REBELLION REMPORTE LES 6 HEURES DE SILVERSTONE EN MONDIAL D’ENDURANCE WEC

 

ALMS-PETITLE-MANS-2012- Victoire pour la LOLA-TOYOTA-REBELLION du trio PROST-JANI-BELLICCHI

 

Gilles Gaignault, nous confiait que l’Équipe REBELLION avait déjà brillé et triomphé dans de grandes épreuves Internationales par le passé, son heure de gloire restant surement, les victoires obtenues en 2012 et 2013, aux États-Unis et dans l’une des courses les plus réputées, celle du Petit Le Mans sur la piste de Road Atlanta à Braselton, avec les équipage formés du trio avec le Français Nicolas Prost, et les Suisses Neel Jani et Andréa Belicchi, le 22 octobre 2012 et à nouveau du Français Nicolas Prost et du Suisse Neel Jani, épaulés par l’Allemand Nick Heidfeld, un an plus tard, le 20 octobre 2013 !

 

WEC 2018 SILVERSTONE – La Rebellion R13 Gibson, finalement victorieuse -Photo : Antoine CAMBLOR

 

Ce dimanche 19 août 2018, nouveau triomphe au retentissement mondial, la REBELLION R-13, la N°3 remportant sa première victoire de la Super Saison du Championnat du Monde d’Endurance WEC, sous les yeux de son Président fier du travail accompli par l’ensemble du Team Suisse.

La voiture-sœur, la N° 1 se classant deuxième du Classement général offrant ainsi un merveilleux doublé à l’Écurie.

Certes, ce beau doublé survient après la disqualification des deux Toyota TS050, mais qu’on se le dise, on ne retiendra très vite que le nom des vainqueurs, celui inscrit sur les tablettes !

 

WEC 2018 SILVERSTONE – La N°1 accidentée le vendredi était de retour en piste des le samedi et finit seconde dimanche.

 

Tout semblait bien parti pour le clan REBELLION en fin de semaine dernière sur le circuit Britannique de Silverstone mais un évènement fâcheux est malheureusement venu entacher la première séance des essais libres…

Victime d’une sortie de piste à plus de 200 km/h, Bruno Senna fut emmené au Pôle médical du Circuit de Silverstone. Le pilote Brésilien souffrant d’une fêlure au pied, n’a donc pas pu participer à la suite du meeting.

Un travail incroyable a, alors été réalisé par les mécaniciens et ingénieurs pour remettre la REBELLION R-13 N°1, en mesure de reprendre la piste du circuit de Silverstone dès le lendemain matin.

Aux essais qualificatifs, le deux REBELLION R-13 décrochent les cinquième et sixièmes places sur la grille de départ, précédés par les deux Toyota et les deux BR1 du Team Russe SMP.

 

WEC 2018 SILVERSTONE – Le Départ dimanche 19 août.

 

Dimanche 19 août à midi, le départ est donné avec un duo 100% Suisse au départ de la course pour le Team REBELLION. Neel Jani et Mathias Beche, partis P4 et P5 se font heurter par l’une des BR1 du SMP Racing N°17 et sortent de la piste.

Prises dans le peloton des LMP2 et des LMGTE, les pilotes Helvètes ne peuvent du coup réellement débuter qu’en onzième et vingtième positions. Mais en moins de dix minutes, un Neel Jani des grands jours remonte la N°1 en quatrième position du classement provisoire !

 

WEC 2018 SILVERSTONE -LMP1-N°1-Rebellion R13 Gibson-Team -REBELLION RACING-Photo-Antoine Camblor

 

De son côté, l’autre ‘ptit Suisse’ Mathias Beche commence et entame sa lutte avec un excellent Stéphane Sarrazin alors au volant de la BR1 du SMP Racing N°17, pour remonter, lui aussi au classement.

Après 15 minutes, les deux pilotes archi motivés dépassent la ByKolles Racing Team  N°4 et la Dragonspeed N°10. Les replaçant ainsi au plus vite en course pour une place sur le podium.

C’est alors une bataille pour la troisième place synonyme de podium donc qui se joue en piste entre les deux REBELLION R-13 et la SMP Racing N°17.

Peu après la mi-course et auteurs de relais de haut vol, les deux R-13 parviennent à conforter leurs positions aux troisième et quatrième rangs et à creuser peu à peu l’écart avec la concurrence.

À une heure du drapeau à damier, Gustavo Menezes est de retour en piste, toujours P4 derrière la voiture sœur, alors pilotée par André Lotterer. Il cède sa place à Neel Jani pour un troisième et dernier relai après 5 h 30 de course.

