LES DEUX TOYOTA DISQUALIFIÉES À SILVERSTONE ! VICTOIRE ET DOUBLÉ DES REBELLION…

 

 

Incroyable coup de théâtre cette nuit de dimanche à lundi

 

En effet, quelques heures après l’arrivée victorieuse de ses deux TS050 Hybrid, l’écurie Toyota a été disqualifiée de son beau doublé !

En début de nuit peu avant minuit la sentence est tombée…

À l’issue des vérifications techniques, les deux Toyota TS050 Hybrid,N°8 et 7, ont été déclarées non conformes par les Commissaires Techniques et exclues du Classement des Six Heures de Silverstone, troisième manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2018.

Du coup le trio de la N°8, Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, perd sa victoire et l’équipage de la seconde voiture, la voiture-sœur, la N°7, de José Maria Lopez, Mike Conway et Kamui Kobayashi, sa seconde place.

 

Explications

LMP1-N°7-N°8-Toyota-TS050-Hybrid-Team-TOYOTA-GAZOO-RACING-Photo-Antoine Camblor

 

Les deux Toyota auraient échoué aux tests de flexibilité des patins et pour les deux  voitures,
la N°8 et la N°7.

Toutes les mesures ayant été faites en présence d’un représentant technique de Toyota avant d’être confirmée par les commissaires techniques.

Pour sa défense, Toyota a estimé que la seule explication possible à cette non-conformité pourrait provenir des nombreux passages hors-piste de ses voitures, lesquels auraient donc légèrement endommagé les fixations !

Dans son communiqué la FIA indique :

« Les commissaires ont pris en compte cette possibilité, mais ont déterminé que le design de la voiture devait être en mesure de résister aux exigences normales d’une course d’Endurance longue de six heures ».

Toyota indiquant de son côté:

 « Les deux voitures ont subi des dommages à l’avant de leurs fonds plats durant la course en raison de plusieurs impacts sur les nouvelles bordures à Silverstone. Malheureusement, les deux voitures ont échoué aux tests de flexibilité lors des vérifications techniques d’après-course. Par conséquent, les commissaires techniques ont disqualifié les deux voitures. La conception et la construction de la pièce concernée n’ont pas changé depuis son introduction au début de la saison 2017. Depuis cette date, tous les tests ont été passés avec succès, plus récemment à Spa. L’équipe évalue maintenant son prochain plan d’action. »

 

WEC 2018 SIVERSTONE  La Rebellion R13 Gibson N°3 hérite de la victoire -Photo : Antoine CAMBLOR.

 

Du coup, le malheur des uns faisant évidemment tout naturellement le bonheur des autres, cette double disqualification, offre et la victoire et le doublé à l’écurie Suisse Rebellion dont les deux voitures la N°3 et la N°1 s’étaient classées troisième et quatrième zt hérite de la victoire et de la deuxième place.

Succès donc sur tapis vert mais triomphe quand même pour l’équipage de la N°3, celui formé du Suisse Mathias Beche, du Français Thomas Laurent et de l’Américain Gustavo Menezes.

 

WEC 2018 SILVERSTONE – Seconde place pour la Rebellion R13 Gibson N°1 – Photo : Antoine CAMBLOR

 

Lesquels sont donc déclarés vainqueurs devant leurs équipiers de la 1, la paire composée du Suisse Neel Jani et de l’Allemand André Lotterer, le troisième pilote, le Brésilien Bruno Senna, ayant dû déclarer forfait, suite à sa sortie de piste vendredi lors des essais libres où il s’est cassé une cheville !

 

WEC 2018 SILVERSTONE – La BR-Engineering AER du Team-SMP Racing, 3e-Photo: Antoine Camblor

 

Le podium étant complété par la BR1 N°17 de l’équipage avec le Français Stéphane Sarrazin et le Russe Oleg Orudzhev de l’équipe Russe SMP Racing, arrivé cinquième et qui hérite de cette troisième place.

Concluons avec l’info que nous communique Gilles Gaignault:

Je rappelle et porte à votre attention que la même punition il y a deux ans et déjà a Silverstone, a été infligée pour l’équipe victorieuse à l’époque Audi et pour la même raison !!!

 

WEC 2018 SILVERSTONE -LMGTE pro-N°91-Porsche-911 RSR-Team PORSCHE GT Team-Photo-Antoine Camblor.

 

À retenir enfin, également que dans la catégorie GTE Pro, la Porsche ‘officielle’ la N°91 de Kevin Estre-Michael Christensen, classée seconde derrière la Ferrari F488 de la Scuderia AF Corse, la N°51, perd cette deuxième place, après avoir été, elle aussi, également déclarée non conforme à l’issue des vérifications techniques !

 

François LEROUX

Photos : Antoine CAMBLOR

Endurance Evenements FIA WEC

About Author

gilles