MOTOGP 2018 : ARRIVÉE SURPRISE DE CHRISTOPHE PONSSON CHEZ DUCATI AVINTIA POUR 4 GP

 

 

 

On a su et vu le drame de Tito Rabat, miraculeusement vivant après sa chute lors des essais du British GP à Silverstone et recevant la moto de Morbidelli, sur lui en se relevant!

Rabat est blessé sérieusement, fracture ouverte du fémur, fractures du tibia et du péroné, et au surplus on a détecté un pneumothorax…

Bref, le malheureux Rabat ne sera pas en selle d’ici un gros bout de temps.

Du coup, ÉVÉNEMENT, l’écurie a fait appel à un jeune pilote tricolore!

Effectivement, le malheur des uns faisant c’est bien connu parfois, le bonheur des autres, c’est du coup, Christophe Ponsson qui a été recruté pour au moins quatre GP, à Misano, en Aragon, en Thaïlande et au Japon.

Ensuite bien sûr, cela dépendra de ce que Christophe fait mais surtout de l’état de récupération de l’infortuné Tito Rabat.

Rabat qui fait partie du Team Avintia, avec Xavier Siméon.

Comme les deux Ducati du Team,  ne sont pas les mêmes, l’une est plus récente que l’autre, Siméon roulera sur la moto de Rabat (une GP 17) et Ponsson héritera de la moto de Siméon (une GP 16).

 

 

Et oui, quand on est jeune, Ponsson n’a que … 22 ans, Christophe est né le 23 décembre 1995, il faut savoir être le ‘bizuth’ de la classe, le MotoGP fait rarement des cadeaux. Comme on le constate actuellement en Grand Prix F1!!!

Mais il est bien évidemment vraiment très heureux… et on l’imagine.

Rappel, avec un peu d’histoire sur son parcours.

Christophe est déjà passé par le Superstock 600, le Superstock 1000, le British Superbike, le WSBK, cette saison il court en Superstock 1000 Espagnol où il est actuellement cinquième.

Il a aussi fait trois podiums en SBK Français.

Christophe Ponsson :

« Je suis bien évidemment très content. J’ai vraiment hâte de monter sur cette moto. Courir en MotoG est le rêve de tout pilote et j’ai encore du mal à réaliser que je serai en piste avec ces pilotes que je suis habitué à regarder à la télé. J’essaie toujours d’apprendre d’eux et je vais pouvoir les côtoyer de plus près ce week-end. Je suis heureux d’avoir cette opportunité à seulement 22 ans. C’est quelque chose d’incroyable. Je sais que ça sera difficile, je vais devoir assimiler beaucoup de choses en peu de temps : la moto, les freins carbone, les pneus… mais j’entends bien profiter et apprendre. J’essaierai de donner le meilleur de moi-même et j’espère récompenser l’équipe en retour, ainsi que tous ceux qui m’ont aidé à accomplir ce rêve. »

C’est donc une chance inouïe qui se présente et s’offre à lui…

Bienvenue jeune homme, ça ne sera pas de la tarte, mais un tas de pilotes ont débuté sur des trapanelles, c’est là que l’on repère le talent…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos: MotoGP, WSBK et Reale Avintia

 

 

Evenements MotoGP Sport

About Author

jeanlouis