UNE MONOPLACE F1 EXCEPTIONNELLE À MONTLHÉRY : LA TECNO F1 EX CHRIS AMON

 

 

 

Une F1 unique au monde, présente fin septembre aux Grandes Heures Automobiles de Montlhéry !

Les 29 et 30 septembre prochain, à 30 km au sud de Paris, pendant ‘Les Grandes Heures Automobiles’ sur le mythique Autodrome de Linas-Montlhéry, vous aurez la chance de voir rouler une monoplace de F1, datant  de 1973, une voiture construite à un seul et unique exemplaire !

Il s’agit de la sublime Tecno F1 PA 123/7 (ou E731). Derrière la venue de cette inoubliable – pour les puristes – monoplace qui fut pilotée dans les GP de Grande Bretagne à Silverstone, puis à celui des Pays Bas dans les dunes de Zandvoort, par le Néo-Zélandais Chris Amon, une belle histoire…

 

Passion sans frontières

 

La présence de cette Formule 1 sur L’Autodrome, c’est l’histoire de belles rencontres et de belles amitiés, comme seule la passion peut parfois en créer. Une histoire, entre Michel Mallier, Giuseppe Bianchini et Jean-Philippe Contesse…

 

GP-MONACO-Historique-2016-Jacqueline et Anthony BELTOISE avec Michel-MALLIER-

Michel Mallier : le passionné de l’Autodrome

 

Michel Mallier ?

Comme aimait souvent à le répéter le regretté Coluche, Michel ‘c’est l’histoire d’un mec’ d’un très jeune passionné, qui dès 1963, ne rate aucune manifestation sur l’Autodrome.

Comme il habite Versailles, ce n’est pas la porte à côté! Michel vient d’abord à vélo, puis avec son Solex et enfin avec son Flandria.

En 1965, il s’immisce progressivement le samedi matin dans le tout jeune stand Matra, au beau milieu des premières F3, celles des Beltoise, Servoz-Gavin, Jaussaud et autres Pescarolo…

Deux ans plus tard, en 1967, Michel Mallier devient mécanicien au service d’Adam Potocki et de sa Brabham F3. C’est le début d’une longue carrière qui dure encore et toujours… 54 ans après!

Les années passent et Michel a fait sa vie dans ce milieu qui l’attirait.

Et en 1988, Jean-Pierre Jaussaud, qui sait que Michel rêve de courir, lui offre sa Tecno F3 Championne de France 1970 (Châssis T00342), alors en épave.

En 1989, après un énorme travail de restauration, Michel se retrouve sur l’Autodrome pour courir le Grand Prix de l’âge d’Or. Parti de la dernière ligne, il remonte tout le monde … pour remporter la course avec ‘cerise sur le gâteau’, le record du tour !

L’Autodrome est depuis devenu son jardin car figurez-vous que sur six participations à cette course, il gagnera à cinq reprises… et terminera une fois trois.

Plus tard, rêvant de retrouver ses copains de la F3 passés en F1 à l’image de Gérard Gamand, il entend parler d’une F1 disponible par Christian Huet, grand expert de Gordini.

C’est la fameuse Tecno F1 PA 123/7 (ou E731) ex Chris Amon que l’on verra rouler fin septembre pendant Les Grandes Heures Automobiles.

Il achète cette auto en piteux état. Malheureusement faute de budget, il ne pourra pas aller jouer avec ses anciens camarades. Il se résigne alors à la revendre à un autre passionné, Giuseppe Bianchini, le grand spécialiste de Tecno en Italie…

 

TECNO-LHISTOIRE-de-la-marque-automobile-Italienne.

Giuseppe Bianchini : le passionné de Tecno

 

Giuseppe est fou de Tecno. La marque de Bologne n’a aucun secret pour lui. Il a d’ailleurs consacré un livre sur l’œuvre des fréres Luciano et Gianfranco Perdezani, ses créateurs.

Un livre magnifique qu’il vendra et dédicacera pendant Les Grandes Heures Automobiles 2018.

Du karting à la Formule 1, Tecno montrera au monde des sports mécaniques, tout ce qu’on peut accomplir avec passion et énergie.

Cette Tecno F1, dessinée par Gordon Fowell et motorisée par le formidable 12 cylindres à plat Tecno, est la dernière pierre de ce bel édifice.

En 2005, Giuseppe Bianchini achète cette merveille à Michel et la restaure avec minutie. Une fois la restauration terminée, il fait un geste de grande élégance, en l’invitant à faire ses premiers tours de roue avec!

En 2018, connaissant l’importance que représente l’Autodrome et Tecno pour Michel, Giuseppe décide de venir de Turin pour présenter son auto au public pendant Les Grandes Heures Automobiles et la confier encore à Michel l’espace d’une session… celle où il ne roulera pas avec.

Un beau cadeau de Giuseppe puisqu’il permettra à Michel Mallier de rouler sur son circuit fétiche, ce qui est tout un symbole pour lui !

Tout ça aussi, grâce à un autre passionné…car l’histoire n’est pas fini…

 

Jean-Philippe Contesse : le passionné de belles autos.

 

Cette belle histoire a débuté à Versailles du temps des voyages à vélo de Michel vers l’Autodrome. Elle se conclut aussi à Versailles, dans le garage de Jean-Philippe Contesse, spécialiste Mercedes AMG Brabus. Chez Étoile Tuning 78, Jean-Philippe a pour ambition de permettre à chacun de vivre ses rêves en produisant les meilleures voitures qu’il soit.

Lui qui aime produire des autos à la carte n’est pas resté sourd à la belle histoire de cette auto unique au monde. C’est grâce à son soutien que vous verrez les retrouvailles entre Michel Mallier et cette sublime Tecno F1.

Michel qui confie :

« Un grand merci à lui et à tous les vrais passionnés qui veulent rendre un bel hommage à cet Autodrome mythique tout près de Paris! »

 

Rendez-vous les 28, 29 et 30 septembre pendant Les Grandes Heures Automobiles sur l’Autodrome.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Collection MALLIER

 NOTRE ARTICLE PRÉCÉDENT SUR MICHEL MALLIER

 http://www.autonewsinfo.com/2016/05/05/michel-mallier-le-preparateur-aux-doigts-dor-183249.html

 

 

Auto Historique Grandes Heures Montlhery

About Author

gilles