SPA SIX HOURS 2018 : UN SACRÉ MILLÉSIME !

 

SPA 6 HOURS 2018 Image insolite-Un bolide de course à la pompe !-© Manfred GIET

 

 

Le week-end dernier,le circuit Ardennais de Spa-Francorchamps était placé entièrement sous le signe de la compétition automobile d’antan.

Et cette 26ème édition des SPA SIX HOURS, n’aura pas failli à la tradition, au point d’être devenue une épreuve incontournable dans le calendrier International des courses classiques et historiques.

Une fois de plus, le succès populaire fut total, grâce à la qualité des plateaux présents qui ne cessent de s’étoffer au fil des ans, au point de se transformer en véritable ‘musée’ de plein air pour voitures de compétition ancienne et ce pour le plus grand bonheur d’un public adepte et passionné et chaque année toujours, de plus en plus nombreux.

 


SPA-6-HOURS-2018-Une-Lotus-25-originale-de-Jim-Clark-sur-laquelle-il-remporta-le-GP-de-Belgique-en-1962-une-voiture-dune-valeur-inestimable-©-Manfred-GIET

 

Avec quelques 600 voitures présentes, plus de 70 années de sport automobile ont été passées en revue durant trois jours avec une journée consacrée aux qualifications, suivi de deux jours d’épreuves de haute lutte, où les acteurs n’ont pas ménagés leurs montures, malgré la valeur parfois inestimable de ces joyaux comme la Lotus, ex Jim Clark.

Et dont l’ancien mécano, l’inusable, l’inoxydable Bob Dance à bientôt 83 ans,était comme chaque année, bien la toujours présent et aussi motivé et passionné par l’univers de la compétition!

 

SPA 6 HOURS 2018 Bob Dance à 83 ans toujours actif chez Lotus depuis l’époque de Jim Clark-© Manfred GIET

 

L’épreuve majeure du vaste programme de SPA SIX HOURS avec ses 13 plateaux reste avant tout la course d’endurance de 6 heures disputée partiellement en nocturne,l’imposante grille de départ composée de 114 voitures au départ.

Comme lors des dernières éditions,c’est à nouveau l’imposante armada de ces mythiques FORD GT 40, qui s’est imposée en monopolisant les six premiers rangs à l’arrivée, dont la victoire s’est véritablement jouée au sprint entre l’équipage victorieux OEYNHAUSEN-VERDONCK qui s’est imposé avec seulement … 2’’477 secondes d’avance sur les britanniques DAVIES-YOUNG-NEWALL au bout de 5 Heures et dixneuf minutes de course, où seulement deux LOTUS ELAN et deuxJAGUAR E TYPE eurent droit au chapitre, tant la domination des GT40 fut imposante tout au long de l’épreuve dont la durée fut réduite de 41 minutes suite au retard accusé sur le programme.

 

SPA 6 HOURS 2018 Christophe DANSEMBOURG- La Williams datant de 1980, victorieuse en FIA Masters Historic Formula One Championship-© Manfred GIET

 

Autres véritables régals les plateaux des séries MASTERS sous le label FIA avec en tête l’HISTORIC F-1 CHAMPIONSHIP qui regroupe des monoplaces de F1 construites entre 1974 et 1982 et où l’on pouvait admirer des BRABHAM BT49-MARCH 761 & 811-WILLIAMS FW 07-LOTUS 81-LIGIER JS11-TYRELL 011-SHADOW DN5-ENSIGN N179 et ARROWS A4 dans leur livrées d’origine, soit tous les grands noms des GP d’antan qui ont écrits l’histoire de la F1 et qui a vu au cours des deux manches les WILLIAMS FW07 du Belge D’ANSEMBOURG et de l’irlandais CANTILLON se partager les victoires alors que pendant le même temps en F1,le troisième team le plus ancien en F1,l’écurie WILLIAMS, doit composer avec les derniers rangs des GRANDS PRIX actuels!!!.

 

SPA 6 HOURS 2018 – Le vainqueur en Historic GP Cars Association-© Manfred GIET-

 

Spectacle de toute beauté également dans la catégorie HISTORIC GP CARS ASSOCIATION avec des luttes serrées entre des anciennes F1, les LOLA-BRM-COOPER-MASERATI-LOTUS-BRABHAM des années 50’-60’ dont une TALBOT-LAGO de 1948 et avec comme vainqueurs au finish, l’Allemand FRIEDRICH sur une COOPER T53 et le Suisse GANS,au volant, lui d’une COOPER T79.

Toujours très attendues également la manche du FIA MASTERS HISTORIC SPORTS CAR CHAMPIONSHIP qui regroupe un plateau composé de voitures Sport qui se sont illustrées en endurance,notamment aux 24 HEURES DU MANS ou au Championnat du Monde des marques dans les années 60’-70,’ avec une kyrielle de LOLA 212 &T70-ABARTH OSELLA-CHEVRON-COOPER- Mc LAREN et PORSCHE 911 et qui a vu au cours d’une épreuve âprement disputée sur la distance d’une heure, la victoire de la Mc LAREN M6B des Britanniques BANKS-BANKS devant leurs compatriotes BRYANT, deuxièmes à sept secondes et VOYAZIDES-HADFIELD tous sur LOLA T70, troisièmes à dix secondes.

 


SPA-6-HOURS-2018-Christophe-DANSEMBOURG-Cavalier-seul-en-Masters-Endurance-Legends-©-Manfred-GIET

 

Au rayon des voitures beaucoup plus récentes,le public a pu se régaler par l’ouïe et par la vue avec les MASTERS ENDURANCE LEGENDS où l’on retrouve des voitures sport et GT construites entre 2000 et 2012 avec des AUDI R8 LMP1-PEUGEOT 908-ORECA FLM 09-ASTON MARTIN GT2-LOLA B12-COURAGE LC 75-FERRARI 458 GT-DODGE VIPER-PILBEAM MP 93 et LOLA ASTON MARTIN DBR1-2 et qui a révélé des podiums identiques au cours des deux épreuves avec à chaque fois le Belge D’ANSEMBOURG avec sa Lola -Aston DBR1-2, vainqueur devant l’Anglais TANDY avec une LOLA B12 et le Grec LENDOUDIS lequel pilotait une Peugeot 908x.

 


SPA 6 HOURS 2018 Une Mini Cooper en pleine attaque-© Manfred GIET

 

Les deux épreuves MASTERS pour voitures de Tourisme et GENTLEMEN DRIVERS GT d’avant ’66 donnèrent l’occasion d’assister à un beau spectacle avec un duel David-Goliath dans la série TOURINGS CARS, où travers et glissades permanentes entre FORD MUSTANG & FALCON, ALFA GTA et les très véloces petites MINI COOPER furent à l’ordre du jour pour voir triompher le trio d’équipage Anglais Mc INERNEY-KEEN avec une Ford Mustang devant GARDINER-WOLFE au volant d’une Ford Falcon et FENN, lui aussi sur une Ford Mustang, tandis que en GT, la lutte se cristallisa en une confrontation entre AC COBRA et SHELBY COBRA et où sortirent comme vainqueurs le famille Néerlandaise HART père et fils sur AC COBRA devant les Britanniques VOYAZIDES-HADFIELD sur SHELBY COBRA et GANS-WOLFE sur AC COBRA.

 

SPA-6-HOURS-2018-Guy-VERHOFSTADT-ELVA-Formula-Junior-©-Manfred-GIET

 

Par ailleurs, les autres épreuves ne manquèrent jamais d’intérêt à commencer par l’HISTORIC FORMULA JUNIOR où l’on retrouva au départ l’ancien Premier Ministre Belge Guy VERHOFSTADT, actuel Président du Groupe Alliance des Démocrates et Libéraux pour l’Europe et qui il y a quelques jours encore se livrait à une joute verbale au Conseil Européen avec le Premier Ministre Hongrois ORBAN, sur une ELVA 100 mais qui réalisa que dans l’hémisphère Européen, on peut jouer les premiers rôles tandis que en sport auto, sans beaucoup de pratique… il est difficile de briller, d’assumer les mêmes rangs et de se distinguer!

Dans les deux manches, il termina bon dernier et avant-dernier derrière chaque fois le même vainqueur, l’Anglais portant bien son nom, GOODWIN sur une LOTUS 22.

En JAGUAR CLASSIC CHALLENGE,WOODCOTE TROPHY & STIRLING MOSS TROPHY ainsi que l’HISTORIC MOTOR RACING NEWS U2TC, alors qu’on aurait pu croire à une nette domination Britannique, dans la première catégorie citée, c’est le Comte Allemand VON OEYNHAUSEN qui l’emporta tandis que le Néerlandais HART joua les troubles fêtes en l’emportant sur son ALFA ROMEO GTA bien affûtée en catégorie HISTORIC MOTOR RACIN NEWS.

Par contre en WOODCOTE & STIRLING MOSS TROPHY, l’Anglais WARD sur une LISTER KNOBBLY l’emporta devant ses compatriotes AHLERS-BELLIN-GER sue LOLA MK I et MAEERS-MARTIN sur COOPER MONACO!

 


SPA 6 HOURS 2018 Full attack entre Cortina Lotus en Historic Motor Racing News-© Manfred GIET

 

Confrontation de haut vol également dans les deux courses réservées aux HISTORIC SPORTS CAR CLUB, regroupant un large éventail de voiture sport-protos, GT et Tourisme des années 60’-70’ et même 80’ réparties sur une grille de départ composée de 56 voitures se livrant une joute qui ressemble à tout, sauf à un corso fleuri!

Si le grand favori, le Grec d’Outre-Manche, VOYAZIDES et sa Lola T282 furent poursuivi par la malchance en première manche, laissant la victoire à la paire BROOKS-BROOKS sur LOLA 212, il se rattrapa de magistrale façon en seconde manche, ne laissant à personne, le soin de lui contester la victoire.

 


SPA-6-HOURS-2018-La-BENTLEY-de-1922-aînée-du-plateau-©-Manfred-GIET

 

Et « last but not least » épinglons encore la catégorie PRE-WAR SPORTS CARS avec quelques honorables pionnières de la période entre les deux conflits mondiaux et dont l’aînée, une BENTLEY, datant de 1922, affichait quelques 96 années au compteur!

C’est l’Allemand FRIEDRICHS sur une ALVIS FIREFLY 4,3 de 1933 qui se montra le plus rapide sur 12 tours devant les Autrichiens M.HALUSA-N.MALUSA sur une ALFA ROMEO BC 2300 ZAGATO de 1932 et l’Anglais  GETLEY sur une BENTLEY de 1924.

Bref, les SPA SIX HOURS? à nouveau n’ont pas manqué à leur réputation en satisfaisant pleinement tous les nombreux puristes qui attendent naturellement déjà impatiemment déjà … la 27ème édition!

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

SPA 6 HOURS 2018 – Duel de Maserati 250 F-© Manfred GIET.

 


SPA-6-HOURS-2018-INOUBLIABLE-PEUGEOT-908

Auto Historique

About Author

gilles