TROPHÉE DES ALPES 2018 : LES RETROUVAILLES SUR LA CÔTE D’AZUR

 

Il fait chaud, normal mais on a tellement souffert cet été que l’on avait oublié que cette chaleur là peut aussi être sympa, en particulier quand on dîne dehors et qu’il fait 22 degrés…  

Bon signe la météo des jours à venir est plutôt généreuse, important quand on sait qu’en quatre jours on aura cinquante cols alpins à passer !

Tout le monde s’est donc retrouvé à Cavalaire pour les vérifs, dans une vraie bonne humeur alors que ce n’est pas la journée la plus folichonne d’un rallye de régularité.

Cela dit l’équipe réunie autour du couple Zaniroli, qui organise, une trentaine de personnes, et oui il en faut du monde et on bosse sans arrêt, a l’enthousiasme communicant !

 

 

Sur les 1.600 km d’un tracé qui ressemble fort à son ancêtre, la mythique Coupe des Alpes, il y aura au total 33 spéciales à passer en régularité, à une moyenne précise au dixième de seconde près !

On passera dans tous les cols les plus connus, avec des étapes prestigieuses et historiques, Entrevaux, Briançon, Bourg-St-Maurice, Megève, Bourg d’Oisans, Gap, Sisteron.

Il ya 85 équipages au départ, 50% de Porsche, pas les plus belles autos mais dont la motricité fait merveille en régularité. On verra aussi passer des Alpine, la reine de la montagne, Lancia Fulvia, Audi Quattro,Austin Healey et des autos à la très belle histoire comme la Traction 11 de Citroën…

Les Belges sont les grands spécialistes de la régularité, ils ont deux raisons de vouloir gagner ce rallye, d’abors ils ont été battus en 2017 et puis ils ont aussi été sortis du terrain du mondial de foot par l’Equipe de France !

Parmi les 85 équipages au départ, il y aura au total 37 femmes, avec sept équipages féminins et vingt trois mixtes.

Pas mal, le Classic de Régularité devient vraiment à la mode et Viviane Zaniroli a mis les femmes à l’honneur avec son rallye des Princesses, donc sur ce Trophée des Alpes, bienvenue à toutes !

 

 

Patrick Zaniroli nous confie :

« Cette 3e édition du Trophée des Alpes se présente vraiment bien. Non seulement, nous enregistrons une hausse sensible du nombre d’engagés avec quelques 85 voitures inscrites, mais de plus, le niveau est particulièrement élevé avec des voitures dont la préparation ne cesse de s’améliorer. Le duel franco-belge s’annonce intense, puisque les meilleurs spécialistes de l’hexagone et du plat pays ont fait le déplacement.

Et il ajouté et précise :

Le parcours 2018 est plus sportif que jamais avec une cinquantaine de cols à franchir, parmi lesquels les plus grands cols des Alpes, comme le Galibier, l’Izoard, le Télégraphe, le Glandon et la Madeleine… Quatre cents kilomètres quotidiens et 33 ZR au programme : jusqu’à l’ultime ZR du dernier jour, tout pourra encore se jouer dans l’arrière-pays varois… ».

Dont acte, ça démarre demain !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Richard BORD

 

About Author

gilles