POUR MAXIME MARTIN À BRANDS-HATCH EN GT3, COUP DE BOL DANS SON MALHEUR…

 

 

GT3-2018-BRANDS-HATCH-MAXIME-MARTN

 

Lors de la manche du Championnat Britannique GT3 à Brands-Hatch le dernier week-end, le pilote Belge ‘officiel’ ASTON MARTIN, Maxime MARTIN a été victime d’un incident peu courant et qui aurait pu avoir des conséquences extrêmement graves.

Vainqueur de la manche de Spa-Francorchamps il y a deux semaines, le Bruxellois et son coéquipier Britannique Graham DAVIDSON avec l’ASTON MARTIN V12 Vantage GT3 du JetStream Motorsport, faisaient partie des favoris pour le podium de cette avant-dernière manche du Championnat, disputée sur le toboggan de Brands-Hatch.

Cependant, pour le pilote officiel ASTON MARTIN, au lieu de récolter d’éventuels lauriers sur le podium, l’aventure se termina dans un hôpital Londonien!

La victoire revenant à une autre Aston Martin Vantage GT3, la N°75 du Team Optimum Motorsport, pilotée par la féminine Flick Haigh et Jonny Adam, qui s’est imposée dans cette huitième manche du British GT 2018

 

GT3-2018-BRANDS-HATCH-L’ASTON-MARTIN-GT3-de-MAXIME-MARTN.

 

Alors qu’il entamait le 25ème des 73 tours que durait cette manche, Maxime MARTIN reçu en plein pare-brise un morceau de vibreur délimitant le bord de piste, projeté par un concurrent le précédent et qui fit voler en éclats la vitre avant, dont des débris de verre touchèrent l’infortuné pilote à la face à hauteur des yeux malgré son casque.

Quelque peu sonné et surpris il a cependant encore pu rallier son box au ralenti, avant d’être contraint à l’abandon.

Se plaignant de douleurs au niveau de la vue, Maxime MARTIN fut immédiatement transféré vers le centre médical du circuit, où l’on procéda au retrait des petits débris de verre au niveau de sa vue avant de le transférer vers un hôpital Londonien pour lui faire subir des examens plus approfondis par un ophtalmologue qui heureusement pour lui s’avérèrent négatifs.

 

Maxime MARTIN-J’ai reçu un morceau de vibreur en béton dans mon pare-brise-© Manfred GIET

 

Maxime qui, de retour ‘at home’ en Belgique, nous confiait :

« Après avoir été immédiatement pris en charge par des médecins au circuit et un ophtalmologue dans une clinique de Londres, il s’est avéré que j’ai quelques petites fissures au niveau de la rétine de l’œil droit et de la paupière interne. »

Et il enchaîne et précise encore, en espérant qu’après quelques jours de repos, tout cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir :

« Mais compte tenu de l’impact et des nombreux petits débris de verre qui m’ont touché, je peux parler de chance dans ma malchance, car pour le même prix j’aurai pu perdre un œil » 

 

Maxime MARTIN- Rassurez-vous, quelques jours de repos et mon œil droit sera à nouveau opérationnel© Manfred GIET.

 

Un incident rare de nos jours mais qui n’est pas sans rappeler les incidents un peu similaires dont furent victimes le pilote Autrichien Helmut MARKO, désormais responsable de la filière RED BULL en F1, lors du GP de France en 1972 sure circit de Charade à Clermont-Ferrand, où il perdit l’usage de l’œil droit et ce après avoir été touché par un caillou, projeté par un concurrent, ou encore plus récemment le Brésilien aujourd’hui retraité de la F1, Felipe MASSA, qui après avoir été touché en pleine visière par un petit ressort perdu par la BRAWN GP de son compatriote Rubens BARRICHELLO, lors des essais du GP de Hongrie en 2009, avait failli y laisser sa vie.

Comme quoi en sport-auto des incidents considérés comme banals peuvent avoir des conséquences dramatiques ce qui fait dire aux britanniques:

« Motor Racing is dangerous » au point de l’imprimer sur tous les tickets d’entrée !

 

 Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency et TEAM

 

 

Evenements GT

About Author

gilles