INDYCAR : L’AMÉRICAIN SANTINO FERRUCCI DE RETOUR POUR DEUX COURSES

 

 

 

Tricard en F2 et en F1, Santino Ferrucci se tourne vers l’Indycar.
Il va finir la saison avec Dale Coyne, pour qui il avait déjà couru à Détroit.

 

L’été est très long, pour Santino Ferrucci !

Début juin, le pilote Américain avait profité d’un week-end, sans F2 pour débuter en Indycar. Il avait terminé 22ème de la course 1 et 20ème de la course 2.

Un mois plus tard, ce fut Silverstone en F2. Ferrucci ramena sa voiture dans le paddock, téléphone à l’oreille, puis il toucha volontairement son équipier Arjun Maini, lors du tour de décélération et il sécha ensuite la convocation des commissaires de pistes !

Ferrucci fut, du coup, fort logiquement, puni de deux meetings de suspension…

Peu après, son équipe de F2, l’écurie Italienne Trident, annonça son licenciement, prétextant des impayés…

L’Américain est également pilote d’essai chez Haas en F1 (aux côtés de Maini !) L’équipe Américaine de Gene Haas ne participa pas au test collectif du Hungaroring. Quant à évoquer l’avenir de Ferrucci chez Haas F1, se responsables se livrérent au jeu, du ni oui, ni non.

Faute de débouchés en Europe, Ferrucci retourne donc en Indycar. Il reste quatre épreuves cette Saison, mais l’Américain n’a pas passé le « rookie orientation test » préalable indispensable aux ovales. Il ne disputera donc que les manches « routières » de Portland , dans deux semaines et de Sonoma, dans quatre semaines.

À cette occasion, l’équipe Dale Coyne alignera trois voitures, pour Sébastien Bourdais, Pietro Fittipaldi et lui.

Pour Ferrucci, comme pour Dale Coyne, ce sera très stratégique, en vue de 2019. Le pilote Américain pourra glaner de l’expérience et se montrer dans le paddocks de l’Indycar.

À 20 ans tout juste, celui qu’on nomme le ‘bad boy‘ , pourrait faire rebondir sa carrière…

Quant à Dale Coyne, l’équipe pourrait songer à passer à trois voitures la Saison prochaine, comme d’autres équipes.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : DALE COYNE

Santino FERRUCI et DALE COYNE

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE