LA MORT D’ANDRÉ BOURDON

 

 

 

Triste et terrible nouvelle…

 

On apprend  ce vendredi 14 septembre 2018, la mort d’André Bourdon, décédé au volant de sa voiture -une 205- s’arrêtant subitement au ralenti en bord de route, ce jeudi, dans le Poitou et ce alors qu’il se rendait dans sa résidence secondaire près du Vigeant ! André vivant habituellement à Bagneux, en Région Parisienne.

 Âgé de 71 ans bientôt, Il était né le 30 septembre 1947, dans le Berry à côté de La Châtre ‘ Dédé’ comme l’appelait le milieu du Sport Automobile tricolore dans les paddocks, avait des années durant, brillé sur tous les circuits Français et Européens, triomphant au fil des années dans toutes les disciplines de marques.

Récoltant 10 titres Nationaux !

Il avait débuté en compétition en 1975 en Renault 5 Eurocup, devenant rapidement l’un des animateurs des pelotons des différentes formules, dans lesquelles il s’engageait.

C’est ainsi qu’il avait été successivement sacré Champion de la Coupe de France Renault 5 ELF en 1977, puis vainqueur du Trophée Peugeot 505 en 1987, avant de signer et de s‘offrir un superbe doublé, remportant l’année suivante  en 1988 et le Trophée Peugeot 309 et la Porsche 944 Turbo Cup France !

Parmi ses innombrables accessits, deux secondes places de Vice-Champion, respectivement en 1987 en Porsche 944 Cup France et en 1990 en Porsche Turbo Cup.

Egalement deux troisièmes places au Championnat, décrochées en 1979 en Formule Renault et en Porsche Carrera Cup France, en 1991.

André a aussi tourné en SuperTouring en 1990 au volant d’une Mercedes 190, en Super production recruté par Jean Todt et Guy Fréquelin  aux cotés des illustres Beltoise, Jabouille et Jarier, en 2000 et 2001 avec une BX 4×4.

Ensuite il a été le pilote d’essai pour Citroën Sport pour la mise au point des voitures d’un certain futur Champion… Sébastien Loeb !

Puis, il se spécialise dans la préparation des moteurs pour le Team de Jean Marie Clairet en Peugeot 206RCC à partir de 2003 et en Trophée THP Spider Peugeot, en 2007.

Sa carrière restera intimement lié, à celle de Lionel Fillatre et de son Team Sportfil Organisation, équipe avec laquelle il roulera toute sa belle carrière.

Joint ce vendredi soir, Lionel nous confiait en pleurs :

« C’est un gros livre qui se referme. J’ai le cœur qui saigne… Nous avons passé trente saisons ensemble sur les circuits. Je l’avais encore eu au tél, il a quelques jours. Quelle terrible nouvelle ! Il devait passer à la maison déjeuner à son retour du Poitou. Ce n’est pas vrai… »

Les années ont passées mais ceux qui l’ont connu comme nous, ne pouvaient l’oublier, ce sympathique et brillant pilote… qui s’était ces dernières années passionné pour l’aventure, découvrant l’Europe en toute liberté, au volant de son camping-car, accompagné par sa fidèle épouse, Nicole.

AutoNewsInfo lui présente ses très sincères condoléances ainsi qu’à sa fille Isabelle.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Team SPORTFIL et AUTODIVA

ANDRÉ-BOURDON-en-Formule-RENAULT-Photo-AUTODIVA-


ANDRE-BOURDON-avec Jean-Pierre-BELTOISE-et-Patrick-BOURDAIS en Trophée 309


ANDRE-BOURDON-et-MICHEL-MAISSONEUVE, les frères ennemis


ANDRE-BOURDON-avec-la-MERCEDES-en-SUPER-TOURISME

ANDRE-BOURDON-et-DOMINIQUE-DUPUY-a-ROUEN-Les-ESSARTS-en-1991 en PORSCHE Cup

Nécrologie

About Author

gilles