LEWIS HAMILTON AVEC SA MERCEDES REMPORTE LE GD. PRIX DE SINGAPOUR

F1 2018 SINGAPOUR -La MERCEDES de LEWIS HAMILTON.

 

LEWIS HAMILTON OFFRE LA VICTOIRE À MERCEDES, GRÂCE À UNE COMBINAISON HYPERSOFT–SOFT, LORS D’UNE ÉPREUVE DE SINGAPOUR COMME TOUJOURS MARQUÉE PAR L’INTERVENTION DU SAFETY CAR

DIFFÉRENTES STRATÉGIES OBSERVÉES EN COURSE,
METTANT EN SCÈNE LES TROIS TYPES DE GOMMES DISPONIBLES

LE NOUVEAU RECORD DU TOUR EN COURSE, ÉTABLI AVEC L’HYPERSOFT,
EST PLUS DE TROIS SECONDES PLUS RAPIDE
QUE LA PRÉCÉDENTE RÉFÉRENCE

 

F1-2018-SINGAPOUR-LEWIS-HAMILTON.-vainqeur-devant-VERSTAPPEN-et-VETTE

 

Depuis la pole position et en ne respectant qu’un arrêt aux stands, le pilote Mercedes, Lewis Hamilton remporte ce dimanche le Grand Prix de Singapour, quinzième manche du Championnat du Monde de F1 2018 et creuse ainsi encore un peu plus l’écart, vis à vis de son seul réel adversaire pour la conquête du titre mondial, le pilote Ferrari Sebastian Vettel, seulement troisième à l’arrivée sur le tracé de Marina Bay de Singapour car également précédé par la Red Bull-Renault du jeune Hollandais Max Verstappen !

Vettel désormais avec 241 points qui pointe à… 40 points d’Hamilton qui en totalise 281 points et qui file vers une cinquième couronne mondiale.

 

F1-2018-SINGAPOUR-LEWIS-HAMILTON-VICTORIEUX.

 

Hamilton qui expliquait aprés sa 69e victoire en Grand Prix, sa septième cette saison :

«J’ai l’impression que c’était la course la plus longue de ma vie ! Quelle journée, quel week-end. J’ai pris un très bon départ, et après ça, j’ai vraiment pu contrôler la meute, maîtriser le rythme et attaquer quand j’en avais besoin. Max était rapide dans les derniers tours, mais j’ai pu ré-accélérer. »

 

F1-20218-SINGAPOUR-Victoire-de-LEWIS-HAMILTON

Et il poursuivait :

« C’était vraiment marrant vers la fin, car plusieurs retardataires qui ont été incroyablement difficiles à dépasser. On voit mal les drapeaux bleus, ils sont d’un bleu très foncé et ne sont pas positionnés en évidence. C’était serré au virage 10, et j’étais encore en train de lutter avec les retardataires! C’était franchement délicat mais après ça, cela s’est bien passé. Une fois que je les ai doublés, j’ai pu remettre le pied au plancher et creuser l’écart.»

 


F1-2018-SINGAPOUR-La-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON.-triomphe-devant-la-RED-BULL-RENAULT-de-VERSTAPPEN-et-la-FERRARI-de-VETTEL

 

Comme tous les concurrents du Top-10 sur la grille, Hamilton s’élançait avec les pneumatiques P Zero Rose hypersoft, qui s’étaient révélés, vendredi et samedi, plus d’une seconde et demi plus rapides au tour que les ultrasoft.

Le Britannique regagne la voie des stands au 15ème tour pour passer les soft et il gère ensuite son avance jusqu’à l’arrivée, sans jamais céder le commandement grâce à un rythme de course supérieur à ses rivaux chaussés d’ultrasoft.

Comme tous ses adversaires équipés des hypersoft à l’extinction des feux, Hamilton a profité au départ des quatre tours sous le régime de voiture de sécurité suite à l’incident survenu à la monoplace d’Esteban Ocon, un facteur qui permettait d’allonger la durée de vie en piste, du mélange le plus tendre.

D’autres nombreux choix tactiques ont également été observés, parmi lesquels une combinaison hypersoft–ultrasoft privilégiée par Sebastian Vettel qui se classe finalement troisième au volant de sa Ferrari, derrière la Red Bull-Renault de Max Verstappen, sur une stratégie identique à celle d’Hamilton.

 


F1-2018-SINGAPOUR-La-RED-BUL-RENAULT-de-MAX-VERSTAPPEN-

 

L’équipier de Verstappen, l’Australien Daniel Ricciardo, tirant, lui aussi, également le meilleur parti de la solution hypersoft – ultrasoft et se montrant de ce fait, très performant en fin de Grand Prix !

Fernando Alonso, le pilote McLaren, s’est quant à lui montré le plus haut placé des concurrents chaussés au départ de gommes ultrasoft, l’Espagnol terminant à une belle et honorable septième place sous le damier après s’être élancé en dehors du Top-10.

 

F1-2018-SINGAPOUR-La McLAREN-RENAULT-de-FERNANDO-ALONSO.

 

Le meilleur tour en course revient par ailleurs à la Haas-Ferrari du Danois Kevin Magnussen qui, au volant de sa monoplace, bat le précédent record de plus de … trois secondes !

Singapour, enfin, conserve sa statistique de 100% d’apparition du safety-car. Mais ce dernier n’est entré en piste qu’en tout début de course et, par conséquent, n’a pas affecté la stratégie de course.

Mario Isola, le Responsable de la Compétition automobile du Manufacturier Pirelli, confiait à l’arrivée :

« Comme nous l’avions envisagé, le Grand Prix de Singapour fut une course longue, difficile et exigeante, proposant comme toujours une période de neutralisation sous safety-car. Cela ajouta un élément stratégique à ce qui est déjà une épreuve tactiquement complexe. Nous avons observé différentes stratégies viables et divers schémas de pit-stops. Les dix premiers pilotes sur la grille s’élançaient en effet en gomme hypersoft, qui leur offrait de meilleures performances en début de course, mais ils se sont ensuite retrouvés sous la menace de concurrents qui effectuèrent un premier relais plus long, ou qui optèrent pour une stratégie alternative. »

Et il conclut :

« Comme nous l’avions prédit, le pilote Mercedes Lewis Hamilton l’emporte en ne respectant qu’un arrêt aux stands, basculant des hypersoft aux soft au 15e tour. Sur le papier la stratégie d’un pit-stop la plus efficace devait être la combinaison ultrasoft–soft, privilégiée par Alonso qui se classe 7ème. »

 

John ROWBERG

Photos : TEAMS et PIRELLI

F1-2018-SINGAPOUR-Le-podium-avec-LEWIS-HAMILTON.devant-MAX-VERSTAPPEN-et-SEB-VETTEL

CLASSEMENT DU

GD. PRIX DE SINGAPOUR 2018

1 – Lewis Hamilton (Mercedes) les 61 tours en 1 Heure 51’11.611

2 – Max Verstappen (Red Bull-Renault) à 8″961

3 – Sebastian Vettel (Ferrari) à 39″945

4 – Valtteri Bottas (Mercedes) à 51″930

5 – Kimi Räikkönen  (Ferrari) à 53″001

6 – Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) à 53″982

7 – Fernando Alonso (McLaren-Renault) à 1’43″011

8 – Carlos Sainz Jr. (Renault) à 1 tour

9 – Charles Leclerc (Sauber-Ferrari) à 1 tour

10 – Nico Hülkenberg (Renault) à 1 tour

11 – Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) à 1 tour

12 – Stoffel Vandoorne (McLaren-Renault) à 1 tour

13 – Romain Grosjean (Haas-Ferrari) à 1 tour

14 – Pierre Gasly (Toro Rosso-Honda) à 1 tour

15 – Lance Stroll (Williams-Mercedes) à 1 tour

16 – Sergio Perez (Racing Point Force India-Mercedes) à 1 tour

17 – Brendon Hartley (Toro Rosso-Honda) à 1 tour

18 – Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) à 1 tour

19 – Sergey Sirotkin (Williams-Mercedes) à 2 tours

ABANDON

0 tour – Esteban Ocon


F1-2018-SINGAPOUR-LEWIS-HAMILTON

CLASSEMENT PROVISOIRE DES PILOTES

1.Hamilton : 281 points – 2.Vettel : 241– 3.Räikkönen  : 174 – 4.Bottas : 171– 5.Verstappen : 148- 6.Ricciardo : 126– 7.Hülkenberg : 53 – 8.Alonso : 50 – 9.Magnussen : 49 – 10.Perez : 46 -11.Ocon : 45 – 12.Sainz Jr. : 38 – 13.Gasly : 28 – 14.Grosjean : 27 -15.Leclerc : 15 -16.Vandoorne : 8 -17.Ericsson et Stroll : 6 – 19.Hartley : 2 – 20.Sirotkin : 1.

CLASSEMENT PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

1.Mercedes : 452 points- 2.Ferrari : 415 – 3.Red Bull-Renault : 274 – 4.Renault : 91  – 5.Haas-Ferrari : 76 – 6.McLaren-Renault : 58 – 7.Racing Point Force India-Mercedes : 32 – 8.Toro Rosso-Honda : 30 – 9.Sauber-Ferrari : 21 – 10.Williams-Mercedes : 5.

 

 

 

 

 

 

F1

About Author

gilles