MP MOTORSPORT : BOCCOLACCI EN F2 ET VERSCHOOR EN GP3

 

 

 

Jeu de chaises musicales chez MP Motorsport : Roberto Merhi quitte la structure F2. Dorian Boccolacci, pilote MP Motorsport en GP3, le remplacera ce week-end. Et Richard Verschoor, pilote MP Motorsport en FR 2.0, prendra le baquet du Français en GP3 !

L’ex-pilote de F1 Roberto Merhi était redescendu en F2, l’an dernier, via plusieurs piges. Pour 2018, il voulait s’attaquer à une saison complète avec MP Motorsport. Le bilan est plutôt maigre : un podium à Monaco, un autre au Paul Ricard (où il fut disqualifié a posteriori), une 4e place au Red Bull Ring et beaucoup d’arrivée hors des points. Au deux tiers de la saison, l’Espagnol pointe au 11e rang. Ce manque de résultats motive sans doute son départ.

Pour le remplacer, MP Motorsport promeut Dorian Boccolacci, pilote dans la structure GP3 de l’équipe. Vice-champion 2014 de F4 France, Boccolacci avait été directement propulsé en F3, avec Signatech, par le Lotus Junior Team. En 2016, la filière était dissoute et Boccolacci descendit en FR 2.0, avec Tech 1. Il y termina dauphin de Lando Norris. Puis ce fut le GP3 avec Trident : une victoire, deux 2e place et plusieurs sorties de pistes alors qu’il tentait de viser un espace qui n’existait pas… Il redoubla en 2018, avec MP Motorsport, donc. Vainqueur au Paul Ricard (puis disqualifié, comme Merhi !), il s’imposa « pour de bon » en Hongrie. A 19 ans, le Français peut donner une nouvelle dimension à sa carrière. Même s’il s’agit sans doute de préparer un temps plein en F2, en 2019.

Enfin, c’est Richard Verschoor qui héritera du baquet Boccolacci en GP3. En 2016, le Néerlandais s’offrait un doublé F4 SMP, F4 Spain, avec MP Motorsport. Ca lui avait valu une intégration au Red Bull Junior Team. En 2017, il passa à la FR 2.0 Eurocup, toujours avec MP Motorsport. Il termina 9e et surtout, contrairement aux deux autres pilotes Red Bull (Dan Ticktum et Neil Verhagen), il ne grimpa pas sur le podium. Lâché par le limonadier, il poursuivit, avec la même équipe, obtenant cette fois une 2e place sur le Red Bull Ring. Comme Boccolacci, Verschoor a une opportunité unique de sauver une saison plutôt inégale. Avec 2019 dans la ligne de mire…

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : MP MOTORSPORT

Richard Verschoor. Copyright : MP MOTORSPORT

F2 GP3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE