MOTOGP 2018 EN AUTRICHE : GROSSES BASTONS MAIS VAINQUEURS ANNONCÉS

DE PUNIET PILOTE DE DÉVELOPPEMENT CHEZ KTM

D’abord les nouveautés annoncées au Spielberg, en Autriche, le pays de KTM (encore que son actionnariat soit indien…).

Tech3 a recruté Oettl et Bezzecchi pour son team Moto2, et KTM a engagé Randy de Puniet comme pilote de développement, Pedrosa ayant refusé l’offre.

Bon, le GP.

Un circuit de puissance et de freinages avec des lignes droites en montée et des courbes à angle droit, c’était le Ducati’s Land absolu et c’est une Ducati qui a gagné.

Mais après un duel hallucinant.

LUTTE SUBLIME

Marquez est parti en tête, après une passe d’armes avec Lorenzo qui avait évidemment fait le holeshot, le départ en tête, il ya est resté plus de dix tours en collant même une seconde aux Ducati.

Duo rouge où Dovizioso a failli passer Lorenzo mais rien à faire, il a fini par renoncer, avec un immense dépit.

Mais dans sa lutte avec Lorenzo, il a ramené le duo sur Marquez, qui avait carrément tapé dans ses pneus au début.

Le truc insensé c’est que sur la moto la plus puissante et qui freine le plus fort, la Ducati, Lorenzo est parti en double soft et n’a eu aucun ennui.

Bre, outre la puissance et le freinage, le talent évident du pilote et l’électronique superbe, Lorenzo devait gagner les doigts dans le nez.

VAINQUEUR ANNONCÉ

Mais Marquez, glissant de partout lui a mené la vie dure jusqu’au dernier tour, le repassant plusieurs fois.

Soulagement chez Ducati où l’on a cru jusqu’au bout que l’an allait se faire avoir sur un tracé fait pour les motos rouges !

Et le héros est battu, par le vainqueur pré-écrit, Lorenzo ou Dovi peu importe, frustration.

Dans cette course infernale où les trois puis les deux pilotes de tête ont été seuls au monde, Rossi a réussi à remonter six, mais du coup Marquez a encore augmenté son avance au général sur lui, 59 points au soir de l’Autriche.

Les cinq points concédés à Lorenzo sont peanuts ! Même si Lorenzo passe troisième au général, un point devant Dovizioso, il est encore à 71 points de Marquez au général !

Voilà, belle bagarre mais le vainqueur était prévu, c’est exactement ce qui s’est passé dans les autres cylindrées.

En ce qui concerne Johann Zarco, l’enfer durant tout le week end.

Sur ce GP, il partait pourtant meilleur pilote Yamaha, puis il a perdu des places, il a été passé par Rossi pourtant parti quatorzieme, puis par Pedrosa.

Il a terminé en bagarre avec Rabat et Bautista, qu’il bat, encore heureux, mais cela prouve le rythme médiocre de sa moto en course, ne parvenant pas à trouver le bon set up de Michelin.

Ce qui est d’ailleurs le cas de toutes les Yamaha, qui ont des châssis de gagneuses, difficiles à modifier pour s’adapter aux pneus proposés.

La solution est l’électronique, preuve est faite chez Honda et chez Ducati, chez Yamaha on ne s’en sort pas au point que le responsable japonais du MotoGP leur a fait des excuses publiques.

Mais le mieux serait de suivre la voie des autres, qui ont engagé depuis longtemps ou depuis peu des ingés de chez Magneti Marelli…

Résultat MotoGP d’Autriche 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/AUT/MotoGP/RAC/worldstanding.pdf?v1_42880b06

Classement général MotoGP après Autriche 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/AUT/MotoGP/RAC/worldstanding.pdf?v1_42880b06

MOTO2 : BAGNAIA VAINQUEUR ANNONCÉ

BAGNAIA LE VAINQUEUR

Bagnaia, c’est simple, il a tout gagné durant le week end sauf le warm up.

Il est en furieuse bagarre pour le titre avec la KTM d’Oliveira, qui est arrivée au Spielberg avec trois points d’avance au général !

