SCOTT DIXON PROLONGE CHEZ GANASSI EN INDYCAR, DONC LE PROJET DE McLAREN TOMBE À L’EAU…

 

INDYCAR 2018 DETROIT – 42ème  Victoire du NÉO-ZÉLANDAIS SCOTT DIXON.

 

C’est sans doute l’une des clefs du mercato de l’Indycar 2018-2019.
Non pas un transfert, mais une prolongation :
Scott Dixon reste chez Ganassi pour encore plusieurs saisons.
D’aucuns y voient un ajournement, voire un effondrement du projet McLaren-Andretti !

 

En apparence, c’est un non-événement… Mais !

Depuis 2002, Scott Dixon a beaucoup apporté au Chip Ganassi et vice versa.
Qu’on en juge :

4 titres, 44 victoires dont un succès à Indianapolis, sans oublier en Endurance, deux victoires aux 24 heures de Daytona !

Le Néo-Zélandais prolonge donc logiquement l’aventure.
Dans la corbeille, il mettra sans doute le dossard « 1 », synonyme d’un titre 2018 déjà quasiment acquis.

En fait, il faut aller dans les coulisses d’une partie de billard entre F1 et Indycar, entre McLaren, Andretti et le Chip Ganassi. Au printemps, les choses semblaient acquises.

Fernando Alonso allait quitter la F1 pour l’Indycar, tout en restant chez McLaren. En effet, l’écurie de Woking devait y créer une structure avec Andretti Autosport. Daniel Ricciardo devait remplacer l’Espagnol chez McLaren. Côté McLaren-Andretti, Alonso aurait fait équipe avec Scott Dixon.

À 38 ans, après quatre titres (bientôt 5 ?) et plus de 300 courses, le Néo-Zélandais voulait se donner un nouveau challenge : faire débuter -et gagner- McLaren en Indycar.

Son manager, l’ancien brillant pilote de F1, le Suédois Stefan Johansson, fut justement pilote McLaren dans une autre vie à la fin des années 80. Chip Ganassi était d’accord pour laisser filer Dixon.

Johansson  lui avait proposé un remplaçant en l personne de son compatriote, Felix Rosenqvist, qui a déjà effectué un test avec Ganassi, il y a quelques années.

Le « plan B », c’était… le pilote Français Sébastien Bourdais, pilote Ganassi en Endurance, en GT avec Ford.

Donc, en résumé, Ricciardo chez McLaren en F1, Alonso et Dixon chez McLaren-Andretti en Indycar et Rosenqvist ou Bourdais chez Ganassi, en Indycar.

Mais rien ne s’est passé comme prévu. Ricciardo signa finalement il y a quelques jours chez Renault, pour 2019. McLaren songerait donc à conserver Alonso, faute de remplaçant.

Andretti Autosport devrait prendre en main l’engagement de Colton Herta (et d’un éventuel second pilote) chez Harding. Elle n’aurait donc plus les moyens techniques d’aligner deux voitures supplémentaires avec McLaren.

Côté Ganassi, on a découvert que Rosenqvist (chez Mahindra, en Formule e) et Sébastien Bourdais (chez Dale Coyne, en Indycar) avaient des contrats en béton !

Comme McLaren, Ganassi opte pour une prolongation.
Qui plus est, sur plusieurs saisons (sans doute jusqu’à la retraite du Néo-Zélandais.)

Sauf coup de théâtre, le projet McLaren-Andretti semble plié pour 2019. Au mieux, il sera repoussé à 2020. Mais Dixon ne sera plus dans l’équation…

Fernando Alonso, ayant annoncé par un tweet ce week-end qu’il livrerait une info le… 14 août, on peut des lors envisager et imaginer qu’il pourrait annoncer soit la poursuite de sa carrière en F1, soit l’arrêt en fin de saison. Soit encore sa présence seulement en endurance en 2019, avec l’Équipe Toyota !

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : INDYCAR

INDYCAR-2018-ROAD-AMERICA-A-ELKHART-LAKE-SCOTT DIXON-le-24-juin-

INDYCAR 2017 – Dallara DW12-Honda du Chip Ganassi du Néo-Zélandais  Scott Dixon

INDYCAR 2017 DÉTROIT – SCOTT DIXON

INDYCAR-2016-PHOENIX-SCOTT-DIXON-Victorieux-le-samedi-2-AVRIL

INDYCAR-2016-ST-PETERSBURG-11-Mars-Scott-DIXON-le-Champion-en-titre

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE