VICTOIRE DE CAZAUD ET DOUBLÉ FORD SIERRA, AVEC DIDIER AURIOL AU TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2018

    • TOUR de CORSE HISTORIQUE 2018- La FORD SIERRA victorieuse de CAZAUD -VILMOT Photo Jean Claude LAMORLETTE

 

 

Victorieux de onze des quinze épreuves spéciales de ce 18ème Tour de Corse Historique, le Bordelais Serge Cazaud, navigué par le jeune Rochelais Maxime Vilmot, a donc rallié au terme d’une superbe semaine, en ce samedi en fin de journée, le Port de Porto Vecchio, en mais inattendu grand vainqueur !

Au terme d’une lutte avec l’ancien Champion du Monde des Rallyes WRC, sacré en 1994, l’Aveyronnais Didier Auriol, qui revenait trente ans après sur le terrain de ses premiers exploits en Corse -six succès- dont la toute première de ses vingt victoires en Championnat du Monde, décrochée en 1988 et qui pilotait la voiture de ce succès, et reconditionnée tout spécialement ces dernières semaines, la Ford Sierra Cosworth, Serge Cazaud au sommet de son art et au volant lui d’une voiture identique mais quatre roues motrices, a su en tirer parti.

 

TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2018-Les-vainqueurs- MAXIME-VILMOT et SERGE CAZAUD-Photo Jeff THIRY

 

Et fort logiquement, Serge Cazaud et son navigateur, Maxime Vilmot, qui sur ces routes, sinueuses, piégeuses à souhait, qui tournicotent, serpentent, ne cessent de monter et descendre, n’ont commis aucune faute, pas la moindre erreur et remportent donc ce Tour de Corse Historique.

Pourtant, les conditions météorologiques cette année étaient loin d’être au beau fixe… et ouvraient bien des possibilités de commettre des bêtises ! Essentiellement jeudi lors des spéciales courues autour de La Porta, dans la redoutable Castagniccia, cette région des châtaignes qui jonchent le sol déjà bien gras et humides suite aux innombrables averses au sud de Corte.

Et encore vendredi au départ de Calvi en direction de Porto sur les 40 kilomètres de Notre Dame de la Serra, la spéciale ‘monument’ en Corse depuis des décennies !

Le tandem Cazaud-Vilmot qui n’amusait pas le terrain, non seulement n’a pas failli…

Mais bien au contraire, n’a cessé de briller, enquillant les victoires en spéciales, en veux-tu, en voilà… Onze en tout sur les quinze au programme cette année !

 

TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2018-AURIOL-GIRAUDET-Photo-JEFF-THIRY

 

Derrière avec une voiture qui lui offrit son premier succès mondial en 1988, ici en Corse, Didier Auriol triomphant ensuite à cinq reprise dans l’Île de Beauté (1989-1990-1992-1994-1995) successivement avec la Lancia Delta, puis avec la Toyota Celica, avant de gagner treize autres rallyes et de conclure ensuite par un vingtième triomphe mondial en Catalogne en 2001, avec la Peugeot 206 WRC, derrière donc Cazaud, celui qui fut couronné tout premier Champion du Monde Français des Rallyes, s’est régalé, au volant d’une voiture qu’il redécouvrait et qu’il venait tout juste de terminer avec son équipe de l’époque, sorti de retraite pour la circonstance et ce retour en Corse !

 


TOUR-de-CORSE-HISTORIQUE-2018-L’équipe de DIDIER-AURIOL sur le podium d’arrivée sur le port de   PORTO-VECCHIO-Photo : Jean-Claude-LAMORLETTE

 

Sa deuxième place finale ce samedi 13 octobre sur le port de Porto Vecchio, prouve et démontre que le talentueux pilote qu’était Didier Auriol, n’a rien perdu de sa superbe et de son immense talent qui fit de lui, à la fin de la saison 1994, un Champion du Monde et ce face à de sérieux clients qui à l’époque avaient noms : Carlos Sainz, Juha Kankkunen, Colin McRae, Miki Biason, Ari Vatenen, François Delecour, Tommi Makinen, etc…

Bref que du lourd, avec un paquet de pilotes couronnés Champions du Monde avant 1994 ou par la suite !

Quoiqu’il en soit, à travers la Corse, et toutes générations confondues, Didier Auriol a reçu un accueil formidable tout au long de la semaine,  tout comme son vainqueur que la totalité des fans et spectateurs découvrait, Serge Cazaud remportant sa plus belle victoire de sa carrière de rallyman entamée il y a tout juste cinq ans dans de petites épreuves régionales dans sa région Aquitaine !

 


TOUR-de-CORSE-HISTORIQUE-2018-Sur-le-port-de-PORTO-VECCHIO-ce-13-octobre-CHAMPAGNE-pour-les-heureux-vainqueurs-CAZAUD-VILMOT-Photo-Jean-Claude-LAMORLETTE.

