EN INDYCAR, DU RIFIFI ENTRE HONDA ET FERNANDO ALONSO POUR L’AVENIR ET LA SAISON 2019

 

 

HONDA NE SOUHAITE PAS SOUTENIR ALONSO…

 

Ce n’est naturellement pas un SCOOP !

Il fallait s’y attendre…

Honda North America Corporation, la filiale Américaine du géant Japonais Honda, basée à Torrance dans les environs de Los Angeles en Californie, aurait fait savoir et ce après avoir reçu ses instructions en provenance de la maison mère située à Minato, le quartier d’affaires de Tokyo, que Fernando Alonso, ne serait pas soutenu pour sa venue en Indycar !

On le sait, l’ancien double Champion du Monde de Formule 1, va au terme de l’actuelle saison, quitter le monde des Grands Prix, après tant d’années de présence en Formule 1.

 


F1 2018 BARCELONE – La McLAREN RENAULT de FERNANDO ALONSO.

 

Poursuivant son programme entamé cette Saison en Championnat du Monde d’Endurance WEC, pour la seconde partie de la Supersaison 2018-2019, tout en souhaitant y ajouter, une présence à plein temps en 2019 dans le Championnat de Monoplaces US, de l’Indycar.

Discipline qu’il a découvert en mai 2017, en participant à l’épreuve-phare, celle de l’Indy 500, autrement dit les très prestigieuses 500 Miles à Indianapolis.

 

INDYCAR-2017-INDIANAPOLIS- La monoplace du Team ANDRETTI de FERNANDO-ALONSO

 

Alonso qui a annoncé et à plusieurs reprises depuis un an, avoir désormais comme principal objectif de décrocher la Triple Couronne, celle qui comporte des victoires dans les trois épreuves les plus prestigieuses du calendrier international sur circuit automobile :

Le Grand Prix de Monaco de Formule 1

Les 500 Miles d’Indianapolis en Indy Car

Les 24 Heures du Mans en Sport-prototypes

Quintuple vainqueur du Grand Prix de Monaco (1963-1964-1965-1968-1969) en plus de ses succès au Mans  en 1972 avec Matra et à Indianapolis en 1966, le regretté Champion Britannique Graham Hill, en est le seul détenteur.

Deux pilotes actuellement en activité, sont aujourd’hui à même de le rejoindre :

Le Colombien Juan Pablo Montoya (victorieux à Indianapolis en 2000 et 2015 et à Monaco en 2003) et Fernando Alonso donc (victorieux à Monaco en 2006 et 2007 et au Mans en 2018).

On ajoutera que comme l’inoubliable Graham Hill, Fernando Alonso compte en plus, deux titres mondiaux en F1, en 2005 et 2006 pour l’Espagnol. En 1962 et 1968 pour l’Anglais.

Bref, le natif d’Oviedo, désire ardemment égaler et rejoindre Graham Hill !

Le hic, c’est qu’avec ce refus de Honda, cela pose des problèmes car sa monoplace, engagée par le Team McLaren comme lors de sa participation à Indianapolis en mai 2017, était à l’époque équipée d’un moteur Honda, la firme étant le partenaire de l’écurie de Woking en F1.

 


INDYCAR 2017 – INDIANAPOLIS – Premiers tours de roues pour FERNANDO ALONSO sur l’ovale le mercredi 3 mai

 

Sauf que depuis les choses ont mal évoluées. McLaren n’ayant pas reconduit son partenariat, s’alliant avec Renault, non sans avoir largement critiqué Honda, comme Alonso !

Difficile dans ces conditions pour Honda de les soutenir dans leur nouvelle aventure, Outre Atlantique…

 


24 HEURES du MANS 2018-L’Arrivée victorieuse de la TOYOTA d’ALONSO-BUEMI-NAKAJIMA

 

Et ce outre le fait cité ci-dessus que Fernando Alonso dispute le Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA au volant d’un prototype d’une marque Nippone concurrente d’Honda… j’ai nommé Toyota ! IMPOSSIBLE à accepter pour les services commerciaux et marketings !

Imaginez un week-end, rouler pour Audi, le suivant pour Mercedes ou BMW !?

 


INDIANAPOLIS-2017-FERNANDO-ALONSO-Team-ANDRETTI.

 

Le Team de Michael Andretti, qui devrait gérer la monoplace inscrite par McLaren, affirme que ce n’est pas vrai qu’il n’y a pas de problèmes entre Honda et Alonso. Pourtant répétons-le, Honda ne souhaite plus associer son nom à McLaren, et à Alonso, après l’échec de la relation en F1.

Honda, d’autant plus en colère que la marque a versé à Alonso, 32 millions, lorsqu’il défendait et portait ses couleurs en GP !

 


INDIANAPOLIS-2017-FERNANDO-ALONSO Heureux -Team-ANDRETTI

 

Du coup, Alonso, s’il veut courir en 2019 en Indycar, devra apparemment le faire avec une équipe équipée avec des moteurs Chevrolet.

Affaire à suivre…

 

Peter GRISWOLD

Photos : TEAMS -Thierry COULIBALY


24 HEURES du MANS 2018 – La joie de FERNANDO ALONSO.

 

About Author

gilles