PONT DE VAUX DU 23 AU 26 AOÛT, LE MONDIAL DE QUAD MAXXIS : RÉUSSITE EN VUE

POUR EN ARRIVER LÀ, UN COMBAT TOTAL AVEC LES ADMINISTRATIONS

Dans le monde des sports mécaniques en France, les 12 Heures de Pont de Vaux- Mondial du quad Maxxis, tiennent une place particulière tant par la pérennité de l’épreuve (32ème édition), que par sa réputation internationale obtenue au fil des années, grâce à une organisation technique et sportive de très haut niveau.

Pourtant, les responsables de l’Association Motocycliste de Pont de Vaux (AMPV), avec à leur tête le Président Bernard Maingret et derrière lui un groupe de bénévoles -aussi dévoués que compétents-, n’ont pas pu préparer la manifestation dans la plus grande sérénité.

En effet, après avoir redouté une absence d’autorisation préfectorale suite aux pressions écologistes quant aux risques potentiels et hypothétiques de troubles majeurs causés à la faune et à la flore durant 3 jours d’activité mécanique, les organisateurs sont soumis actuellement à un régime intense de vérifications des normes de sécurité, d’hygiène, de protection, de circulation, de restauration, d’incendie…

L’ARMÉE DES BÉNÉVOLES

Qu’importe, avec la foi du charbonnier, forte de l’appui de toutes les instances politiques locales et l’engagement déterminé des forces vives du territoire, l’AMPV trace, aménage, sécurise, délimite, balise, signale, préserve et prépare ainsi un magnifique terrain de jeu, pour que puisse se dérouler un programme sportif aussi varié qu’attractif.

En fait, il faut bien le confesser, sans la mobilisation unanime et unitaire de Philippe Coillard, Maire de Pont de Vaux, Guy Billoudet Président de la Communauté de Communes Bresse et Saône, Jean Deguerry Président du Conseil départemental de l’Ain, Xavier Breton député de la Circonscription et Patrick Chaize sénateur, les organisateurs ont bien craint devoir renoncer à cette Édition 2018…

Malgré tout, la renommée de cette course unique en son genre, a rencontré une fois encore l’adhésion de très nombreux concurrents venus du monde entier.

UNE COURSE EXCEPTIONNELLE

Plus de 15 nationalités représentées, avec pas loin de 100 équipes engagés, le Mondial du Quad Maxxis 2018 entend bien demeurer la plus grande et la plus belle épreuve au monde de la discipline.

Pour tenir cet objectif, le format de la course évolue.

On passe de 3 à 4 manches à disputer, avec une première dès le vendredi soir et mise en parc fermé ensuite.

Cette modification avec une nouvelle répartition horaire devrait donner lieu à des stratégies très élaborées pour viser un classement final optimal, sachant qu’il s’établit à partir de l’addition du nombre de tours réalisés dans chacune des courses.

La nouvelle programmation du Mondial Maxxis/12 heures de Pont de vaux s’établit donc ainsi :

1ère manche : vendredi 24 août -> 20h30-22h30 / 2 h de course

2ème manche : samedi 25 août -> 14h30-17h30 / 3 h de course

3ème manche : samedi 25 août -> 20h00-1h00 / 5 h de course

4ème  manche : dimanche 26 août -> 15h00-17h00 / 2 h de course

Pour nous qui avons la chance de suivre cette manifestation depuis des années, nous salivons par avance  à l’idée de retrouver quelques grands teams toujours aux avant-postes et farouchement motivés pour renouveler ou enfin accrocher une victoire à Pont de Vaux.

DUTRIE, MANAGER ET PILOTE !

En premier lieu, nous plaçons bien évidemment le team Drag’On avec à sa tête le patron-manager, Axel Dutrie aussi bien expérimenté en tant que pilote, que remarquablement ‘’outillé’’ comme chef d’un vrai petit commando, ayant gagné ces deux dernières éditions. Antoine Cheurlin et Randy Naveaux, les pilotes de base de la structure, seront rejoints par l’italien Andréa Cesari.

On sait par avance, qu’à partir d’une préparation mécanique aux petits oignons, la stratégie de l’équipe repose sur une régularité maximale, avec une gestion très affûtée et pointilleuse de la consommation.

RAVITO CHEZ BY RAPPORT

Face à ce monument, le team local By Rapport / PSR mettra encore toutes les chances de son côté pour grimper sur cette première marche qui, jusqu’à maintenant, s’est refusée à lui. Sur les 3 machines engagées par le team manager Alexis Monin, on retient surtout l’équipe de pointe composée de Jérémie Warnia, de l’Anglais Paul Holmes et de Sylvain Petit.

ALEXIS MONIN

Face à ces deux teams français fortement attirés par la victoire et maîtrisant parfaitement la mécanique de leur Yamaha YFZR 450, on ne manquera pas de voir également en bagarre pour la victoire, le team US 4 Liberty.

Les Américains ont désigné trois riders expérimentés que sont Jarrod McClure, Brycen Neal et Beau Baron, qui mettront tout en œuvre sur un Honda TRX450R, préparé à la perfection, pour contester la suprématie frenchie.

Le reste de l’Europe n’entend pas rendre les armes car les 12 heures ayant acquis leurs lettres de noblesse, figurer au palmarès dans les 10 premiers constitue un véritable exploit que tous les concurrents cherchent à réaliser.

Alors dans ces conditions, il faut porter considération à de nombreuses équipes solides et déterminées.

A commencer par le team hollandais CRQF, qui aligne trois excellents pilotes avec Mike Van Grisven, Joe Maessen et Marc de Vries sur un quad animé par un moteur Honda.

Leurs voisins et néanmoins adversaires de W-Tec aligneront également deux belles machines sur la piste de Pont-de-Vaux.

Du côté des ‘’britons’’, on peut compter sur Sheldon Seal, David Cowan et Mickael McAneney, quatrièmes l’an passé, pour viser le podium, à moins que l’un des deux Yamaha du Rocketman Racing Team ne leur vole la vedette !

Par ailleurs, Justin Reid sera à nouveau présent sur un Yamaha Banshee pour faire miauler le 2-temps avec ses comparses Dafydd Davies et Leon Rogers.

Et si la surprise venait des teams Estika 13 (Portugal), MGM Quadmania (Italie) ou Polish Racing Team (Pologne) ?

Bien évidemment, les régionaux comme le duo Bouillet/Pichat natifs du département de l’Ain, ou le lyonnais Laurent Boissy tenteront de briller dans cette épreuve prestigieuse qui réserve  souvent surprises et rebondissements, permettant ainsi à des outsiders de se mettre en valeur.

LE TEAM CLODY EN 2018

Pour être complets nous ne devons pas oublier d’évoquer la prestation étonnante de l’équipage féminin Justine Lesselingue et Kelly Verbraeken (team Clody), qui accéda l’an passé  à une superbe dixième place et, a sans doute donné envie au team Marfort avec Cloé Marfort, Séverine Astier et Camille Petit, au  team Princess (Laura Legrand, Flavie et Alison Demeude) ou encore au team anglais K-ATV Girls, de venir disputer de haute lutte, une coupe des dames très relevée.

UN PROGRAMME TRÈS VARIÉ

Comme à l’habitude les organisateurs de cette grande fête des sports mécaniques ont su concocter un vaste programme très varié avec les autres courses :

  • le Kenny Quad Contest avec 2 fois 2 heures
  • le Quad Kids avec 3 manches de 15 minutes
  • l’Endurance SSV avec 5 manches de 45 minutes

Par ailleurs, les animations ne manqueront pas d’allure avec un Show freestyle moto et SSV, sans oublier le trial extrême avec Fred Crosset, avec des figures toujours plus osées dont le public se montre particulièrement friand.

La traditionnelle parade en ville, tout comme la  Randonnée à travers  les départements de l’Ain et de la Saône et Loire, ne manqueront pas d’attirer passionnés,  curieux et amateurs.

LE CAMP DE BASE EST PRÊT

En proximité immédiate des pistes de course -inlassablement préparées par l’armada de bénévoles-, le Quad Expo trouvera toute sa place avec des zones d’essais (franchissement et glisse), des expositions élargies aux véhicules de loisirs tout terrain, ou encore des VTT électriques. Par tradition, les constructeurs réservent souvent à Pont de Vaux le lancement de leurs nouveaux modèles. Ce sera encore le cas cette année et l’on découvrira en primeur le RZR 1000 2019 de Polaris. Textron avec son Wildcat XX, CF Moto avec le nouveau SSV Z Force 1000 et le nouveau quad C Force 1000 ne seront pas en reste, alors que, Yamaha, Goes, AWR, Hytrak, Masaï, TGB, Access Motor présenteront également les modèles phares de leur gamme respective.

On peut se réjouir que les Services de l’État, les instances politiques locales et les organisateurs aient pu dans un même effort de compréhension réciproque et de volonté de conformité, trouver la voie étroite permettant à une telle manifestation populaire de se réaliser pleinement.

Tous les ingrédients semblent réunis pour assurer à cette 32ème édition des 12 h de Pont de Vaux, Mondial du quad Maxxis un grand succès sportif et une forte mobilisation du public.

 Le programme: http://www.pdvracing.com/mondialquad/documents/timing-2018.pdf


Alain MONNOT

Photos : Anthony BRABANT Xtremcom et Alain MONNOT

 

 

 

Moto Quad Sport

About Author

jeanlouis