Et puis il y avait notre Quartararo national, troisième sur la grille de départ et l’on espérait une belle baston.

Elle a eu lieu la baston, mais seulement au premier virage où Bagnaia a poussé, c’est un pur fait de course, et Quartararo s’est retrouvé vingt deuxième d’entrée, en évitant de se casser la g…

Du coup, Oliveira est parti en tête, le public autrichien en délire, Bagnaia trois derrière Navarro puis vite deux mais loin.

BASTON AVEC OLIVEIRA DONT ON SE SOUVIENDRA

Puis, petit à petit, Bagnaia a refait son retard, la KTM était plus rapide en montée mais Bagnaia lui fondait dessus au freinage.

Oliveira a donc été rattrapé mais pas repris, il a fait une résistance hallucinante, même quand Bagnaia passait, la KTM le reprenait tout de suite.

La course s’est donc terminée au dernier virage et alors que les deux motos sont parties hors limite de la piste, Bagnaia a terminé un cheveu devant la KTM.

Le vainqueur prévu a gagné, le héros a été battu, comme en MotoGP.

On a vu un superbe duel, Marquez le troisième était à des lustres, en plus le malheureux est tombé dans le dernier tour…

QUARTARARO S’EN SORT COMME UN CHEF

Bilan, Bagnaia est en tête de trois points au général, ce duel là n’est pas près de finir, et c’est génial.

Quartararo a réussi à remonter neuf, pas mal, mais avec une déception largement égale à celle de Dovizioso en MotoGP !

Résultats Moto2 Autriche 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/AUT/Moto2/RAC/Classification.pdf?v1_41dbd28c

Classement général Moto2 après Autriche 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/AUT/Moto2/RAC/worldstanding.pdf?v1_8bd6626d

 

 

MOTO3 : JORGE MARTIN, HÉROS MAIS BATTU

BAGARRE INIMAGINABLE EN MOTO3

Bezzecchi, pilote KTM, était ultra favori et il a gagné, même histoire dans toutes les cylindrées.

Ce qui était moins prévisible et pour tout dire impossible c’est que son grand adversaire Jorge Martin, qui s’est blessé aux essais de Brno et était sur le billard du Dr Mir à Barcelone il ya neuf jours terminerait second de la pole à 78 millièmes et se battrait avec lui durant tout le GP !

L’idée bien sûr est de conjurer ce maudit chat noir, offrant à son adversaire direct Bezzecchi deux possibilités de lui coller 25 points dans la figure, à Brno et en Autriche.

Ce qui eut été ensuite impossible à reprendre, les deux pilotes étant toujours très proches en course.

Mais à Brno, Bezzecchi s’est bien loupé et n’est arrivé en Autriche qu’avec de très maigres points d’avance.

Du coup, surmontant la douleur au point de reposer son bras gauche sur la jambe dans les bouts droits, Martin est parti derrière Bezzecchi, ne l’a jamais lâché, pour le plaisir il l’a même passé un moment !

Et pourtant dans les montées, la KTM était un avion mais aux freinages, Martin reprenait son adversaire.

Puis Bastianini est remonté comme une balle de fond de court et a pris la deuxième place sur la ligne d’arrivée.

Martin est podium avec un bras vraiment dans le sac.

À l’arrivée, il n’a même pas pu parler à Simon Crafar, le journaliste ex pilote qui fait les stands pour MotoGP TV, tellement il avait mal et tellement il était ému.

Il n’est pas le premier à le faire, mais les pilotes capables de faire un podium avec un bras dans le sac se comptent sur les doigts d’une main…

Du coup, au général, il limite vraiment la casse, il n’a que douze points de retard, ce qui certes est beaucoup, mais reprenable.

JORGE MARTIN L’HÉROS

Si Martin est champion du monde, il a gagné son titre aujourd’hui…

Bref encore une superbe baston, gagnée par la tête d’affiche mais où le héros a été digne des tables de marbre du MotoGP.

Résultats Moto3 Autriche 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/AUT/Moto3/RAC/Classification.pdf?v1_2926aa70

Classement général Moto3 après Autriche 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/AUT/Moto3/RAC/worldstanding.pdf?v1_612befb1

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis