VICTOIRE ET DOUBLÉ DES LEXUS DE L’ÉQUIPE TOM’S À FUJI EN SUPER GT NIPPON

 

 

Malgré l’excellente performance de la Nissan lors de la séance des qualifications aux 500 milles du Fuji, cinquième étape du Championnat du Super GT Japonais, c’est bien Lexus, avec l’équipe Tom’s, qui triomphe et remporte la plus longue course de l’année, s’offrant même un magnifique doublé.

Renouvelant sa belle performance de l’épreuve précédente en juillet ou Lexus avait obtenu un sensationnel triplé à Buriram, la victoire revenant au tandem Kovalainen-Kobayashi et à l’écurie Sard.

Ce dimanche, le succès revenant finalement à l’équipage Kazuki Nakajima- Yuhi Sekiguchi qui devancent de 1”564, leurs partenaires, le Néo-Zélandais Nick Cassidy et son équipier Nippon, Ryo Hirakawa, les Champions en titre!

Le podium étant complété par Koudai Tsukakoshi-Takashi Kogure avec la Honda NSX du Team  Real à 21”184

La paire Ronnie Quintarelli- Tsugio Matsuda avec la Nissan GT-R de l’équipe de Nismo, a perdu du terrain en raison de problèmes de pneumatiques qui les ont pénalisés tout au long de la course. Du coup, la Nissan GT-R, ne termine qu’au neuvième rang, plongeant avec 35 points, à la cinquième place du classement général provisoire, à 12 points des nouveaux leaders Hirakawa et Cassidy qui en totalisent désormais, 47 points.

À l’inverse, après avoir lutté au début, peut-être aussi aidé par les nuages ​​et les températures qui ont tendance à tomber en fin de course, Honda est de retour aux avant-postes, les NSX occupant les troisième, quatrième et cinquième places.

Le podium revenant au duo Kodai Tsukakoshi et Takashi Kogure, tandis que Tomoki Nojiri et Takuya Izawa, précédent, eux,  Jenson Button et Naoki Yamamoto.

A la sixième place, on pointe la première Nissan, celle de l’équipe Kondo, avec Joao Paulo De Oliveira et Mitsunori Takaboshi. L’autre Nissan, celle de Chiyo-Motoyama, ayant abandonné.

Le Top 10, étant complété dans l’ordre par Kazuya Oshima-Félix Rosenqvist avec leur Lexus LC500 du Team LeMans, laquelle précède une autre Lexus LC500, celle de l’écurie Cerumo de Yuji Tachikawa-Iroaki Ishiura, suivi par Tsugio Matsuda-Ronnie Quintarelli avec la Nissan GT-R Nismo et par Yuji Kunimoto-KentaYamashita qui roulent avec une autre Lexus LC500 de l’équipe Bandoh.

A noter que l’ancien leader avant cette épreuve du Fuji, le Finlandais Heiki Kovalainen, associé à Kamui Kobayashi au volant de la Lexus LC500 de Sard, ne se classe que onzième et il dégringole au classement, à la cinquième place.

 

Bill TAMAMA

Photos : GT et TEAMS

 

SUPER-GT-2018-FUJI-La-LEXUS-TOMS.

 

LE CLASSEMENT DE LA COURSE DE FUJI

 

1 – Nakajima-Sekiguchi (Lexus LC500) Tom’s, 177 tours en 4h40’08.601

2 – Hirakawa-Cassidy (Lexus LC500) Tom’s à 1”564

3 – Tsukakoshi-Kogure (Honda NSX) Real à 21”184

4 – Nojiri-Izawa (Honda NSX) Arta à 26”906

5 – Yamamoto-Button (Honda NSX) Kunimitsu à 32”197

6 – De Oliveira-Takaboshi (Nissan GT-R) Kondo à 52”449

7 – Oshima-Rosenqvist (Lexus LC500) LeMans à 56”084

8 – Tachikawa-Ishiura (Lexus LC500) Cerumo à 1’22”587

9 – Matsuda-Quintarelli (Nissan GT-R) Nismo à 1’23”911

10 – Kunimoto-Yamashita (Lexus LC500) Bandoh à 1 tour

11 – Kovalainen-Kobayashi (Lexus LC500) Sard à 1 tour

12 – Sasaki-Mardenborough (Nissan GT-R) Impul à 2 tours

13 – Baguette-Matsuura (Honda NSX) Nakajima à 11 tours

 

ABANDONS

163° tour: Mutoh-Nakajima

139° tour: Motoyama-Chiyo


SUPER GT 2018 – La LEXUS de NICK CASSIDY

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT 2018

1. Hirakawa-Cassidy : 47 pts– 2. Sekiguchi, Yamamoto, Button : 40 – 4. Tsukakoshi-Kogure : 38 – 5. Kovalainen, Matsuda-Quintarelli : 35

 

GT Super GT

About Author

gilles