 tours

36 – Pumpelly/Henzler/Pappas (Porsche 911) Park Place à 321 tours

37 – Machavern/Palttala/Yount (BMW M6 GT3) Turner à 375 tours

 

 

Endurance IMSA

About Author

gilles