INDYCAR : HARDING ET STEINBRENNER S’ASSOCIENT… LE DEAL MCLAREN/ALONSO S’ÉLOIGNE UN PEU PLUS !

 

 

 

Mike Harding et George Steinbrenner IV, le mécène de Colton Herta, s’associent.
Aux côtés d’Herta, Harding alignera une seconde voiture pour Pato O’Ward,
comme cette année à Sonoma.
Un projet qui torpille un peu plus celui de McLaren,
basé sur le rachat des voitures d’Harding.

 

La Saison 2018 d’Indycar fut très longue pour Harding Racing !

L’équipe l’a débuté avec Gabby Chaves, qui n’avait qu’un budget pour les deux tiers des épreuves.
11 courses et deux 14èmes places plus tard, Harding devait chercher un autre pilote.

Ce fut Conor Daly. Toujours aussi bon dans les remplacements au pied-levé, l’Américain décrocha une 13ème place. A Pocono, il pouvait largement envisager un top 10, avant de devoir renoncer!

Mike Harding en avait marre de jongler avec les factures…

Andretti lui proposa un étonnant ménage à trois avec McLaren !

 

EXPLICATIONS

 

Harding vendant ses voitures aux Britanniques, puis ils prennaient en main deux des voitures d’Andretti. En conséquence, Harding offrit un test à Colton Herta, alors dans l’orbite d’Andretti. On pensait que Zach Claman de Melo, un pilote « rapide comme Crésus », allait finir la saison avec Harding.

Mais rien ne se concrétise. Daly à court de budget, Chaves revient pour deux courses, avec une 13èe place à la clef.

Derek Daly, l’ancien pilote de F1 dans les années 70-80 – le père de Conor- a alors droit à un lynchage médiatique pour avoir employé le mot « nègre » lors d’une interview, au début des années 80!

En conséquence, plus aucune entreprise ne veut financer Daly Jr.

Les discussions se poursuivent avec Andretti. A peine sacré en Indy Lights (où il pilote pour Andretti), Pato O’Ward a droit à un test avec Herta. Finalement, l’équipe dispute la dernière épreuve avec O’Ward et Herta, dans une inédite seconde voiture.

Troisième des essais libres, puis brillant cinquième des qualifications, le Mexicain décroche une bonne neuvième place en course.

À l’arrivée, la « 88 » a roulé toute la saison. Les primes sont calculées par voiture (et non par pilote) et pour Harding, cela fera la différence…

Surtout, pour 2019, l’équipe aura deux voitures à temps plein. Qui plus est, avec deux pilotes très prometteur. O’Ward a décroché le titre en Indycar lors de sa première saison complète et il a fait un festival à Sonoma (voir plus haut.) Herta, lui, arpente le paddock de l’Indycar depuis 2017 et on commence à le connaitre.

Qui plus est, il a beaucoup appris lors de son passage en Europe. George Steinbrenner IV, qui suit Herta Jr depuis l’Indy Lights, est désormais copropriétaire de l’équipe. Andretti Autosport aurait prêté mécanos et ingénieurs, afin de disposer des moyens d’avoir deux voitures.

Si Harding est présent sur la grille, cela signifie bien sûr qu’elle n’a pas vendu ses capitaux à McLaren. Et donc que le projet avec Fernando Alonso est a minima plié pour 2019 (sauf accord avec une autre équipe.)

Chaves, qui disposait d’un contrat pour 2019, se retrouve du coup, lui, à pied! Faute de résultats et surtout, de budget, il a été écarté.

Le grand perdant, c’est également Conor Daly, qui rase les murs pour quelque chose que son père a dit avant même qu’il soit né !

Reste tout de même une ultime question et capitale, quid du projet Alonso-McLaren ?


Joest Jonathan OUAKNINE

Photo: HARDING

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE