SUPERMOTARD DES NATIONS 2018 : TITRE MONDIAL POUR LA FRANCE (LE HUITIÈME !)

C’est le Championnat du Monde par équipes de Supermotard, on dit aussi Supermoto mais c’est ridicule, toutes les motos sont super…

Qui plus est c’est calqué sur un truc phénoménal inventé par les américains, qui s’appelait le Superbiker, donc Supermotard, une chaîne de TV (ABC) organisait le truc pour elle seule, où les Champions du Monde de toutes les disciplines étaient invités, la course mêlant des passages sur goudron et d’autres sur la terre, c’était logique…

Il y avait quatorze caméras et trois hélicos et pas un seul spectateur, seulement  quelques journalistes triés sur le volet, j’ai eu ce bonheur.

Années 80 merci d’avoir existé…

Bref, voilà le ‘com’ de la FFM sur ce huitième titre français.

L’Èquipe de France ramène la huitième victoire de notre pays à l’occasion de la treizième édition du Supermoto des Nations.

L’Italie et la République Tchèque complètent le podium de ce week-end. Nos pilotes, Sylvain Bidart (Honda), Thomas Chareyre (TM) et Laurent Fath (KTM) ont offert aux spectateurs une journée pleine d’action et de rebondissements.

THOMAS CHAREYRE

On est à Guadassuar (Espagne), au Circuit de la Ribera. Il y a 12 équipes nationales inscrites.

La France a remis en jeu le trophée Francesco Zerbi qu’elle avait remporté l’an dernier à domicile à Paris (France) devant l’équipe d’Italie. Qualifiée en tête lors des essais et des courses de samedi, l’équipe de France a très bien assumé sa position de favori.

Dans la première manche, Laurent Fath et Thomas Chareyre sont alignés sur la grille de départ. Le pilote KTM part en tête devant l’Italien Diego Monticelli (TM) et l’Espagnol Juan Llados (TM).

Thomas Chareyre, parti en milieu de grille selon le protocole, remonte et passe en première position au huitième tour.

Il gagne cette première course, tandis que son coéquipier Laurent Fath casse sa roue arrière lors d’un saut et ne peut que limiter les dégâts en finissant neuvième.

Dans la deuxième manche, Sylvain Bidart s’élance en pole position et effectue un très beau départ devant l’Italien Diego Monticelli (TM) et le Tchèque Milan Sitniansky (Honda). Laurent Fath, parti en 13e place, remonte petit à petit deuxième. Mais Sylvain Bidart est victime d’une crevaison, et à son tour tente de limiter les dégâts. Il termine en 22e position, tandis que Laurent Fath finit deuxième derrière l’Italien Diego Monticelli.

À ce stade, l’Équipe d’Italie mène de trois points et la situation est donc compliquée pour notre équipe. Dans la troisième et dernière manche, Sylvain Bidart part en tête devant l’Italien Elia Sammartin (Honda) et l’Espagnol Jaume Gaya (Suzuki).

Sylvain Bidart garde la première place jusqu’au drapeau à damiers.

Thomas Chareyre part en 13e position et remonte pour se battre avec Elia Sammartin jusqu’au dernier tour dans un suspense haletant.

Thomas Chareyre termine finalement troisième, assurant à la France un point d’avance qui lui permet de remporter le titre mondial par équipes pour la cinquième fois consécutive.

Bref, on est passé pas loin de la relégation, bientôt ce sera le Motocross des Nations aux USA et là aussi ça va être un sacré challenge, la France a gagné quatre championnats du monde par équipes d’affilée !

Jean Louis Bernardelli et FFM

Photos : FFM

 

Moto Moto Divers Sport

About Author

jeanlouis