MERCEDES ORDONNE À BOTTAS DE LAISSER LA VICTOIRE À HAMILTON AU GP. DE RUSSIE

 

 

On s’en doutait et s’y attendait…

Et l’Écurie Mercedes, l’a fait !

Au risque de provoquer une polémique…

 

Le staff de l’équipe Allemande a en effet bien ordonné à son pilote Finlandais Valterri Bottas, alors en tête du Grand Prix de Russie qui se disputait à Sotchi d’abandonner la victoire à son chef de file, le Britannique Lewis Hamilton, en lice pour décrocher cette saison, un cinquième titre mondial !

Lewis Hamilton s’est donc imposé ce dimanche à Sotchi, à la suite de cette consigne de l’écurie Mercedes, ordonnée à Valtteri Bottas, lequel après avoir ralenti dans un virage et bien aux yeux de tous, termine finalement seulement deuxième de cette manche Russe du Calendrier F1.

 

F1-2018-SOTCHI-La-FERRRI-de-VETTEL-a-probablement-définitivement-perdu-le-titre-mondial-2018-ce-dimanche-30-septembre.

 

Le podium étant complété par la Ferrari de l’Allemand Sebastian Vettel – le seul adversaire d’Hamilton pour la conquête du titre de Champion du Monde 2018 – et qui du coup ce dimanche s’est encore un peu plus éloigné pour lui et la Scuderia, pointe désormais bien loin et ce alors qu’il ne reste plus que cinq GP à disputer (Japon-USA-Mexique-Brésil et Abu Dhabi) accusant un handicap qui sera impossible à combler, lequel atteint après Sotchi… 50 points !

En s’imposant ce dimanche, Lewis décroche son huitième succès de l’année et le soixante-dixième en carrière !

Mais cette victoire ne restera pas dans les annales car c’est bien Bottas qui s’était élancé depuis la pole qui la méritait, si les dirigeants de l’équipe Mercedes, n’en avaient décidé autrement…

Hamilton, visiblement gêné qui confiait :

« C’est franchement une journée difficile. Valtteri a été brillant, exceptionnel tout le week-end, et il a été un vrai gentleman de me laisser passer. Certes, il ne lutte pas pour le titre mondial, contrairement à moi. Donc ce doublé reste un excellent résultat pour l’équipe. En temps normal, nous en serions ravis. C’est vraiment dommage pour Valtteri, car il méritait sincérement de gagner. Mais nous sommes en quête des deux titres mondiaux, et aujourd’hui c’était un effort d’équipe. »

Bottas qui indiquait, lui :

« C’est un bon résultat pour l’équipe avec ce doublé, mais pour ma part, cela reste une journée difficile. Nous évaluons toujours les scénarios avant le départ de la course. Lewis lutte pour le Championnat, et l’équipe se bat pour celui des constructeurs. Il y a toujours un plan avant le départ, mais c’est difficile de prédire ce qui va se passer. C’est comme cela.»

 

F1-2018-SOTCHI-VALTERRI-BOTTAS

 

Mais comme la firme à l’Étoile vise le titre mondial, elle a donc choisi de tout faire pour y parvenir et au plus vite, l’infortuné Bottas, ‘simple lieutenant’ d’un déjà quadruple Champion du Monde, ne pesant pas lourd dans la balance et visiblement n’ayant malgré l’importante avance que possédait au départ de ce GP de Russie, Hamilton au classement provisoire du Championnat (40 points), Bottas donc n’ayant le droit de gagner cette épreuve !

Une énorme déception pour le nordique car Valterri avait laissé entendre que s’il prenait un bon départ, le Team l’aiderait à remporter sa toute première victoire de la Saison 2018….

Las cela ne s’est pas passé ainsi et au 25ème des 53 tours, le staff Mercedes, lui a ordonné de laisser passer son coéquipier qui joue la couronne mondiale !

Grassement rémunéré, Valterri Bottas qui a résigné l’été dernier pour la Saison 2019, avec bien évidemment ce type de clause dans son contrat, s’est immédiatement exécuté et s’est évidemment plié à cette consigne, on le répète, ralentissant avant un virage, pour bien faire comprendre qu’il avait reçu des ordres par radio, laissant ainsi la place de leader à son équipier qui l’a doublé !

S’envolant vu sa confortable avance de 50 points vers un nouveau et cinquième couronnement.

Et comme le pensent les observateurs les images TV vont circuler en boucle et faire le tour du monde, ce qui  n’est franchement pas une publicité pour Mercedes, ni non plus pour la F1.

