CHAMPIONNAT DE LA MONTAGNE À LIMONEST-MONT VERDUN. PETIT ET WERVER SACRÉS

 

MONTAGNE-2018-LIMONEST-SÉBASTIEN-PETIT.

 

Le Championnat de France de la Montagne étant déjà joué, la 82ème édition de la doyenne des Courses de Côte n’a pu que confirmer la supériorité de Sébastien Petit sur Norma Mugen en Sport et de Pierre Courroye sur McLaren GT en Production, même si ce dernier a perdu son titre faute d’avoir pu courir à Turckheim-Les Trois Épis.

Revenue en 2017 dans l’élite de la discipline, la montée au Mont Verdun était cette année encore sans enjeu au Championnat, les places de podium étant déjà attribuées en sport comme en production.

En l’absence du Vice-Champion, Geoffrey Schatz, de Cyrille Frantz et de Benjamin Vielmi, Sébastien Petit avait pour seul adversaire David Meillon, le troisième du Championnat, dont la Norma BMW 4 Litres était bien trop pataude pour inquiéter sa Norma Mugen 3 Litres sur un tracé aussi étroit et tourmenté.

 

MONTAGNE-2018-LIMONEST-Billy-RITCHEN

 

Face aux Dallara Mercedes F3 de Billy Ritchen, Alban Thomas et David Guillaumard, les barquettes Norma-Honda, de Julien Français, Max Cotleur et Serge Thomas, souffraient du même handicap dans la rude bataille pour la victoire en 2 Litres et la troisième place de podium.

 

MONTAGNE 2018 LIMONEST -ALBAN THOMAS

 

Elle échut logiquement à l’Alsacien, déjà leader des pilotes de monoplace au Championnat de France.

Titré en proto 2 Litres et Champion des moins de 25 ans, Julien Français n’a pu lui contester le podium faute de ‘pneus frais’ pour sa Norma Honda du Team Petit.

 

MONTAGNE-2018-LIMONEST- Les pilotes GT: SCHMITTER COURROYE et WERVER

LE BAROUD D’HONNEUR DE PIERRE COURROYE

 

Bien que son titre de Champion de France fût perdu depuis la décision fédérale de lui refuser le départ à Turckheim, Pierre Courroye a joué crânement le jeu en affrontant une dernière fois le sextuple Champion, Nicolas Werver et ce sur un tracé, plutôt à l’avantage de la Porsche, et où de plus, il n’avait jamais encore couru avec sa Mc Laren.

Si l’Alsacien Werver fut bien le plus rapide aux essais, Pierre Courroye remit les chronos à l’heure, dès la première montée de course et ce en signant le nouveau record des voitures fermées !

 

MONTAGNE-2018-LIMONEST-NICOLAS-WERVER

 

Ce faisant, il a aussi montré qu’en lui faisant perdre son titre, malgré neuf victoires en autant de courses disputées, au profit de Nicolas Werver qui n’en compte que… trois obtenues en son absence – car engagé en Championnat d’Europe – les commissaires fédéraux de l’épreuve de Turckheim, ont rendu un birn mauvais service à l’Alsacien, dont le sixième titre, n’est, franchement assurément pas le plus glorieux !

Ils ont aussi sérieusement entaché la crédibilité d’un Championnat qui ne couronne pas les meilleures performances, ce qui est bien plus grave !

 

MONTAGNE-2018-LIMONEST-La-McLAREN-de-PIERRE-COURROYE

 

Il en va hélas de même en Championnat d’Europe, où Pierre Courroye, invaincu sur la piste, a été privé d’un titre mérité à cause d’un règlement désuet et perverti, que la FIA ferait bien de dépoussiérer d’urgence…

Pour revenir à la course de Limonest, elle aurait pu encore inverser les positions sur le podium final du groupe A, entre le leader Jérôme Janny (3 victoires) et son poursuivant Antoine Uny (5 victoires).

 

MONTAGNE-2018-LIMONEST-FRANCIS-DOSIERES

 

Las, il n’en a rien été, les deux prétendants au titre en « tourisme » et son tenant Francis Dosières ayant finalement, tous été surclassés par le Bourguignon Thomas Chavot, pilotant comme eux, une Seat Leon Supercopa après avoir brillé en Clio Cup et même goûté à la barquette Norma Honda 2 Litres.

Assuré du Trophée en GT de série, avec 9 victoires de groupe, Paul Reutter avait laissé ses poursuivants attitrés, Philippe Marion (Porsche 997 GT2) et Frédéric Santarelli (Porsche Cayman Cup) se disputer la dernière course.

Bien coaché par l’équipe Dosières, Philippe Marion a fini par faire passer la puissance de la GT2 sur un terrain difficile pour remporter au finish sa première victoire.

 

Jean Paul CALMUS

Photos : Nicolas MILLET et TOP MONTAGNE

MONTAGNE 2018 SEBASTIEN PETIT

 CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT SPORT

 

1.Sébastien Petit : 465 pts (11 résultats) – 2. Geoffrey Schatz : 406 pts (10) – 3. David Meillon : 377 pts (11) – 4. Julien Français (1er jeune) : 269 pts (10) – 5. Billy Ritchen (1er monoplaces) : 266 pts (10) – 6. David Guillaumard : 230 pts (11) – 7. Alban Thomas : 217 pts (10) – 8. Marcel Sapin : 158 pts (9) – 9. Max Cotleur : 156 pts (8) – 10. Serge Thomas : 146 pts (11) – 11. Martine Hubert (Championne de France féminine) : 112 pts (11)

 

MONTAGNE 2018-NICOLAS-WERVER.

 CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT PRODUCTION

1.Nicolas Werver : 404 pts (11 résultats) – 2. Pierre Courroye : 387 pts (9 résultats) – 3. Yannick Poinsignon : 315 pts (11) – 4. Philippe Schmitter : 292 pts (10) – 5. Jérôme Janny (1er Tourisme) : 245 pts (11) – 6. Antoine Uny : 241 pts (11) – 7. Francis Dosières : 229 pts (11) – 8. Christian Schmitter : 224 pts (10) – 9. Paul Reutter (1er GT de série) : 219 pts  (9) – 10. Jean Turnel (1er Gr. F2000) : 183 pts (9)

 

Championnat de France de la Montagne

About Author

gilles