EN F1, L’ÉCURIE FORCE INDIA EST SAUVÉE GRÂCE À UN CONSORTIUM FINANCIER AUTOUR DE LAWRENCE STROLL

 

F1-2018-LAWRENCE-ET-LANCE-STROLL

 

L’écurie Indienne de Formule1 Force India, qui appartient à l’homme d’affaires Vijay Mallya, que l’on dit ruiné et en fuite, en exil à Londres car recherché par un mandat d’arrêt international délivré par la justice de Bombay, Force India, en liquidation judiciaire depuis  juillet, est sauvée !

Les administrateurs judiciaires Londoniens, l’entreprise FRP Advisory LLP, en charge du dossier de l’équipe Force India Formula 1 ont indiqué qu’ils avaient accepté une offre de l’homme d’affaires Canadien, Lawrence Stroll.

Force India avait donc été placé sous administration judiciaire depuis le vendredi 26 juillet 2018, première journée des essais  précédant le Grand Prix d’Hongrie, dans le but de la protéger contre la menace d’une ordonnance de liquidation sur des dettes en cours et en hausse, au fil des semaines, puisqu’en Angleterre, on règle à la semaine les factures.

Ce mardi soir 7 août 2018, le cabinet des administrateurs judiciaires a donc confirmé qu’un consortium dirigé par Lawrence Stroll avait été constitué avec l’aide et le soutien de plusieurs partenaires, dont outre Stroll, Otmar Szafnauer, l’actuel directeur des opérations de Force India, et de la direction de l’équipe.

Un accord a été conclu avec les co-administrateurs, nommés par FRP Advisory, pour ramener l’équipe à la solvabilité.

Les investisseurs qui entourent et épaulent Lawrence Stroll sont l’entrepreneur Canadien André Desmarais, Jonathan Dudman de Monaco Sports et Management, John Idol, dirigeant de la marque de mode Michael Kors, l’investisseur en télécommunications John McCaw Jr, l’expert financier Michael de Picciotto et Silas Chou, un partenaire dans les affaires de Lawrence Stroll, à la tête de Tony Hilfiger et Ralph Lauren entre autres au Canada.

Ils reprennent la suite des anciens propriétaires Vijay Mallya, Subrata Roy et de la famille Mol.

Les créanciers de Force India seront entièrement payés, les 405 emplois de l’équipe ont été garanti et le le financement en cours est lui aussi assuré et garanti.

La nouvelle organisation, qui a signé un accord d’exclusivité ce mardi 7 aout 2018, reprend la propriété de l’équipe de Vijay Mallya et d’Orange India Holdings Sarl.

 

F1 2018 MONACO La FORCE INDIA MERCEDES d’ESTEBAN OCON

 

Contacté Otmar Szafnauer, naturellement ravi de cette excellente nouvelle, a lâché :

 « Cet accord et le résultat garantissent l’avenir de l’équipe Force India en Formule 1 et permettra à notre équipe de pilotes d’atteindre notre plein potentiel »  

Avant de poursuivre et d’indiquer :

« Je suis ravi que nous ayons le soutien d’un consortium d’investisseurs qui croient en nous en tant qu’équipe et qui voient le potentiel commercial considérable que Force India possède au sein de la F1 maintenant et dans le futur. Chez Force India, notre experience et notre engagement nous ont permis de toujours dépasser nos objectifs et ce nouvel investissement nous assure un avenir brillant. »

Et il conclut :

« Je voudrais également remercier Vijay, le groupe Sahara et la famille Mol pour leur soutien, dans la mesure de leurs possibilités. »

 

F1-2014-SAUBER-Lawrence-STROLL

 

Rappelons que Lawrence Stroll est un homme d’affaires Canadien qui a fait fortune dans le milieu du textile, représentant à Toronto, au Canada, les marques Ralph Lauren puis Tomy Hilfiger et qu’il possède l’une des plus belles collections de Ferrari  ‘historiques’   .

Ces dernières saisons, il soutenait l’équipe Williams – elle aussi bien mal en point et qui n’est plus que l’ombre de la grande écurie qui récoltait victoires et titres – afin d’offrir un volant en GP à son fils Lance.

 

F1-2017-BARCELONE–la-WILLIALMS-MERCEDES-de-LANCE-STROLL-Photo-Nicolas-PALUDETTO

 

Une fois assuré du sauvetage de l’équipe Force India, ‘un des co-administrateurs, Geoff Rowley, a indiqué :

« Il est vraiment rare qu’une entreprise puisse être sauvée et se retrouve aussi rapidement dans une position de solvabilité. »

Avant de préciser :

« La qualité des différentes parties intéressées était frachement impressionnante et a exigé un examen attentif au fur et à mesure de la progression de l’administration. Ayant suivi un processus solide, nous avons finalement obtenu une offre très crédible pour sauver la société et restaurer la solvabilité. »

Puis de conclure :

« Des fonds pour soutenir l’équipe Force India seront disponibles à partir d’aujourd’hui, et beaucoup d’autres seront disponibles une fois que l’entreprise sortira de l’administration, ce à quoi nous nous attendons d’ici deux à trois semaines. »

Soit avant le prochain rendez-vous, le Grand Prix de Belgique à Francorchamps fin août !

Maintenant que l’offre a été acceptée, l’administrateur va rapidement chercher à confirmer les détails, notamment en finalisant l’accord pour le rachat de  l’équipe, en s’assurant que le contrat d’utilisation des moteurs Mercedes puise bien être transféré à la nouvelle société qui a repris Fore India.

L’équipe d’autre part a de grosses dettes et doit des factures et de l’argent à plusieurs créanciers, notamment Mercedes et au pilote Mexicain Sergio Perez (Salaires-Primes).

L’équipe est actuellement sixième du Classement provisoire du Championnat du Monde des constructeurs, totalisant cinquante-neuf points, devancé de sept points par l’écurie Américaine Haas et de vingt-trois par l’équipe Renault, quatrième. Suivi avec cinquante-deux points par le Team McLaren.

Reste une question :

Quid des futurs pilotes pour la Saison 2019, les deux actuels, le Mexicain Sergio Pérez et le Français Esteban Ocon, achevant l’année 2018 chez Force India.

La logique laisserait supposer la présence et la venue du fils Stroll, Lance en provenance de Williams et la continuation avec Ocon, largement soutenu par Mercedes, le motoriste du Team, à qui l’équipe Indienne doit plusieurs millions d’€ pour la location de ses moteurs…

Quant à Pérez, on le dit en partance pour…Haas ! OK mais à la place de qui  ?

That is the bonne question!

 

John ROWBERG

Photos : Bernard BAKALIAN- Éric PETIRDIDIER – Nicolas PALDETTO et TEAMS

F1 2018 GP de FRANCE – La FORCE INDIA MERCEDES – Photo Éric PETITDIDIER

Evenements F1 Sport

About Author

gilles