LA FIRME CORÉENNE HANKOOK CHALLENGER DE PIRELLI POUR ÉQUIPER LA F1 EN 2020

Grosse surprise… !

Alors que l’on imaginait retrouver le Manufacturier Français Michelin, face à la firme Italienne Pirelli, en place depuis 2011, dans le nouvel appel d’offres lancé par la FIA (Fédération Internationale Automobile)… surprise donc, car on apprend ‘officiellement’ que le Challenger sera en réalité la Marque Coréenne Hankook !

C’est en effet Hankook qui affrontera l’Entreprise Milanaise Pirelli pour la fourniture en ‘exclusivité‘ des pneumatiques qui chausseront les Monoplaces en Grand Prix dans le Championnat du Monde de F1, à partir de 2020 et pour une durée e quatre ans jusqu’en 2023.
Le Manufacturier sud-coréen a été accepté par la FIA. selon l’application proposée pour la Saison 2020.

Les Pneumatiques HANKOOK qui chaussent les F3 Europe, en lice pour équiper la F1 à partir de 2020.

Hankook n’a jamais été présent au plus haut niveau de la Compétition Internationale mais Hankook est le  fournisseur ‘unique’ du Championnat d’Europe de F3 et du prestigieux Championnat Allemand des Berlines de Tourisme du DTM.

Mais si Pirelli, est actuellement en place depuis 2011 en GP, manifestement la FIA et Liberty Media -le propriétaire de la F1 racheté à Bernie Ecclestone- ont décidé d’ouvrir le marché à la concurrence et entament les négociations avec d’autres fabricants dont Hankook qui a répondu favorablement !

La FIA et Liberty Media vont donc rapidement procéder à l’étude et l’analyse de ces propositions afin d’évaluer le sérieux du produit, la sécurité, et la validité commerciale.

Celui qui sortira « vainqueur » aura l’exclusivité jusqu’en 2023 pour la fourniture des pneus pour des jantes de plus grand diamètre, passant de 13 en 2020 à 18 pouces à partir de 2021, et capable de fonctionner et de garantir la sécurité sans utilisation de couvertures électriques !

Concernant ‘Bibendum’ longtemps ouvert à un retour en Formule 1, après avoir refusé de n’être qu’un fournisseur ‘unique’ sans concurrence, la donne a malgré tout récemment changé.

Tout d’abord sur le plan économique international, la conjoncture se révélant plus difficile et d’autre part, la marque Clermontoise équipe depuis trois ans, toutes les Motos du Championnat du Monde du Moto GP… ce qui représente un sacré budget !

D’où l’absence à l’appel d’offres en F1.

 

John ROWBERG

Photos : FIA F3 

 

Equipementiers Pirelli

About Author

gilles