 

Cazaud qui nous confiait après la cérémonie du podium :

« Je suis naturellement vraiment satisfait et très content de cette victoire. Je n’ai pas fait de course d’attente face à Didier, bien au contraire, j’ai de suite des la première spéciale, attaqué. Visiblement cette stratégie nous a plutôt réussi, car toute la semaine, tout s’est bien déroulé. L’auto n’a connu aucun souci. Sincèrement, je ne pouvais rêver mieux. Sur le plan purement sportif, au volant il fallait tenter de contenir Didier, mais sur le plan émotionnel, ce fut aussi une lourde charge que de devancer un Champion du Monde et de ne pas faire de fautes, notamment dans les haut lieux, mondialement connus, tels que La Porta ou Notre Dame de la Serra ! »

Au sujet de la superbe décoration de sa Ford Sierra, Serge Cazaud, nous expliquait :

« J’ai voulu rendre hommage au monde du rallye, donc sur toute la partie gauche de la voiture, figurent les noms de tous les plus grands champions de Rallye et sur la droite, ceux de leurs co pilotes.»

 

TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2018-La-FORD-SIERRA-COSWORTH-de-SERGE-CAZAUD-avec-le-nom-de-DIDIER-AURIOL-et-de-tous-les-RALLYMEN-Photo-Jean-Claude-LAMORLETTE

TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2018-La FORD-SIERRA-COSWORTH de SERGE CAZAUD avec le nom de DIDIER-AURIOL-Photo-Jean-Claude-LAMORLETTE

 

Et l’inattendu mais mérité vainqueur, concluait :

« Même pas en rêve j’aurai imaginer l’emporter et gagner cette épreuve mythique surtout avec Auriol au départ cette année moi qui disputait mon 3éme Tour de Corse Historique seulement. Il va me falloir un peu de temps pour réaliser ce qui arrive. Je dois tout à mon coéquipier Maxime qui m’a sérieusement fait progresser et appris plein de choses car mon objectif en débarquant il y a huit jours c’était simplement de figurer dans le Top 5.»

 


TOUR-de-CORSE-HISTORIQUE-2018-DIDIER-AURIOL-Second-avec-sa-FORD-SIERRA-COSWORTH.

 

À ses côtés, son dauphin, un Didier Auriol, cool, décontracté, tout souriant, heureux de ce come-back, poursuivait et nous préciser, lui :

« Depuis 1988, les années ont passé, mais que de eaux souvenirs ici. Face à Serge, il nous était difficile de lutter et d’aller le chercher avec sa 4 roues motrices.Mais en revenant en Corse, mon but était d’abord de prendre du plaisir et une semaine durant, c’st exactement ce qui s’est passé. Donc suis un homme heureux.»

 

TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2018 Des paysages idylliques – Photo Jeff THIRY

 

Pour notre part et comme chaque automne depuis bientôt vingt ans, nous avons à nouveau vécu une sensationnelle semaine sur ce parcours exceptionnel que nous offre l’Île de Beauté.

De Porto Vecchio, à Bastia, en passant par Calvi, Porto et le merveilleux Golfe de Girolata, Piana et ses merveilleuses calanches avant la redescente vers Ajaccio, en traversant Cargese et Sagone, par cette sublime cote qui longe la Méditerranée, nous en avons une fois de plus pris ‘plein les yeux’…

Ah que cette Corse est BELLE !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jeff THIRY – Jean Claude LAMORLETTE – Jean Paul MACAILLOU – Sonja VIETTO RAMUS et Marie Pascale MONFORT 

TOUR-de-CORSE-HISTORIQUE-2018-Claude-JULIAN-l’inoxydable speaker, avec José ANDREANI et Jean-Jacques COMPAS, alias Jack RUSSELL

 


TOUR de CORSE HISTORIQUE 2018-La FORD ESCORT de Pierre Manuel JENOT classée 3ème

 


TOUR deCORSE-HISTORIQUE-2018-VILLA-Doumé SAVIGNONI quatrième-Photo-JEFF-THIRY

 


TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2018- La PORSCHE des BAILLET – 5éme succès en VHRS en CORSE – Photo-JEFF-THIRY

 


TOUR de CORSE HISTORIQUE 2018 – La PEUGEOT 505 des fémnines ROAMHY HERAS MACHOIR et INGRID PEETERS – Photo AutoNewsInfo

 


TOUR de CORSE HISTORIQUE 2018- L’inoubliable 205 Turbo 16 venue d’ARGENTINE cette année, avec MARTIN ZUCARI et GUSTAVO PECOROFF – Photo Marie Pascale MONFORT

 

TOUR-de-CORSE-HISTORIQUE-2018-Au-départ-sur le port de PORTO-VECCHIO la REINE en CORSE, la LANCIA Stratos de Philippe VANDROMME et Fred VIVIER-Photo-Jeff-THIRY-

 


TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2017 – Que la CORSE est BELLE !  Photo Jeff THIRY

 

About Author

gilles