Et qui ressemble un peu d’une part à la victoire ‘bidon’  de Michael Schumacher lors du GP d’Autriche à Zeltweg le 12 Mai 2002, où le Brésilien Rubens Barrichello qui caracolait au commandement s’était vu ‘obligé‘ de laisser la victoire exigée par le boss, un certain Jean Todt, freinant juste avant le damier aux yeux de tous pour montrer sa réprobation… Des images peu reluisantes pour Maranello et la F1…

Tout comme celles du GP d’Indianapolis il y a quelques années, le 19 juin 2005,  lorsque toutes les grandes équipes s’étaient arrêtées à l’issue du premier tour et à la demande des techniciens de Bibendum le fournisseur unique, ces derniers craignant que les pneumatiques Michelin qui avaient causés de gros soucis lors des essais, ne se reproduisent…

Toutes sauf deux petites Jordan et Minardi – devenue Toro Rosso – et … Ferrari !

Qui l’avait emporté sans gloire, oubliant d’abandonner la victoire au Portugais Tiago Monteiro de l’Équipe Jordan qui s’était classé juste derrière Schumacher et Barrichello.

Cela n’avait pas grandi, ni Ferrari dirigée également à l‘époque par un certain Jean Todt, ni la F1, non plus !


F1-2018-SOTCHI-La-RED-BULL-de-MAX-VERSTAPPEN.

 

… Ce dimanche, derrière les deux Mercedes et la Ferrari de Vettel, on pointe ensuite et dans l’ordre, Kimi Räikkönen avec la seconde Ferrari et Max Verstappen, auteur d’une superbe remontée et qui finit cinquième avec la Red Bull-Renault après s’être élancé vingtième et bon dernier !

Suivent dans le Top 10, Daniel Ricciardo et l’autre Red Bull-Renault, Charles Leclerc au volant de sa Sauber-Ferrari, Kevin Magnussen et la première des Haas-Ferrari, suivi des deux Racing Point Force India-Mercedes du jeune Français Esteban Ocon et du Mexicain Sergio Perez.

 


F1-2018-SOTCHI-Les-deux-RACING-POINT-FORCE-INDIA-MERCEDES-d’OCON-et-PEREZ.

 

Romain Grosjean et la seconde Haas-Ferrari finissent au onzième rang, cependant que la première des Renault ne pointe qu’au douzième, celle de Nico Hülkenberg.

 

John ROWBERG

Photos : PIRELLI et TEAMS


F1-2018-SOTCHI-LEWIS-HAMILTON-un-vainqueur-contrarié

CLASSEMENT DU GD. PRIX DE RUSSIE 2018

1 – Lewis Hamilton (Mercedes) , led 53 tours, en 1h27’25″181

2 – Valtteri Bottas (Mercedes) à 2″545

3 – Sebastian Vettel (Ferrari) à 7″487

4 – Kimi Räikkönen  (Ferrari) à 16″543

5 – Max Verstappen (Red Bull-Renault) à 31″016

6 – Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) à 1’20″451

7 – Charles Leclerc (Sauber-Ferrari) à 1’38″390

8 – Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) à 1 tour

9 – Esteban Ocon (Racing Point Force India-Mercedes) à 1 tour

10 – Sergio Perez (Racing Point Force India-Mercedes) à 1 tour

11 – Romain Grosjean (Haas-Ferrari) à 1 tour

12 – Nico Hülkenberg (Renault) à 1 tour

13 – Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) à 1 tour

14 – Fernando Alonso (McLaren-Renault) à 1 tour

15 – Lance Stroll (Williams-Mercedes) à 1 tour

16 – Stoffel Vandoorne (McLaren-Renault) à 1 tour

17 – Carlos Sainz Jr. (Renault) à 1 tour

18 – Sergey Sirotkin (Williams-Mercedes) à 1 tour

ABANDONS

Pierre Gasly (Toro Rosso-Honda)

Brendon Hartley (Toro Rosso-Honda)


F1-2018-SOTCHI-La MERCEDES victorieuse de LEWIS HAMILTON

CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES PILOTES

1.Hamilton : 306 points – 2.Vettel : 256 – 3.Bottas : 189 – 4.Raïkkönen : 186 – 5.Verstappen : 158 – 6.Ricciardo : 134 – 7.Magnussen et Hülkenberg : 53 – 9.Alonso : 50 – 10.Perez et Ocon : 47 -12.Sainz Jr: 38 – 13.Gasly : 28 -14.Grosjean : 27 – 15.Leclerc : 21 – 16.Vandoorne : 8 – 17.Stroll et Ericsson : 6 – 19.Hartley : 2 – 20.Sirotkin : 1.


F1-2018-Les deux MERCEDES de LEWIS HAMILTON et de VALTERRI BOTTAS

CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES CONSTRUCTEURS

1.Mercedes : 495 points – 2.Ferrari : 442 – 3.Red Bull-Renault : 292 – 4.Renault : 91 – 5.Haas-Ferrari : 80 – 6.McLaren-Renault : 58 – 7.Racing Point Force India-Mercedes : 35-  8.Toro Rosso-Honda : 30 – 9.Sauber-Ferrari : 27 -10.Williams-Mercedes : 7.

 

 

F1 Monoplaces

About Author

gilles