HENRI LECONTE DE RETOUR EN VdeV AU MANS

 

Passionné de sport automobile et rompu de longue date aux meetings organisés par VdeV Sports, Henri Lecont, l’ancien tennisman et consultant télé pour  Eurosport où il a sa propre émission, « Avantage Leconte », pendant les tournois du Grand Chelem (Australian Open, Roland Garros et US Open) – participera, du 5 au 7 octobre prochains, à la dernière manche du Challenge Endurance VHC, sur le circuit Bugatti du Mans, au volant de la TVR Griffith 200 d’Eric Van de Vyver.

Henri Leconte et la compétition automobile, c’est une histoire qui dure.

L’ancien vainqueur de la Coupe Davis en 1991, n’a jamais caché sa passion pour ce sport, et eut par le passé de nombreuses occasions de s’exprimer derrière un volant, dans différentes disciplines, allant de la Porsche Supercup,  au Trophée Andros,  en passant à l’époque par les 24 Heures de Chamonix (vainqueur en 2002), ou encore Rallye Monte Carlo sans oublier également le Tour de Corse Historique…

Bref et comme on le constate, les opportunités de s’illustrer ne lui ont pas manqué…

 

VdeV-2018-Henri-Leconte-Photo-Christian-Wilmes

UN PEU D’HISTOIRE…

 

C’est à l’occasion des 24 Heures de Spa, en 2000, qu’il fit la rencontre d’Éric Van de Vyver, avec qui il partagea le volant de la TVR Griffith 200 du créateur des VdeV Endurance Series, dans la catégorie GT du Challenge Endurance VHC.

Dans leur palmarès commun figure ainsi deux deuxièmes places, décrochées à l’issue d’épreuves de 12 heures à Jarama et à Magny-Cours.

Henri Leconte qui confie:

« Éric Van de Vyver, c’est un homme du ch’Nord lui aussi. Je l’ai connu il y a 18 ans et nous avons couru ensemble dans le cadre de son plateau réservé aux Véhicules Historiques de Compétition (VHC). Je suis heureux de courir avec lui au même endroit qu’à l’époque! Comme quoi le destin fait bien les choses. »

L’ancien tennisman, poursuit et ajoute:

« Éric est un homme sincère avec de vraies valeurs, passionné, drôle, parfois excessif… mais c’est ce qui fait son charme. Je l‘adore. J’ai l’impression de me voir en lui, tant dans sa passion que dans sa droiture et sa générosité. Je suis très heureux de rouler à nouveau avec lui car je suis revenu à ma passion première, la course auto et les voitures. »

Début octobre, tous deux seront donc de nouveau réunis derrière le volant de la belle TVR, sur le circuit Sarthois, où tout a commencé.

Éric qui précise, lui:

« Je suis ravi de retrouver Henri à l’occasion de ce meeting de clôture du Challenge Endurance VHC. Il a beaucoup roulé à mes côtés au début des années 2000. Il n’a pas la grosse tête, il est à l’écoute des conseils et c’est quelqu’un de très respectueux envers la mécanique. Il a qui plus est un très bon coup de volant, et met une très bonne ambiance dans le paddock. Il suffit de demander à nos fidèles concurrents qui l’ont connu à l’époque. Henri, c’est une personnalité, quelqu’un de bien, et j’ai hâte de vivre en sa compagnie ce beau meeting que promet d’être celui-ci au Mans. »

Au menu de cette course sur le Bugatti, deux séances de 45 minutes d’essais libres, 45 minutes de qualifications et deux courses d’une heure.

 

François LEROUX

Photos : Hugues LAROCHE et Christian WILMES

 

V de V

About Author

gilles