 

WEC-2018-SILVERSTONE-Arrêt imprévu en fin de course pour la REBELLION N°1

 

Mais à un quart d’heure du terme de ces Six heures de Silverstone, le bloc arrière de la R-13 N°1 doit être changé. Le temps de ressortir de la pit lane, la N°3 repasse troisième du général. Et, elle franchira la ligne d’arrivée à la même place.

Faisant suite à la course, une décision des commissaires  de course, disqualifie les deux Toyota Hybrides pour échec aux tests de flexibilité des patins et propulse ainsi les deux R-13, P1 et P2 du Classement général.

La dernière course Européenne de l’année, se conclue par une victoire historique et un double podium pour le Team REBELLION Racing.

 

WEC 2018 SIVERSTONE -LMP1-N°3-Rebellion R13 Gibson-Team -REBELLION RACING-Photo Antoine CAMBLOR.

 

Alexandre Pesci, Président de REBELLION Corporation :

« Je tire mon chapeau à toute l’équipe et particulièrement aux mécaniciens qui ont pu reconstruire la voiture N°1 avant la course et aux pilotes qui ont fait un travail incroyable. C’est grâce à ce formidable travail d’équipe que cette victoire à été possible. REBELLION Racing n’est désormais plus qu’a 3 points de Toyota au Championnat. »

 

PAROLES DE PILOTES

 

WEC-2018-SILVERSTONE-Thomas-LAURENT-et-Mathias-BECHE-deux-des-vainqueurs-avec-la-REBELLION-N°3.

 

Mathias Beche, pilote N°3 :

« Le début de course a été compliqué pour notre voiture mais cela démontre une nouvelle fois qu’il ne faut rien lâcher et que tout est toujours possible en endurance. J’ai pris un bon départ et me suis porté à l’intérieur mais Stephane (Sarrazin) ne m’a pas vu et à brutalement pris la corde, je n’ai malheureusement pas réussi à l’éviter. Après le contact la voiture était endommagée et devenait extrêmement difficile à piloter alors j’ai essayé de faire la différence dans le traffic pour rester dans la course au podium. Ensuite mes coéquipiers ainsi que toute l’équipe ont fait un travail remarquable. Nous avons manqué de chance sur un safety car et perdu un tour mais la course a de nouveau basculé dans les dernières minutes, en notre faveur, puis à nouveau après les vérifications techniques. C’est un résultat historique pour une équipe privée que de remporter le Tourist Trophy. Je tiens à remercier REBELLION, Oreca, Gibson et tous les partenaires qui suivent cette équipe de rebelles et j’espère que cette victoire en appellera d’autres. »

Thomas Laurent, pilote N°3 :

« Le week-end a été assez compliqué dans l’ensemble. Les réglages de la voiture étaient assez dur à trouver pour cette piste. De plus, l’accident de la N. 1 nous a empêché de travailler pendant les essais libres 1 et 2. Un début de course délicat avec l’accrochage, Mathias a tout de même réussi à ramener la voiture au stand et c’était le principal. De mon côté j’ai fait 3 stints dont le dernier avec une belle bagarre avec la SMP ! Gustavo a assuré jusqu’à la fin et nous franchissons la ligne d’arrivée en 3ème position ! La suite, première victoire pour nous et pour moi en WEC au Classement général ! Un super travail de l’équipe tout au long du week-end qui a permis de rallier l’arrivée avec une bonne voiture fiable et en une pièce ! Les ingénieurs ont fait également du très bon boulot pour la stratégie. Un grand merci à REBELLION ! Forza Zebra Gang!»

Quant à l’infortuné Bruno Senna, pilote de la N°1 hélas forfait suite à sa sortie de piste, lui, il concluait :

« J’ai été très touché par le soutien de mon équipe, de mes coéquipiers et de mes fans ! J’ai regardé la course du début à la fin et je suis très fier des gars qui ont réussi à remettre la voiture en place. Je suis plus qu’impatient d’être de retour à Fuji avec les rebelles ! »

 

Prochain rendez-vous à plus de 9.000 kms,
le 14 octobre prochain pour les 6 Heures de Fuji au lointain Japon !

 

François LEROUX

Photos : Antoine CAMBLOR et TEAM

WEC 2018 SILVERSTONE – LMP1-N°1-Rebellion-R13-Gibson dubTeam-REBELLION RACING-Photo-Antoine Camblor

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles