MXGP 2018 (MOTOCROSS MONDIAL) EN SUISSE, DOUBLÉ HERLINGS, FEBVRE DEUXIÈME !

 

ON A ENFIN RETROUVÉ L’IMMENSE ROMAIN FEBVRE !

 

Oui, dans ce pays où les sports mécaniques ont été si longtemps interdits, et où c’est le Trial qui obtenu le premier d’organiser un Championnat du Monde, le Motocross a maintenant son droit d’entrée à Frauenfeld, au fin fond du pays, pas loin de Schaffhouse, synonyme pour nos amis helvètes de Trifouilly les Oies !

Mais c’est un très beau coin, près de la frontière allemande, il y a de très beaux hôtels un peu vieillots sur le Lac de Constance, à deux pas.

Très bons souvenirs, il y a un milliard d’années…

On y dispute ce dimanche la seizième Manche du Mondial 2018, il y a en aura encore quatre derrière et puis ce sera le MX des Nations aux USQA, Championnat du Monde par Équipes.

J’ai raconté mainte et mainte fois que depuis le début, l’Italien Cairoli, qui rêve de décrocher son dixième titre mondial, ce qui égalerait le record du Belge Stefan Everts et ce qui lui permettrait aussi de gagner son pari contre Rossi, sur le thème « qui sera le premier à toucher le dixième titre mondial ? »

 

CAIROLI LARGUÉ

 

Mais Cairoli est tombé sur un adversaire plus que coriace, le jeune Hollandais Herlings qui a déjà pulvérisé le MX2 auparavant, qui le bat à chaque GP ou presque.

Cairoli a récupéré un créneau de tir quand Herlings s’est blessé et lui a laissé reprendre cinquante points en une journée, chaque GP compte deux courses, puis le GP suivant, on a repris le rythme lancinant du doublé Herlings devant le doublé en seconde place de Cairoli.

Donc Herlings prend peu de points à chaque fois à Cairoli mais peu à peu il a repris un joli matelas d’avance.

Et ce GP de Suisse a été bien raté par Cairoli en première manche, mal parti, qui s défonce pour revenir trois en bagarre avec le Français Febvre et le Belge Desalle, puis Cairoli est tombé et il termine huit.

 

HERLIJNGS NE MONTRE QUE LE DOS AU MONDE ENTIER

 

Herlings, lui, s’est battu un peu en tête avec Desalle avant de gagner la manche, derrière Paulin a réussi à passer Cairoli en fin de course.

Donc, en points, mauvais plan pour Cairoli, qui voit Herlings lui prendre une valise, bonne opération pour Romain Febvre, troisième, et notre cousin belge Desalle, deuxième.

En Italie, où Cairoli est un héros et ça se comprend, on se désespère…

En France, on est contents de voir Romain sur le podium, mais derrière Desalle avec qui il se bat au général… pour le podium final bien sûr, Herlings et Cairoli sont à un univers devant…

En deuxième manche, il fait un temps superbe, Desalle part en tête devant Febvre, et le duel Herlings-Cairoli est juste derrière eux !

 

TRÈS BELLES COURSES DU BELGE DESALLE

 

Très vite, Herlings passe Febvre, alors que Gajser passe Cairoli, pas son jour au héros italien !

Marrant, il ya d’énormes ornières et un triple saut, ça me rappelle de bons souvenirs du côté de Bercy…

Desalle se bat magnifiquement devant l’ogre hollandais Herlings, sur un terrain défoncé comme Verdun sans les Morts.

Paulin rate sa course, il n’est que 21!

 

PAULIN TRÈS DISCRET

 

Devant, Desalle tient tellement bien que l’on voit Febvre remonter sur Herlings , ils sont tous les trois très groupés, une baston digne du Moto3 en GP de Vitesse !

Qui ne durera pas hélas.

Car Herlings s’énerve, passe en tête, devant Desalle (dépassement pas très propre d’ailleurs, qui envoie Desalle hors de trajo), puis c’est Febvre qui passe notre cousin belge, le voilà deux.

Cairoli est cinq, à dache !

Desalle est épuisé, trente minutes sur un circuit aussi creusé c’est inhumain, il voit son panneautage lui indiquer que Gajser le remonte comme un missile…

Cairoli se traîne, Anstie le passe, il est six, cette fois, au général, entre les deux manches suisses, il va vraiment prendre cher !

Devant Herlings est effarant, il a six secondes d’avance sur Febvre, Gajser a passé Desalle, objectif Febvre, il reste cinq minutes et deux tours.

Il y atrés exactement six secondes entre les deux pilotes, si l’on considère que cette année, Herlings est un ouragan, on a la joie de revoir du très grand Febvre, génial!

Je regarde Herlings passer, ce ne sont pas des muscles qu’il a ce mec, ce sont des trains d’atterrissage d’Airbus!

Il nous sort un nouveau doublé magnifique, mais honnêtement, et ça fait quelques siècles que je suis le Cross, ce mec est un extraterrestre !

Febvre est deux, Gajser trois de cette manche, et au général de ce GP Febvre est deux, Desalle trois,.

Au Général du Mondial, Cairoli a maintenant 57 points de retard sur Herlings, rien n’est jamais joué en sports mécaniques, encore moins en Cross qu’en GP de Vitesse, mais le Titre 2018 comme à sentir le batave…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MXGP

Classements et résultats sur 

https://results.mxgp.com/mxgp/standings.aspx

 

Moto Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis