INDY LIGHTS : LE CORÉEN HEAMIN CHOI SERA À PORTLAND

 

 

 

C’est le marronnier de l’Indy Lights !
À chaque fin de saison, Heamin Choi
réapparaît et à chaque fois, il jure que l’an prochain, il disputera les 500 Miles d’Indianapolis…
Ainsi, le pilote Coréen disputera la finale de l’Indy Lights, avec le Team Juncos.

 

Il est un peu difficile de prendre au sérieux Heamin Choi.
À 34 ans, avec un budget limité et un palmarès plutôt mince, le pilote Coréen a peu de chances de percer. Néanmoins, lui, il y croit !

Après avoir tout gagné en Corée du Sud (monoplace et GT), il parti aux États-Unis en 2007…
Après une course hors-championnat en Star Mazda, il rentra au pays.

En 2011, il termina quatre d’une épreuve de stock-car en lever de rideau du Grand Prix de Corée.
En 2012, il effectua une saison à peu près complète en US F2000, avec Afterburner, avec un unique Top 10, à la clef.

En 2013, on le vit en test en British F3, avec Double R. Il réapparut en 2015, en Indy Lights,
avec Sam Schmidt, lors de la finale.

En 2016, il disputa davantage d’épreuves, terminant dixième dans l’Iowa.
En 2017, il était présent au Chris Griffis Memorial, avec Juncos.
Il était systématiquement à deux secondes du reste du peloton…

Et donc, il retrouvera Juncos pour un pige à Portland.
Le Coréen est persuadé que ça lui ouvrira des portes et qu’il pourra réaliser son rêve :
disputer les 500 Miles d’Indianapolis.

En attendant, grâce à lui, il y aura huit voitures en pistes.
De quoi pimenter un peu la lutte pour le titre entre Pato O’Ward ,
le pilote Andretti et Colton Herta, celui d’Andretti-Steinbrenner, vu qu’il y aura moins de points garantis.

Les mauvaises langues diront que Choi sera assuré d’améliorer son meilleur score en Indy Lights…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : JUNCOS

 

Indylight Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE