ESSAI DE LA MAZDA ‘MX-5 1.5 CHERRY TOP’

 

 

 

Roadster sportif, la Mazda MX-5 joue les élégantes avec cette série spéciale « Cherry Top ». Elle est exclusivement proposée avec le moteur 1, 5 l.

Il s’est vendu un peu plus d’un million de Mazda MX-5, en près de 30 ans de carrière.
Or, la clientèle aime bien se différencier de la masse. Mais comment se différencier lorsque l’on roule dans un véhicule écoulé à un million d’exemplaire ? La réponse, c’est la personnalisation.
Tandis que la MX-5 2.0l joue la carte « tuning » (avec baquet Sparco, suspensions Bilstein…),
l’1,5 l est davantage dans le registre de la balade. D’où cette série spéciale « Cherry Top ».

Extérieurement, on la repère d’emblée avec son toit en tissu Cherry.
Il est associé à une teinte de carrosserie Machine Grey qui semble être LA couleur de cette génération
de MX-5. Les amateurs auront également remarqué les jantes Bright dark 16″.
Ainsi paré, le roadster nippon est très chic…

À l’intérieur, tout est fait pour le plaisir des yeux avec cette sellerie cuir sable. La hifi Bose et le combiné multimédia avec écran de 7″ (intégrant un GPS) sont de série. L’avertissement de franchissement de ligne, les sièges chauffants (NDLA : encore qu’en cette saison…), le détecteur de véhicules dans les angles morts et les phares adaptatifs complètent l’équipement.

Une seule motorisation proposée : l’1.5 SKYACTIV-G, avec boîte manuelle à 6 rapports. Avec 131 ch pour 975 kg, c’est une voiture sportive dans l’absolue. Il lui faut 8,3 secondes pour atteindre 100 km/h et elle accélère jusqu’à 204 km/h. La différence avec la 2,0l 160 ch se fait surtout au niveau des reprises. Avec 150 Nm à 4.800 tr/min, l’1,5 l oblige à descendre un rapport avant de repartir.
En compensation, la 1,5 l se montre moins gourmande avec 6 l en cycle urbain.

Ainsi, cette Chery Top est davantage destinée aux balades qu’à l’attaque.
Dans cette esprit, il manquerait d’ailleurs une boite automatique…
Par ailleurs, les jantes, plus petites, ont moins tendance à « lire » la route.
Un vrai plus, en terme de confort, sur les longues distances.

À 29.900 € (et 139 g de CO2), cette MX-5 Chery top plaira à ceux qui cherchent une voiture-plaisir, performante, mais surtout confortable.
Quant à la 2,0 l, elle s’offrira quelques chevaux à la rentrée, afin d’accentuer la différenciation.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : MAZDA

Essais Mazda

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE