BOTTAS SIGNE LA POLE À SOTCHI, DEVANT HAMILTON, VETTEL ET RÄIKKÖNEN

 

 

 

LE PILOTE MERCEDES VALTTERI BOTTAS DÉCROCHE LA POLE POSITION ET SIGNE LE RECORD ABSOLU DE SOTCHI AVEC LES P ZERO ROSE HYPERSOFT

LES FERRARI ET MERCEDES S’ÉLANCERONT DEMAIN EN PNEUMATIQUES ULTRASOFT AU DÉPART DU GRAND PRIX

LES ÉCURIES AMBITIONNERONT DE N’EFFECTUER QU’UN ARRÊT MAIS DEUX SONT POSSIBLES, MAIS CETTE STRATÉGIE S’ANNONCE MOINS EFFICACE

 


F1-2018-SOTCHI-VALTERRI-BOTTAS et sa MERCEDES décrochent la pole le 29 Septembre

 

La lutte stratégique entre les protagonistes pour le titre mondial s’est manifestée dès les qualifications, durant lesquelles les pilotes Mercedes et Ferrari sont parvenus à franchir le cap de la Q2 avec les pneumatiques ultrasoft. Ils seront ainsi les seuls, au sein du Top-10, à prendre le départ avec ce type de gommes.

En Q3, tous les pilotes privilégient le mélange hypersoft, environ 0’’8 plus performant que l’ultrasoft, et c’est à Valtteri Bottas que revient la pole position, avec en prime le record absolu du circuit de Sotchi. Une nouvelle référence 1’’8 plus rapide que la pole établie l’an passé en ultrasoft.

Le Finlandais crédité de 1’31″387 en Q3, devançant son équipier et leader du Championnat, Lewis Hamilton second avec 1’31″532. Et avec lequel il s’élancera depuis la 1ère ligne

Heureux poleman, Bottas, lâchait :

«  Signer la pole me procure vraiment du bien-être. Je n’ai été obtenu la pole qu’une seule fois cette saison, en Autriche, donc cela faisait bien un petit moment, non. Mais cette pole n’est que la première étape du week-end. La distance ici est très longue entre le départ et le premier virage, il sera donc capital de conserver cet avantage et de rester devant. J’ai l’habitude de décrocher de bons résultats ici, j’aime ce circuit. En qualifications, ma voiture était vraiment agréable et facile à conduire.. Nous ne cessons de l’améliorer Grand Prix après GP, et c’est très important pour la fin de saison et la lutte pour les titres mondiaux. »

 


F1-2018-SOTCHI-LEWIS-HAMILTON-et-sa-MERCEDES


F1-2018-SOTCHI-La-FERRARI-de-SEBASTIAN-VETTEL.

 

Sur la seconde, on retrouve les deux pilotes de la Scuderia Ferrari, Sebastian Vettel et Kimi Räikkonen, respectivement avec 1’31″943 et 1’32″237

Vettel qui confiait :

« Peut-être que on sera mieux demain. On voulait se rapprocher des Mercedes le plus possible, mais ils étaient très rapides. On aurait surement pu faire mieux mais de toute façon il nous en aurait encore manqué un peu  menacer les Mercedes. Toutefois je dois reconnaitre que ma voiture se comportait bien, c’st pourquoi je demeure optimiste pour dimanche. Tout dépendra du départ, car il peut se passer beaucoup de choses avant le premier virage. S’il y a une possibilité, je n’hésiterai pas.»

Sur la troisième ligne, on pointe, belle surprise et la Haas Ferrari du jeune Danois – confirmé la veille par le Team US tout comme son partenaire Français Romain Grosjean, pou la saison 2019– et excellent cinquième avec 1’33″181  devant le premier des pilotes tricolores, Esteban Ocon avec lequel il partagera la troisième ligne et sixième avec 1’33″181

Le Français qui racontait :

« Nous sommes en troisième ligne, cela va être intéressant. Il faudra voir combien de tours vont durer les pneus hypertendres. À  Singapour nous avons beaucoup progressé par rapport à l’an dernier. C’était alors notre pire circuit et là nous sommes passés en Q3. C’était un bon signe pour le reste de la saison. J’essaie de prendre autant de plaisir que possible. Je suis en F1, le meilleur Championnat au monde, les voitures sont fantastiques Je me concentre là-dessus en écartant le négatif.»

Faisant ainsi allusion à sa situation future, n’ayant absolument aucune certitude et garanti de rester en Formule 1 la saison prochaine, son baquet revenant au fils de l’homme d’affaires le milliardaire Canadien, Lawrence Stroll qui a racheté l’écurie Indienne et va logiquement y installer Lance, actuellement chez Williams, un Team qui n’est lus que l’ombre de la grande équipe qui dans les années 90, alignait victoire sur victoire, décrochant titre mondial pilotes et constructeur, en veux-tu, en voilà!

Avec les Piquet, Prost, Mansell, Hill, Villeneuve…

Autre temps !

 

.
F1-2018-SOTCHI-ESTEBAN-OCON-RACING-POINT-FORCE-INDIA.

 

Le TOP 10 de cette Q3 Russe étant complété dans l’ordre par  Charles Leclerc et la plus vite des Sauber-Ferrari en 1’33″419 suivi de Sergio Perez au volant de l’autre Racing Point Force India-Mercedes en 1’33″563, du Français Romain Grosjean avec la seconde Haas-Ferrari en 1’33″704 et par la deuxième Sauber-Ferrari du Suèdois Marcus Ericsson, dixième avec 1’35″196 

 

F1-2018-SOTCHI-CARLOS-SAINZ-Jr.-Équipe-RENAULT-Sport

F1-2018-SOTCHI-NICO-HÜLKENBERG LKENBERG-Equipe-RENAULT-Sport

 

Ensuite, concernant les pilotes Renault qui n’ont pas participés à la Q2, Carlos Sainz Jr. et Nico Hülkenberg ayant tous les deux franchi le stade de la Q1 avant de rester aux stands pour la suite des qualification. En raison des pénalités touchant d’autres concurrents, Carlos et Nico s’élanceront malgré tout depuis la sixième ligne de la grille.

Ils seront les pilotes les mieux classés parmi ceux ayant le libre choix de leurs pneumatiques au départ.

Alan Permane, leur Directeur sportif expliquait :

« Nous avons misé sur la stratégie en qualifications aujourd’hui… car nous avons vu que le peloton était exceptionnellement dense ici et que nous n’aurions pas pu remporter cette bataille avec notre rythme en qualifications. Nous avons donc anticipé la course et les différentes options stratégiques avec les pneus disponibles. En faisant l’impasse sur la Q2, nous serons les voitures au choix libre de pneumatiques les mieux placées sur la grille. Nous nous attendons à ce que cela se traduise par de meilleures performances en course. »

Et il ajoutait :

« Notre approche vise à gagner des places lorsque ceux qui nous précèdent devront s’arrêter en raison de la courte durée de vie des pneus Hypertendres. Cela nous sera utile en début de course, mais nous nous attendons quand même à une bataille extrêmement serrée. Nous chercherons à maximiser la moindre occasion et les points seront notre objectif. »

L’usure et la dégradation étaient toujours contenues lors de la troisième séance d’essais libres organisée ce samedi matin, mais du graining a été observé sur l’enveloppe hypersoft, les monoplaces glissant encore sur ce revêtement poussiéreux.

La composition de la grille est naturellement également influencée par les pénalités infligées à un quart des concurrents, ajoutant ainsi une variable stratégique pour la course.

Ainsi trois des pilotes Renault, exception de Nico Hülkenberg, Carlos Sainz Jr. et Stoffel Vandoorne se retrouvent en fond de grille pour des changements de pièces moteur!

 

F1-2018-SOTCHI-BOTTAS, en pole devant HAMILTON et VETTEL

 

À  l’issue des qualifications, Mario Isola, responsable de la compétition Automobile, explique:

« La stratégie fut clairement mise en avant durant ces qualifications, et cela promet un déroulement intéressant puisque les quatre premières monoplaces s’élanceront avec les ultrasoft, tandis que leurs six poursuivants seront tous chaussés d’hypersoft plus performants. Si l’on ajoute à cela le nombre de concurrents qui partiront plus en retrait à cause de pénalités – et qui auront le choix du type de pneumatique de départ – nous devrions observer une grande variété de stratégies. Les pilotes qui opteront pour les ultrasoft à l’extinction des feux peuvent envisager de ne respecter qu’un arrêt aux stands, mais la situation de ceux qui auront des hypersoft est moins évidente à prédire. »

 

F1-2018-SOTCHI-MAX-VERSTAPPEN

 

À  retenir donc suite aux pénalités que les deux Red Bull-Renault de Daniel Ricciardo et de Max Verstappen partiront de la dernière ligne, devancées par les deux Torro Rosso-Honda de Pierre Gasly et Brendon Hartley et par la McLaren-Renault de Fernando Alonso, tous trois également pénalisés à cause des changements de pièces moteur…

Positions qui nous garantissent surement des l’extinction des feux rouges sur la grille de départ, un envol… Chaud-Bouillant !

Et ce vu la longueur de la ligne droite avant le premier virage…

Spectacle en vue avec les Red Bull et Alonso qui vont bombarder !

 

John ROWBERG

Photos : PIRELLI et TEAMS

F1-2018-SOTCHI-VALTERRI-BOTTAS-et-sa-MERCEDES-décroxhe-la-le-29-Septembre.

GRILLE DE DÉPART DU GRAND PRIX DE RUSSIE 2018 À SOTCHI

  1. ligne

Valtteri Bottas (Mercedes) 1’31″387 – Q3

Lewis Hamilton (Mercedes) 1’31″532   – Q3

  1. ligne

Sebastian Vettel (Ferrari) 1’31″943 – Q3

Kimi Räikkönen (Ferrari) 1’32″237 – Q3

  1. ligne

Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) 1’33″181 – Q3

Esteban Ocon (RP Force India-Mercedes) 1’33″413 – Q3

  1. ligne

Charles Leclerc (Sauber-Ferrari) 1’33″419 – Q3

Sergio Perez (RP Force India-Mercedes) 1’33″563 – Q3

  1. ligne

Romain Grosjean (Haas-Ferrari) 1’33″704 – Q3

Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) 1’35″196 – Q3

  1. ligne

Carlos Sainz Jr. (Renault) pas de temps– Q2

Nico Hülkenberg  (Renault)  pas de temps – Q2

  1. ligne

Sergey Sirotkin (Williams-Mercedes) 1’35″612 – Q1

Stoffel Vandoorne (McLaren-Renault) 1’35″977 – Q1

  1. ligne

Lance Stroll (Williams-Mercedes) 1’36″437 – Q1

Fernando Alonso (McLaren-Renault) 1’35″504 – Q1 *

  1. ligne

Pierre Gasly (Toro Rosso-Honda) pas de temps – Q2 *

Brendon Hartley (Toro Rosso-Honda) 1’35″037 – Q1 *

  1. ligne

Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) pas de temps – Q2 **

Max Verstappen (Red Bull-Renault) pas de temps – Q2 ***

* Pénalisé pour modification du power unit

**  Pénalisé pour les modifications apportées aux power unit et l’échange et remplacement pièces moteur

***  Pénalisé pour les modifications apportées aux unités de puissance, le remplacement de l’échange de pièces et le non-respect des drapeaux jaunes

F1 Monoplaces

About Author

gilles