ANTONIO GIOVINAZZI REMPLACE MARCUS ERICSSON CHEZ SAUBER ALFA ROMEO EN F1, POUR 2019

 

F1-2018-HUNGARORING- ANTONIO GIOVONAZZI, au-volant de la SAUBER,  fin juillet

C’est une certitude et désormais officiel !

 

Le grand espoir Italien Antonio Giovinazzi roulera bien en Grand Prix en 2019, participant au Championnat du Monde de Formule 1 avec l’Équipe Suisse Sauber-Alfa Romeo.

 

F1-2018-CATALUNYA-Essais-privés-PIRELLI-15-Mai-La-SAUBER-FERRARI-d’ANTONIO-GIOVINAZZI

 

L’annonce  tant attendue est enfin devenue officielle ce mardi 25 Septembre 2018 et sa venue comme pilote de GP à plein temps et non plus comme simple test driver, constitue un grand événement pour tout le sort automobile Italien, privé de pilote en Formule 1, depuis huit ans, depuis les retraits du milieu des Grands Prix, de Jarno Trulli et de Vitantonio Liuzzi,

Giovinazzi qui informé de sa nomination, déclarait tout ému :

« C’est un rêve qui se réalise et devient incroyablement réalité, et pour un italien, c’est vraiment un bel honneur de représenter une marque comme Alfa Romeo. »

Et, le jeune Antonio poursuivait :

« Je suis très motivé et j’ai franchement hâte de commencer à travailler ensemble avec l’équipe pour obtenir de bons résultats.»

 

F1-2018-BUDAPEST-Essais-mardi-31-juillet-La-FERRARI-d’ANTONIO-GIOVINAZZI.

 

Protégé de Maranello, pour qui il a procédé à plusieurs séances de roulage F1, après avoir décroché le titre de Vice-Champion derrière le Français Pierre Gasly, du GP2 en 2016, Giovinazzi a déjà eu l’opportunité de piloter une monoplace de GP, en disputant les Grands Prix d’Australie et de Chine l’an dernier, en remplacement chez Sauber, de l’Allemand Pascal Wehrlein, blessé.

Mais depuis, Antonio Giovinazzi a dû patienter voyant même le jeune Monégasque Charles Leclerc,
lui être préféré cette saison…

Si nécessaire, il a toujours été prêt, à la fois dans les tests des sessions libres du vendredi matin,
avec les deux Teams équipés par Ferrari, Haas et Sauber.
Et lors des test privés Pirelli, avec Ferrari.

 

24 H du Mans Auto 2018 – La FERRARI 488 Evo N°52 de GIOVINZZI-DERANI-VILANDER Photo: Thierry COULIBALY

 

En juin dernier, il a aussi découvert les 24 Heures du Mans dans la catégorie GTE-Pro, au volant de l’une des Ferrari F488 de la Scuderia AF Corse, l’équipe ‘officielle’ du Cavallino en endurance, se classant 5ème avec le Brésilien Pipo Derani et le Finlandais Toni Vilander, y montrant une nouvelle fois, son réel potentiel.

Pour l’épauler dans l’écurie Suisse d’Hinwill près de Zürich, il va pouvoir bénéficier de l’immense expérience et des précieux conseils de son partenaire, Kimi Raïkkönen.

Assurément une fabuleuse opportunité pour Antonio,
qui va ainsi vite apprendre auprès du Champion Finlandais.

Questionné sur sa venue, le Français Frédéric Vasseur qui dirige l’écurie Sauber Alfa Romeo, a indiqué :

« Le choix d’Antonio est très significatif du projet qui a vu Alfa Romeo revenir au sommet de la course après plus de 30 ans d’absence. »

E il précisait :

« Sa présence est une question de fierté nationale, étant donné la longue absence d’un pilote italien en F1. »

Du coup, le Suédois Marcus Ericsson que l’on imaginait indétrônable de chez Sauber, se retrouve sans volant, sacrifié malgré les excellentes relations qu’il entretient avec les propriétaires Suédois, la firme Longbow Finance !

Néanmoins, Marcus Ericsson conserve le rôle de pilote d’essais pour 2019.

 

IMSA-2018-PETIT-LE MANS- Antonio GIOVINAZZI, pilote de l’une des NISSAN-ONROAK du Team US, ESM-PATRON-TEQUILA.

 

Ultime précision, rappelons que Giovinazzi, a été recruté par l’équipe Américaine d’Endurance Patron Tequila Extreme Speed pour participer à la dernière manche de l’IMSA, la course du Petit LeMans.

 

Gianpieteo CERVONIA

Photos : TEAMS – PIRELLI -Thierry COULIBALY

 

F1 Monoplaces

About Author

gilles