MOTOGP : YAMAHA FAIT ENFIN VENIR… ‘SON’ SORCIER ÉLECTRONIQUE DÈS SILVERSTONE !

 

 

ROSSI RÂLE DEPUIS DES LUSTRES

 

Valentino Rossi le réclame avec désespoir depuis quasiment… deux ans !

La Yamaha M1, a un châssis de gagneuse mais un moteur moins performant que ceux des grands teams et surtout une électronique débile qui doit être immensément améliorée.

Cela permettrait à la fois de corriger les mauvaises surprises du moteur mais aussi de pouvoir profiter pleinement des pneus Michelin…

Ducati et Honda ont trouvé la solution depuis longtemps, faire bosser des ingés qui viennent de chez Magneti Marelli…

Probablement recrutés à prix d’or mais quand on sait qu’en période libre, l’électronique de l’Honda coûtait à elle seule plus cher que tout le reste de la moto, l’investissement est minime vu les résultats!

Mais Yamaha s’obstine à trouver une solution interne, d’où l’arrivée enfin de Michele Gadda dans le team Factory en MotoGP.

On prononce le prénom «Mikélé»

 

GADDA ET SA BANDE DU WSBK YAMAHA

 

Sa carte de visite récente est le WSBK (Mondial de Superbike) où il a réussi à faire de la R1, une moto de référence, qui a gagné trois fois cette année en 2018, dont un doublé de Van der Mark, dans un univers totalement sous la main de Kawasaki et de Ducati.

Preuve en est que Sykes a frappé à la porte de Yamaha, mais aussi Davies et Melandri, et Laverty !

GADDA ET SES PILOTES DU WSBK LOWES ET VAN DER MARK

Gadda est ingénieur en informatique, formé à l’institut polytechnique de Milan, c’est en effet une pointure, il a tout de suite commencé sa carrière en SBK avec Yamaha, puis chez BMW, puis Ducati, où il est devenu l’un des points clés du team WSBK, très complice avec Dall’Igna.

Mais surtout, dans ses pérégrinations, il a bossé avec Silvano Galbusera, aujourd’hui ingé chef de Rossi.

 

SILVANO GALBUSERA BINÔME DE CHOC AVEC GADDA

 

Et donc les deux compères ont une grosse envie de faire du bon boulot.

Il est temps !

Cela dit, du coup, comme l’électronique est tout le temps en amélioration, le team WSBK va peut-être se trouver un peu à court.

Bref, cette obstination malsaine de Yamaha de chercher la solution d’un problème en interne, c’est une erreur.

Une sorte de code d’honneur qui  a fait de bons samouraïs puis de bons films quand il s’agit du Bushido, mais aujourd’hui, on va chercher les compétences où elles sont !

 

DUCATI ET HONDA ONT RECRUTÉ EN ITALIE CHEZ MAGNETI MARELLI

 

Il fut un moment où les Japonais étaient les rois de l’électronique, ce n’est plus le cas, alors il faut aller chercher en Italie.

Ce qu’ils ont fait d’ailleurs, Gadda est Italien mais il est seul.

L’urgence est telle, De Puniet parle carrément de Berezina chez Yamaha, que Gadda arrivera dès le GP de Silverstone dans le box Yamaha factory.

Bonne idée mais probablement insuffisante, un sorcier tout seul contre le reste du monde, ça ne le fera pas.

Mais bon, c’est un bon début de renaissance…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et Yamaha/ Special Thanks: Éric de Seynes  

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis